Le discours de Jean Laurent lors du dernier conseil municipal en vidéo

Nous avons évoqué sur ce blog le discours émouvant et plein de sagesse de Jean Laurent, conseiller municipal PS de Saint-Germain, lors du dernier conseil municipal de la mandature.
Vous pouvez désormais découvrir ce discours dans cette vidéo de 11 minutes.
L’intervention de Jean Laurent est suivie de celle de Roselle Cros, 1ere adjointe Modem du maire de Saint-Germain – qui, à la surprise générale ne se représente pas – et du maire UMP de Saint-Germain Emmanuel Lamy.

A lire aussi :
Le dernier conseil municipal de Jean Laurent


Jean Laurent, allocution de fin de conseil municipal
envoyé par efr78

Comment faire une procuration pour les élections de mars 2008 ?

Les élections municipales et cantonales auront lieu cette année les 9 et 16 mars 2008. Le premier tour  se déroulera durant les vacances scolaires de notre zone.
Si vous pensez ne pas pouvoir être là à cette période, pensez à établir une procuration.
Voter par procuration est très simple.
1) vous connaissez quelqu’un pouvant voter à votre place :
Avant de vous déplacer, demandez à cette personne ses nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance, le numéro de son bureau de vote. Puis, vous vous présentez au commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal d’Instance avec un justificatif de votre identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire…) pour établir la procuration.
Il vous revient ensuite d’avertir la personne qui votera à votre place, en particulier en lui indiquant votre numéro de bureau de vote. Le jour du scrutin, votre mandataire se présentera à votre bureau de vote, muni d’une pièce justifiant de son identité, et votera en votre nom.
Le mandataire (la personne qui vote pour vous) doit être inscrite dans la même commune que vous, mais pas forcément dans le même bureau de vote.

2/ Vous ne connaissez personne disponible ce jour là :
Nous pouvons vous aider à trouver un électeur de Saint-Germain-en-Laye qui pourra voter à votre place pour les municipales pour la liste Saint-Germain Solidaire et, si vous êtes électeur du canton de Saint-Germain nord, pour Emmanuel Fruchard, candidat du PS.
Contactez nous à cette adresse mel : ps.saintgermain@gmail.com

N’attendez pas le dernier moment pour faire votre procuration ! C’est simple et rapide à faire, alors n’hésitez pas ! Chaque voix comptera…

La vitesse sur la déviation de la N13 réduite à 70km/h

Nous en parlions dans cet article il y a un mois environ à l’occasion de la mise en route d’un radar au Pecq, il était urgent que la limitation de vitesse soit réduite sur la N13 entre les carrefours du Bel Air à Saint-Germain et de l’Ermitage au Pecq en raison de l’absence totale de bande d’arrêt d’urgence sur plusieurs kilomètres.
Il y a encore quelques jours, on pourrait rouler jusqu’à 90km/h entre ces deux carrefours. La vitesse est désormais réduite à 70 km/h maximum. Cette mesure de bon sens, que nous défendons depuis longtemps, devrait contribuer à sécuriser cet axe majeur.

Photo : cette vue prise depuis le pont de Fourqueux montre l’absence totale de bande d’arrêt d’urgence dans la traversée de Saint-Germain.

A lire notre prédent article sur ce sujet :
Mise en service d’un radar nouvelle génération au Pecq

Téléchargez le programme de la liste Saint-Germain Solidaire

image-24-pages.jpegLa liste Saint-Germain Solidaire, conduite par Pascal Lévêque, a distribué ces dernières semaines à tous les Saint-Germanois son programme.
Vous pouvez télécharger ce programme de 24 pages en cliquant sur ce lien (format pdf, 4.57Mo).

Retrouvez toute l’actualité de la campagne des municipales sur le blog de campagne www.saintgermainsolidaire.fr et sur ce blog dans notre dossier Municipales 2008

