La présentation partisane des résultats du 1er tour par le maire de Saint-Germain

Le Journal de Saint-Germain-en-Laye est – théoriquement – le journal de tous les Saint-Germanois. Il est financé par les impôts locaux de TOUS les Saint-Germanois, quelles que soient leurs opinions politiques.
Aussi avons nous été très surpris de voir dans le numéro du 27 avril les résultats du 1er tour commentés dans un encart, qui plus est non signé.
L’honnêteté intellectuelle voudrait que les résultats soient uniquement donnés bruts et que chacun en tire les conclusions qu’il veut. A Saint-Germain, non. Le maire se permet, sous le sceau de l’anonymat, des commentaires très orientés.
Il estime ainsi que "le "vote utile" a profité à la droite" et qu’ "à gauche, Ségolène Royal fait moins bien (18.3%) que Lionel Jospin, Christiane Taubira et Jean-Pierre Chevènement additionnés, qui avaient réalisé 22.5% en 2002."
Passons sur le fait qu’ajouter les scores de différents candidats est discutable (les électeurs saint-germanois de Jean-Pierre Chevènement en 2002 étaient-ils tous de gauche…?) mais Saint-Germain-en-Laye serait donc la seule commune de France où le PS ferait un moins bon score qu’il y a 5 ans…?
Alors rétablissons une vérité : Ségolène Royal obtient 18.29% des voix contre 13.25% pour Lionel Jospin. En nombre de voix, la progression est spectaculaire : 4060 voix contre 2142 en 2002, soit un quasi doublement. Et même si on ajoute les voix Taubira et Chevènement de 2002, la progression est encore de plus de 400 voix.

Nous attendons de M. Lamy, maire de tous les saint-germanois (même de ceux qui ne votent pas pour lui ou ses amis), une certaine neutralité dans Le Journal de Saint-Germain.
Ou alors, il faut rebaptiser celui-ci Le Journal du maire de Saint-Germain, ce qui aura le mérite d’être clair…

Voter par procuration

Vous pensez qu’il y a des chances pour que vous ne puissiez pas aller voter le 6 mai pour le second tour de l’élection présidentielle ou les 10 et 17 juin pour les élections législatives ? Dans le doute, pensez à donner procuration à un de vos proches pour que cette personne puisse voter pour vous. Et si finalement vous pouviez vous déplacer vous-même, pas de problème ! Il vous suffit de vous mettre d’accord avec la personne qui a votre procuration et d’aller voter avant elle.

Pour les démarches, rien de plus simple ! Rendez-vous au tribunal d’instance, à la gendarmerie ou au poste de police le plus proche de votre domicile (ou au consulat pour ceux résidant à l’étranger) avec une pièce d’identité. Une attestation sur l’honneur précisant le motif de votre empêchement vous sera demandée. Ensuite il vous faudra remplir un formulaire avec le nom, le prénom, l’adresse, la date et le lieu de naissance de votre mandataire (la personne à qui vous donnez votre procuration).

Attention : le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que vous, mais pas nécessairement dans le même bureau de vote.

Retrouvez tous les détails de cette démarche sur le site du Conseil constitutionnel.

N’attendez pas le dernier moment pour faire votre procuration ! C’est simple et rapide à faire, alors n’hésitez pas ! Chaque voix comptera…

Si vous ne connaissez personne dans votre commune qui puisse voter pour vous, n’hésitez pas à nous contacter à cette adresse mel ps.saintgermain@gmail.com, nous vous communiquerons les coordonnées d’une personne qui pourra voter à votre place aux présidentielles pour Ségolène Royal et aux législatives pour Patrick Abisseror.

Les résultats du 1er tour à Fourqueux et Mareil-Marly

Voici les résultats complets à Fourqueux et Mareil-Marly, marqués par une participation tout à fait exceptionnelle.
(pour Saint-Germain, c’est juste en dessous)

Fourqueux :
Inscrits : 2944
Participation : 91.75%
Exprimés : 2684

Nicolas Sarkozy :      1336 voix soit 50.89%
François Bayrou :        681 voix soit 25.37%
Ségolène Royal :         407 voix soit 15.16%
Jean-Marie Le Pen :     92 voix soit 3.43%
Philippe de Villiers :      38 voix soit 1.42%
Olivier Besancenot :      33 voix soit 1.23%
Dominique Voynet :      32 voix soit 1.19%
Marie George Buffet :   13 voix soit 0.48%
Arlette Laguiller :           10 voix soit 0.37%
José Bové :                     8 voix soit 0.30%
Frédéric Nihous :            3 voix soit 0.11%
Gérard Schivardi :           1 voix soit 0.04%

