Derniers jours pour s’inscrire sur les listes électorales !

Il ne reste que 4 jours pour s’inscrire sur les listes électorales !

L’inscription sur les listes électorales est censée être automatique.

 

ATTENTION : Ca n’est pas toujours le cas !

 

Pour en être sûr, si vous n’avez toujours pas de carte d’électeur ou si vous avez changé récemment de domicile, présentez vous à la mairie près de chez vous avec :

Une pièce d’identité (carte d’identité, passeport)

Un justificatif de domicile (facture EDF, GDF ou téléphone, quittance de loyer)

Si vous êtes hébergé par quelqu’un (famille, amis, sous-location, …), une déclaration sur l’honneur d’hébergement signée par votre hébergeur, une copie de la pièce d’identité et un justificatif de domicile de l’hébergeur.

Le formulaire de demande d’inscription sur les listes électorales, rempli, à télécharger sur le site du ministère de l’intérieur.
 
Cette démarche doit impérativement être effectuée AVANT LE 30 DECEMBRE 2006 pour pouvoir voter aux présidentielles et législatives en 2007 !

Découvrez le site de la campagne de Patrick Abisseror

Le site de la campagne de Patrick Abisseror, le candidat socialiste dans la 6e circonscription  des Yvelines pour les élections législatives de 2007, vient d’être mis en ligne. Une conférence de presse était organisée jeudi 14 décembre pour le début officiel de la campagne législative des socialistes dans notre circonscription. Nous avions présenté Patrick fin septembre sur ce blog.

Retrouvez toutes les informations sur la campagne de Patrick Abisseror, l’actualité du candidat, ses propositions, les rendez-vous, à cette adresse : http://abisseror2007.com/

Si vous voulez participer à cette campagne, n’hésitez pas à contacter notre section par mel : ps.saintgermain@gmail.com

Vous pouvez aussi faire partie du comité de soutien en indiquant vos coordonnées à cette adresse ou contacter le candidat.

Patrick Abisseror est le président du comité de soutien de Ségolène Royal dans la 6e circonscription des Yvelines (Achères, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, Mareil-Marly, Le Pecq, Saint-Germain).

Quand le Journal de Saint-Germain évoque les hirondelles au lieu des flash-balls…

Nous avons déjà eu l’occasion de dire que nous apprécions « modérément » le bi-mensuel de la ville, le Journal de Saint-Germain, qui devient de plus en plus « Le Journal du maire de Saint-Germain ».
La revue de presse de la page 2 est toujours à la gloire des actions de la majorité municipale, les critiques ne sont jamais citées (et pourtant, il y en a dans la presse : il suffit de lire le Courrier des Yvelines), le courrier des lecteurs (page 23) « sent à plein nez » les questions toutes faites et que dire de « l’élégance » du maire qui, systématiquement, répond dans le même numéro à notre tribune libre, en dénigrant systématiquement nos propos.

    Le numéro du 8 décembre (n° 499) relève en outre deux perles :
A la page 17, nous apprenons la réhabilitation en 1881 du jeune Emile François D. à Saint-Germain-en-Laye et sa terrible histoire ! Une histoire très intéressante pour les historiens mais quel est l’intérêt de cette nouvelle, vieille de 125 ans, pour un lecteur en 2006 ?

  Et, page 21, l’article que tous les Saint-Germanois attendaient avec impatience. Citons son titre : « Tout savoir sur les hirondelles »… Certes, voici un dossier très intéressant pour nos écoles élémentaires, mais manquant quelque peu d’intérêt pour un journal municipal.


Nous suggérons donc à la rédaction du Journal de Saint-Germain, visiblement en manque d’inspiration, quelques nouveaux papiers :

-         « Tout savoir sur les sangliers en forêt de Saint-Germain »

-         Ou encore « Tout savoir sur la rédaction d’un journal municipal »

Plus sérieusement, le Journal de Saint-Germain, financé par les impôts locaux, devrait informer les Saint-Germanois que la nouvelle brigade de nuit de la police municipale patrouillera désormais équipée de flash-balls. Le Courrier des Yvelines l’a fait dès le 29 novembre.
Cette décision n’a fait l’objet d’aucune discussion en conseil municipal, le maire ayant refusé notre question et l’introduction de cette arme de 4e catégorie (comme le TASER ou le fusil à pompe) va se faire en catimini !

Ségolène Royal et Jean-Paul Huchon se prononcent contre l’A104

Les opposants au prolongement de l’A104, dont nous sommes, ont reçu le soutien très important de Ségolène Royal, candidate socialiste à l’élection présidentielle et de Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France.
En réponse à Philippe Esnol, maire PS de Conflans et conseiller général, Ségolène Royal a pris une position très claire le 14 novembre :
"[…] [La] concertation n’a malheureusement pas été prise en compte. Le Ministre de l’Equipement a retenu le tracé qui se traduira par les atteintes à l’environnement plus nombreuses, et une détérioration très sérieuse du cadre de vie des riverains des communes traversées. Ce choix gouvernemental, coûteux au demeurant pour les finances publiques, me semble à bien des égards absurde et inacceptable.
Je m’inscris donc dans la continuité des gouvernements précédents qui ont refusé depuis quinze ans la mutilation de nombreuses communes et la destruction programmée de la ceinture verte régionale dans cette partie de l’Ile-de-France.
Je souhaite que ce dossier autoroutier soit repris pour être l’objet d’une démarche exemplaire en matière de démocratie participative. Cela doit permettre de conjuguer les impératifs d’intérêt général et les légitimes exigences des riverains et des élus territoriaux qui veulent préserver leur cadre de vie."

Quant à Jean-Paul Huchon, il répondait le 16 novembre en séance du Conseil régional à une question orale des Verts sur les décisions ministérielles de prolongement de l’A12 et l’A104 :

"[…] le Ministre a fait les pires choix de tracés qu’il pouvait faire sur ces deux opérations. […] au delà du président de région, c’est l’élu conflanais qui vous répond, directement concerné qu’il est par un choix inepte et destructeur pour des villes et des populations dont certaines sont déjà en grandes difficultés.
[…] la mise en sécurité et la requalification de la RN184 entre Saint-Germain et Conflans Sainte-Honorine ont été inscrites au Contrat de Plan 200-2006 à la demande de la Région et restent l’urgence majeure."

Plus de 1000 personnes ont manifesté le 2 décembre à Versailles contre l’A104, représentant plusieurs dizaines d’associations et de partis politiques. D’autres opérations seront organisées dans les prochains mois.
Comme nous le disions le 28 octobre, ce qu’une majorité politique a fait, une autre majorité politique peut le défaire. Le combat n’est donc pas perdu et se poursuit. Les élections présidentielle et législatives en 2007 seront décisives pour l’avenir de ce projet pharaonique. A cet égard, Patrick Abisseror, le candidat socialiste sur la 6e circonscription des Yvelines, défend comme nous depuis longtemps une position très claire contre l’A104.

La première affiche de campagne de Ségolène Royal

Découvrez en avant-première la première affiche de campagne de Ségolène Royal pour l’élection présidentielle de 2007. Cette affiche est partout en France en train d’être collée par les militants socialistes et sera bientôt visible dans toutes les villes et villages.
Vous souhaitez participer activement à cette campagne, essentielle pour l’avenir de notre pays, et faire gagner la Gauche ? Etre membre du comité de soutien ? Cliquez ici pour savoir comment agir.
Vous pouvez aussi participer aux 4 forums participatifs dont la synthèse sera présentée par Ségolène Royal en février 2007. Pour tout savoir sur ces forums, téléchargez ce tract au format PDF.

Vous pouvez aussi vous rapprocher de notre section en nous contactant par mel.
La campagne sera longue, difficile et la Droite ne nous épargnera rien. Chaque voix comptera, dès le premier tour. En France, 3 millions de personnes ne seraient pas inscrites sur les listes électorales. Rappelons que selon l’article 9 du code électoral, "l’inscription sur les listes électorales est obligatoire", ce que peu de gens savent. Pour voter en 2007, il faut s’inscrire ou s’assurer d’être inscrit avant le 30 décembre.

Notre 6e journal de section est paru

Les habitants de Saint-Germain, Fourqueux et Mareil-Marly ont reçu ou vont très prochainement recevoir dans leur boite aux lettres Saint-Germain Solidaire n° 6, le journal de notre section, diffusé à 17000 exemplaires.
Au sommaire de ce numéro :
- Notre point de vue sur la Carte royale à Saint-Germain
- Deux exemples de mauvaise gestion à Saint-Germain
- La mise en place de la tarification sociale dans les transports en commun d’Ile-de-France
- La politique cynique du maire de Saint-Germain concernant l’A104
- Un éclairage sur les allocations étudiants et jeunes travailleurs dans le projet des Socialistes 
- La dénonciation de la politique du tout-automobile à Saint-Germain
- Enfin, Jean-Paul Huchon, président socialiste de la région Ile-de-France, nous fait l’amitié de s’exprimer dans notre journal sur l’A104 et la politique de la région en matière de transports.