Mareil-Marly :
Inscrits : 2486
Participation : 89.58%
Exprimés : 2215

Nicolas Sarkozy :         1039 voix soit 46.91%
François Bayrou :           503 voix soit 22.71%
Ségolène Royal :             388 voix soit 17.52%
Jean-Marie Le Pen :        120 voix soit 5.42%
Philippe de Villiers :           54 voix soit 2.44%
Dominique Voynet :           42 voix soit 1.90%
Olivier Besancenot :           29 voix soit 1.31%
José Bové :                        16 voix soit 0.72%
Arlette Laguiller :                10 voix soit 0.45%
Frédéric Nihous :                 7 voix soit 0.32%
Marie-George Buffet :          5 voix soit 0.23%
Gérard Schivardi :                2 voix soit 0.09%

Les résultats du 1er tour à Saint-Germain-en-Laye

Comme dans la toute la France, la participation des électeurs au premier tour de l’élection présidentielle à Saint-Germain-en-Laye a été considérable. 86.34% des électeurs se sont déplacés pour voter, un chiffre record.

Voici les résultats complets à Saint-Germain :

Inscrits : 25991
Participation : 86.34%
Blancs et nuls : 0.63%
Exprimés : 22201

Nicolas Sarkozy :         10197 voix soit 45.93%
François Bayrou :         5061 voix soit 22.79%
Ségolène Royal :           4060 voix soit 18.28%
Jean-Marie Le Pen :     1333 voix soit 6%
Philippe de Villiers :      424 voix soit 1.90%
Olivier Besancenot :     385 voix soit 1.64%
Dominique Voynet :     297 voix soit 1.33%
Marie-George Buffet : 135 voix soit 0.60%
José Bové :                 115 voix soit 0.51%
Arlette Laguiller :         111 voix soit 0.49%
Frédéric Nihous :          70 voix soit 0.31%
Gérard Schivardi :         33 voix soit 0.14%

Lettre à un électeur hésitant

A quelques heures du scrutin, plusieurs millions d’électeurs n’ont pas encore décidé pour qui ils allaient voter au premier tour de l’élection présidentielle.
Pourtant, le vrai changement est indiscutablement à gauche, autour de Ségolène Royal. Dimanche, les voix de gauche doivent aller vers Ségolène Royal pour permettre un vrai choix de société au second tour, contrairement à 2002, et porter un projet progressiste, juste et tolérant. Chaque voix comptera.

Cliquez sur l’image pour lire cette lettre à un électeur hésitant ou sur ce lien.

A lire également : "Pourquoi je vote Ségolène Royal" sur le blog de campagne de Patrick Abisseror, candidat PS dans la 6e circonscription.

Polémique autour du parrainage du maire de Mareil-Marly à Le Pen

Nous étions les premiers à vous l’annoncer sur ce blog le 28 mars : le maire de Mareil-Marly a parrainé Jean-Marie Le Pen. Et le moins que l’on puisse dire est que cela fait des remous dans la commune…
Le Courrier des Yvelines du 18 avril y consacre une demie-page sous le titre "Polémique autour du parrainage de Philippe Sander à Le Pen". Où on apprend que Philippe Sander a suivi la consigne de l’UMP de parrainer Le Pen…

Article du Courrier des Yvelines du 18 avril
Le maire de Mareil-Marly figure parmi les 500 soutiens au leader du Front National. Ce choix surprend beaucoup dans le petit village et fait beaucoup parler.