Si vous n’avez pas reçu ce journal d’informations locales, n’hésitez pas à nous en faire la demande par courriel en mentionnant votre adresse postale ps.saintgermain@gmail.com ; nous vous l’enverrons par courrier.

Si vous souhaitez recevoir le ou les numéro(s) précédent(s), n’hésitez pas également à nous le demander.
De même, si vous n’habitez pas Saint-Germain, Fourqueux ou Mareil-Marly et souhaitez recevoir Saint-Germain Solidaire, n’hésitez pas à nous contacter !
Vous pouvez télécharger ce journal au format pdf en cliquant ici (le téléchargement peut prendre quelques instants selon le débit de votre connexion)
Mise à jour : Le Journal de Saint-Germain, le journal du maire, a été le premier à nous demander Saint-Germain Solidaire, le journal des Socialistes. Faites comme lui !

Le maire de Saint-Germain refuse la question écrite de l’opposition PS

Le prochain conseil municipal de Saint-Germain aura lieu le jeudi 14 décembre à 21 heures. Il est ouvert à tous les habitants.
Comme nous en avons le droit, nous avons décidé de poser une question écrite au maire de Saint-Germain, question qui n’amène pas de débat malheureusement, mais qui permet d’aborder un sujet non inscrit à l’ordre du jour. Cette question doit être déposée auprès du maire dans un délai qui était jusque-là de 48 heures avant le conseil municipal.
Le conseiller municipal PS Jean LAURENT a déposé cette question lundi 11 décembre à 20 heures. Elle vient d’être refusée par le maire UMP de Saint-Germain au motif qu’il faut déposer les questions écrites 3 jours avant le conseil. Jean Laurent était donc en retard de… 2 heures ! (pour peu que le règlement prévoit bien 3 jours, ce que nous vérifierons car ce n’était pas le cas au début de la mandature).

A l’évidence, le maire de Saint-Germain ne veut pas répondre à la question posée par les Socialistes et que le public et la presse présents au conseil municipal entendent cette question. Celle-ci est pourtant très importante.
La police municipale de Saint-Germain va en effet très prochainement être équipée de flash-balls alors que le conseil municipal n’a jamais eu à se prononcer sur cette décision très grave. Nous l’avons appris par la presse et M. Lamy l’a confirmé en conseil de quartier. Pourtant, lors du conseil municipal du 5 octobre 2006, une brigade de nuit de la police municipale a été créée (nous en avions parlé ici) mais jamais il n’a été question dans la délibération d’équiper les policiers municipaux de cette arme dangereuse. Au contraire, ils ont pour consigne de ne pas « aller au contact », selon la délibération. Faut-il comprendre que le flash-ball leur évitera le « contact »? C’est en tout cas une décision irresponsable qui ne peut générer que tensions et bavures si elle était confirmée. Car cette arme est tout sauf anodine ; dans le Val d’Oise, le Préfet interdit que les polices municipales puissent être équipées de flash-balls, ce n’est sans doute pas sans raison.

Voici la question qu’aurait dû poser Jean LAURENT en conseil municipal si le maire de Saint-Germain avait à coeur le respect de la démocratie locale :

Monsieur le Maire,

Les réunions de Conseil de quartiers vous donnent l’occasion de présenter les projets qui intéressent ces quartiers. C’est aussi pour vous la possibilité de commenter la politique de la municipalité, d’où l’intérêt d’y inviter l’ensemble des conseillers, car vous y développez parfois des sujets ou des commentaires qui n’ont pas été abordés lors des conseils municipaux.

Lors d’un récent conseil de quartier vous nous avez dit tout le bien que vous pensiez de la toute récente création de la brigade de nuit dont le projet avait été présenté au conseil municipal le 5 octobre dernier.

Nous avons été étonnés d’apprendre par la presse que ces policiers municipaux seraient armés de flash-ball, alors que, pour justifier de l’utilité de la création de la brigade de nuit, l’exposé complet de monsieur Tassel le 5 octobre n’en avait pas parlé.