La nouvelle est parue au journal officiel. Parmi les parrainages de Jean-Marie Le Pen révélés par le Conseil constitutionnel, celui du maire de Mareil-Marly, Philippe Sander.
Général à la retraite, Philippe Sander, qui accomplit à Mareil-Marly son deuxième mandat, a surpris bien du monde car Philippe Sander a toujours fait savoir qu’il n’était l’homme d’aucun parti, même si on le sait, ses sympathies sont plutôt à droite. Il a notamment été mis en place et soutenu par les responsables locaux de l’UMP.
Mais quoi qu’il en soit, l’information a très vite fait le tour du petit village, telle une tâche d’huile. A tel point qu’il a tenu à se justifier auprès de ses concitoyens, par courrier. "Au service de la France depuis 60 ans, j’ai toujours manifesté une stricte neutralité dans l’exercice de mes fonctions, écrit-il. Hostile à tout extrémisme, j’apprécie la démocratie en son entier, donc avec la liberté d’expression ; tous les courants ont le droit de s’exprimer s’ils me déplaisent, me heurtent ou me révoltent". "Parrainer n’est pas adhérer" se défend-il. Et d’ajouter : "J’ai osé, contre mes convictions personnelles, parrainer le responsable d’un courant que j’ai toujours combattu dans l’isoloir, comme j’aurais parrainé, s’il avait fallu pour la démocratie, tout autre courant de la vie publique".
Consigne UMP?
C’est donc au nom de la démocratie que le maire de Mareil justifie son soutien. Il est vrai que le candidat UMP, Nicolas Sarkozy, avait déclaré il y a peu : "Moi je combat les idées de monsieur Le Pen, mais je me battrai pour que Monsieur Besancenot comme Monsieur Le Pen puissent défendre les leurs." Cette déclaration suivait celle de Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, appelant les élus non-membres des formations politiques à apporter leur parrainage aux candidats n’ayant pas réussi à collecter les 500 signatures.
Pour beaucoup d’analystes politiques, ce discours permet à l’UMP […] de draguer les électeurs du Front National et de récupérer leurs voix au second tour. […]
Philippe Sander s’inscrit-il donc dans cette philosophie ? Joint par téléphone, le maire de Mareil-Marly a réaffirmé qu’il n’était "en aucun cas un partisan de Jean-Marie Le Pen. J’ai d’ailleurs apporté mon aide au comité de soutien de Nicolas Sarkozy. Cette directive de l’UMP a été à l’origine de mon choix" reconnait-il. Mais Philippe Sander n’a-t-il pas conscience de ternir son image ? Il répond : "Ce qui veulent comprendre comprennent, pour les autres… C’est vrai que ça peut brouiller mon image auprès des Mareillois. Mais je suis libre et indépendant. De toute façon, je termine mon deuxième mandat de maire et je n’ai pas l’intention de me représenter, vu mon âge".
Mais qu’en pensent les élus de sa majorité ? Cette prise de position ne risque-t-elle pas de créer des dissensions, dans une commune déjà bien difficile à gérer et qui s’agite au moindre soubresaut ?
Pour beaucoup d’habitants, comme Yves, c’est la consternation : "Je suis vraiment très surpris. Je ne comprends vraiment pas". Et René reprend : "On a voté pour élire un maire sans étiquette, jamais pour que celui-ci soutienne le Front National".
Et les adversaires politiques du maire s’en donnent à coeur joie, comme Gilles Lamy, Vert et responsable de l’association Mareil Autrement. "Ce choix me glace le sang. Certains m’ont dit depuis qu’ils avaient honte d’habiter Mareil. Je pensais plutôt que le maire était sympathisant de De Villiers, mais là Le Pen, c’est grave." […] L’assocation a d’ailleurs diffusé un courrier aux Mareillois, qualifiant le choix du maire d’"innommable".
Dérapage
Et l’opposant n’hésite pas à rappeler que le maire n’en est pas à son premier dérapage. Lors de la traditionnelle cérémonie des voeux en début d’année, le maire a laissé échappé des propos "jugés homophobes" par la section socialiste du secteur de Saint-Germain-en-Laye. "J’ai évité les sujets qui fâchent ou stagnent comme l’intercommunalité, ou des sujets vitaux comme la famille, source de vie et de bonheur au contraire de l’homosexualité qui s’appelle Gay pour ne pas afficher sa tristesse […]".
Voilà donc un sujet qui n’a pas fini de faire parler. Stéphane Bessac

Précisons que nous n’avons pas qualifié dans notre article ces propos d’"homophobes", comme l’affirme le Courrier des Yvelines, mais de "particulièrement douteuse" et "totalement archaïque", ainsi qu’on peut le vérifier sur notre blog.

Compte-rendu du conseil municipal de Saint-Germain de mars

Une culture élitiste à Saint-Germain?

Lors du conseil municipal du 19 mars dernier a été évoqué l’organisation de la deuxième édition du Salon d’Art Contemporain prévue du 20 octobre au 18 novembre 2007 avec des artistes indépendants de Saint-Germain et de la région, des membres des Ateliers d’Art municipaux et des artistes invités de la ville de notre jumelage polonais, Konstancin. Ce salon prévoit la remise de prix par la ville. Les élus de Gauche ont proposé d’ajouter un prix, celui du public (2150 visiteurs à cette première édition). Ce prix du public est très courant dans beaucoup de salons. Il permet au visiteur de donner son avis sur l’oeuvre qui a retenu le plus son attention. Le Maire a refusé au motif des plus surprenants : « nous n’y sommes pas favorables car il faut garder une certaine qualité au salon » (sic!). Curieuse conception : d’une part le jugement des visiteurs n’influence en rien la qualité du salon puisque les oeuvres sont sélectionnées en amont et d’autre part comment peut-on affirmer que le choix des Saint-Germanois ferait baisser la qualité du salon ! C’est avoir une piètre opinion de nos concitoyens !

Par ailleurs, le Maire n’a pas été capable de citer les noms du jury, se contentant de dire qu’« il y aura des peintres bien connus des Saint-Germanois, dont il est inutile ici de rappeler les noms ». Pour toutes ces raisons, les élus socialistes se sont abstenus.


Exploitation des parkings de surface

A l’occasion de ce dossier concernant le lancement de la procédure de délégation de services publics pour l’exploitation du stationnement de surface, les élus de Gauche ont rappelé qu’ils trouvaient particulièrement élevée la hausse de 20 % des prix des places en surface dans les rues entourant le marché. Rappelons que la majorité municipale a décidé d’augmenter fortement les tarifs du stationnement de surface pour inciter les automobilistes à utiliser le nouveau parking souterrain de la Place du Marché, dont les tarifs sont pourtant très chers. Notre blog avait été le premier à révéler cette information.


La Droite sèche sur le lavage sans eau 

Les élus ont eu à se prononcer sur un avenant au contrat de Vinci Park, permettant, dans le parc de stationnement souterrain Pologne (près de la sous-préfecture) la création d’une activité de lavage sans eau. Lavage sans eau ? Cela a attiré la curiosité des élus de Gauche qui ont demandé quelle était la technique de lavage des voitures. Gros flottement (si l’on peut dire) dans la majorité municipale… Ni le Maire ni l’adjoint chargé du développement économique qui a défendu le projet n’ont été capables d’expliquer le procédé. Les élus de l’opposition ont précisé qu’en commission, on leur avait dit qu’il s’agissait d’un lavage avec très peu d’eau et un seau, ce que l’adjoint au développement économique a contredit en disant qu’il s’agissait d’un lavage « avec une poudre »… L’adjoint au maire ne maitrisait visiblement pas son dossier. Et manifestement, les élus majoritaires de Saint-Germain ne connaissent pas SINEO, qui est un concept qui permet de laver une voiture avec 4 litres d’eau au lieu de 150. Il s’agit d’un lavage à la main, sans aucun produit toxique pour l’environnement. Ce procédé, lancé en 2004, a permis de créer une entreprise qui emploie 37 personnes, dont 32 anciens Rmistes. Il est dommage que l’on n’ait pas choisi cette franchise pour le parking de Saint-Germain.

Recrutement d’un webmestre pour le site de la ville

La ville a décidé de refondre son site Internet pour le rendre plus performant et plus pertinent. Pour cela, elle souhaite recruter un journaliste webmestre.
Les élus de Gauche se sont opposés au fait de recruter un agent non titulaire pour un contrat de trois ans. Ils ont rappelé que 25 % de la masse salariale du personnel municipal concerne des agents non titulaires. Nous considérons que sur ce type de poste, on doit recruter dans la fonction publique territoriale. Encore une fois avec un contrat d’agent non titulaire, même de trois ans, on précarise l’emploi.

Par ailleurs, les conseillers de Gauche considèrent que le site Internet de notre ville a bien besoin d’un coup de jeune et d’une nouvelle conception respectant les normes internationales du web (ce qui n’est pas du tout le cas actuellement), notamment en matière d’accessibilité pour les handicapés (pour plus de détails techniques, cliquez ici). Compte tenu de la nature du poste proposé, les élus de Gauche se sont abstenus.

La profession de foi de Ségolène Royal

Pour lire l’intégralité de la profession de foi de Ségolène Royal, cliquez sur ce lien ou sur l’image

Françaises, Français,

Mes chers compatriotes,

Je vous ai écoutés pour agir juste et pour tenir parole. J’ai entendu vos inquiétudes, vos colères mais aussi vos espoirs. Vous avez exprimé la volonté d’un vrai changement, un profond désir d’avenir.

La crise actuelle que traverse notre pays appelle de nouvelles règles, un État et des pouvoirs publics solides, qui fonctionnent bien. C’est le pacte présidentiel que nous avons construit au cours de plus de 6000 débats participatifs.

Nous allons bâtir ensemble un ordre juste : faire reculer les précarités, les inégalités, les brutalités, les violences ; assurer les sécurités nouvelles de l’emploi, des salaires et des retraites, du logement et de la santé. Nous allons libérer les énergies dont la France est porteuse si l’État joue tout son rôle et si chacun donne, par ses efforts, le meilleur de lui-même.

Je vous garantis une juste répartition des fruits de ces efforts, dont la France a besoin, alors que d’autres veulent donner encore plus à ceux qui ont déjà énormément. Je crois en notre modèle républicain et laïc, en notre pacte social gravement mis en cause depuis cinq ans.

Nous savons, mes chers compatriotes, qu’il n’y a pas de liberté sans justice, de démocratie sans éducation et d’efficacité économique sans sécurité sociale. C’est tout cela que je veux réconcilier. C’est ma conviction de femme de gauche et de progrès, c’est ma volonté d’agir pour l’intérêt général.

La France Présidente se relève avec vous. Avec nous tous et nous toutes. Elle est entreprenante et solidaire, forte de la diversité de ses talents et de ses territoires, elle assumera pleinement sa place dans l’Europe et dans le monde.

Vive la République,

Vive la France.