Pouvez-vous nous donner les raisons de cette décision (pour laquelle le conseil n’a pas eu à se prononcer) d’armer ces policiers qui ont sans doute besoin de se protéger dans certaines villes, mais qui ne nous paraît pas nécessaire, même s’ils ne sont que deux à assurer une mission de surveillance, d?intervention et de dissuasion, à Saint-Germain?

Ce n’est pas la première fois que nous dénonçons la curieuse conception de la démocratie locale de M. Lamy ; ce n’est hélas sans doute pas la dernière…

Pierre Bédier et Jacques Masdeu-Arus lourdement condamnés !

Dernière minute : Pierre Bédier, député et président UMP du conseil général des Yvelines et  Jacques Masdeu-Arus, député UMP des Yvelines viennent d’être lourdement condamnés à des peines d’inégibilités pour « corruption passive » et « abus de biens sociaux » dans une affaire de marchés publics déjà évoquée sur ce blog.

Cette décision très importante pourrait bien bouleverser la vie politique de notre département, même si les élus concernés vont faire appel ce qui leur permettra de se présenter aux élections législatives puisqu’ils ont tout deux été investis par l’UMP.

Les attendus du jugement sont particulièrement sévères : « Pierre Bédier a gravement porté atteinte à l’autorité de l’Etat, à des fins personnelles, et a trahi la confiance que les citoyens avaient placé en lui pour les représenter« .

Pierre Bédier condamné à 18 mois avec sursis et trois ans de privation de droits civiques et civils
[12/12/2006 14:54]

PARIS (AP) — Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi le député UMP et président du conseil général des Yvelines, Pierre Bédier, à 18 mois d’emprisonnement avec sursis, 50.000 euros d’amende et trois années de privations des droits civiques et civils dans une affaire de corruption de marchés publics.

Le député-maire de Poissy, Jacques Masdeu-Arus, a écopé de deux ans d’emprisonnement avec sursis, 150.000 euros d’amende et cinq ans de privation des droits civiques et civils, tandis que son premier adjoint, Gilles Forray, a été condamné à trois ans avec sursis, la même amende et une privation de droits de la même durée.

Les droits civiques et civils comprennent le droit de vote et le droit d’être élu. L’article L-130 du code électoral prévoit qu’une personne «dont la condamnation empêche temporairement l’inscription sur une liste électorale (est) inéligible pendant une période double de celle durant laquelle elle ne peut être inscrite sur la liste électorale».

Pierre Bédier est donc privé du droit de vote pendant trois ans, mais inéligible pour six ans, Forray et Masdeu-Arus étant inéligibles pour dix ans.

«Comment pourrais-je ne pas faire appel?!», a lancé Pierre Bédier à la sortie de l’audience, souhaitant de «bonnes fêtes de fin d’année» aux journalistes présents. L’appel est suspensif de l’exécution de la peine. MM. Forray et Masdeu-Arus vont également faire appel.

Le 24 octobre, le parquet avait requis 18 mois de prison avec sursis, trois ans de privation de droits civiques, c’est-à-dire le droit de voter et d’être élu, et 80.000 euros d’amende contre l’ancien secrétaire d’Etat aux programmes immobiliers de la Justice qui avait dû démissionner suite à cette affaire. AP

Des bus toute la nuit entre Paris et Saint-Germain-en-Laye à partir du 10 décembre

Dès le 10 décembre 2006, le Syndicat des Transports d’Ile de France, géré majoritairement par la région Ile-de-France, met en place un service de bus Noctilien qui reliera dans les deux sens tous les jours de l’année Saint-Germain-en-Laye à Paris Saint-Lazare depuis une heure du matin jusqu’à 5h30, avec une fréquence d’un bus par heure.
La ligne desservira la Gare Saint-Lazare, l’Etoile, la Porte Maillot, la Grande Arche de la Défense puis les gares de Nanterre-Préfecture, Nanterre-Université, Rueil-Malmaison, Chatou, Le Vésinet, Le Pecq et Saint-Germain-en-Laye, soit grosso modo le trajet de la ligne A du RER.
Cette nouvelle ligne de bus Noctilien portera le numéro 153 et va considérablement simplifier la vie de ceux qui travaillent la nuit ou qui veulent sortir tard sur Paris.
Plus d’informations sur le site www.noctilien.fr (trajet, tarifs, parcours, etc…).
Le plan interactif de l’ensemble des lignes Noctilien est à visualiser ici.