Emmanuel Lamy pris en flagrant délit de mensonge

Déclaration d’Emmanuel Lamy dans Le Parisien daté du 18 février : « Les libéraux de l’ex-opposant Xavier Lebray m’ont rejoint, le Nouveau Centre et le MoDem font également équipe avec moi. […] J’ai même des socialistes à mes côtés. »
Outre que le soutien du Modem est vivement contesté par la liste Péricard (y compris sur ce blog, voir ici dans les commentaires et sur notre blog de campagne), nous pouvons affirmer qu’il n’y a aucun membre du Parti Socialiste sur la liste de M. Lamy.
 M. Lamy a beau se glorifier d’avoir une colistière qui fut en 1995 sur la liste de gauche de l’époque, il y a plus de 10 ans que Mme Gendron, actuelle conseillère municipale de droite, n’est plus membre du Parti Socialiste. Elle n’a d’ailleurs jamais revendiqué cette étiquette et M. Lamy qui l’a accueillie sur sa liste en 2001 ne l’a jamais présentée comme tel depuis. Mais l’ouverture chère à Nicolas Sarkozy est passée par là et plus c’est gros, plus ça passe.
C’est ce qu’on appelle un gros mensonge mais Emmanuel Lamy semble prêt à tout pour être réélu…

Intercommunalité autour de Saint-Germain : le « coup de gueule » des Socialistes (Le Courrier des Yvelines du 13/02/08)

coup-de-gueule-socialiste-reduit.jpgLe Courrier des Yvelines du 13 février consacre un long article à la conférence de presse organisé le 6 février dernier par les Socialistes de Saint-Germain-en-Laye, Le Pecq, Maisons-Laffitte et Le Mesnil le Roi sur la question de l’intercommunalité.
La Droite locale n’ayant pas su – ou voulu – mettre en place une intercommunalité dans notre région en raison des conflits d’ego entre les maires de droite, les Socialistes prennent l’initiative et formulent des propositions concrètes pour rattraper le retard pris.

Extrait du Courrier des Yvelines :
« L’intercommunalité est un mode de gestion essentiel du territoire local. Pourtant, elle est cruellement absente du bilan des élus en place. C’est ce qu’ont expliqué les candidats socialistes et de la gauche unie du secteur, qui ont condamné « une conception féodale du pouvoir totalement dépassée ».

Et si, à la veille des élections locales, nous jugions les hommes politiques en place sur leur capacité à créér de l’intercommunalité, c’est-à-dire à mutualiser leurs efforts avec les communes voisines en vue d’une gestion globale plus cohérente, plus solidaire, et plus économe ? Ne serait-ce pas un bon indicateur de leurs motivations profondes à exercer le pouvoir : cultiver leur ego, ou mettre leur talent au service de la collectivité ?« 

Pour lire l’article en entier, téléchargez-le (fichier pdf, 1Mo).nti_bug_fck.  

Sidru : Synthèse des courriers échangés depuis novembre 2007

Cet article présente et commente les réponses reçues à notre courrier envoyé fin novembre 2007, dans lequel nous attirions l’attention des maires des 15 communes membres du Sidru, du préfet des Yvelines, du sous-préfet de Saint-Germain et du président de la Chambre régionale des comptes sur la dégradation des conditions de marché qui affectent la valeur des opérations de swaps traitées par le Sidru. Pour plus de détails sur ce courrier, voir notre article n° 5 sur cette affaire.
Nous avons reçu trois réponses à notre courrier :
Tout d’abord M. le président du Sidru, E. Lamy, a répondu par un premier courrier le 11 décembre, suivi d’un courrier correctif le 21 décembre. En effet, la première lettre contenait un contresens. Ce courrier nous fait découvrir qu’un swap supplémentaire a été traité avec la Société Générale, swap dont nous n’avions pas eu connaissance malgré nos demandes répétées durant le premier semestre 2007. Nous avons demandé une copie de la confirmation de cette opération. Ensuite, M. Lamy persiste à ne pas dévoiler la perte latente (valeur liquidative) des opérations traitées, justifiant ainsi nos craintes.
Enfin, la ville de Rouen, citée par le président du Sidru, nous a décrit les swaps qu’elle a traités. Ils sont effectivement similaires à ceux du Sidru, mais de montants moindres. L’engrenage de perte et de risque plus élevé a été reconnu clairement : « On s’est retrouvé piégé et soit on payait une soulte, soit on prenait un produit qui présentait une part de risque importante ». Cette phrase reflète bien la situation que nous avons analysée dans notre article n° 4.
Pour plus de détails : lire la réponse intégrale de M. Lamy, et notre réponse.

M. le Sous-préfet nous a répondu par une mention au courrier du président du Sidru et sa confiance que le comité syndical « devra rester vigilant ». Nous restons à sa disposition s’il souhaite se familiariser avec ce dossier
Pour plus de détails : lire la réponse intégrale du Sous-préfet.

M. le Maire de Poissy a été « rassuré » par la lettre du Président du Sidru (la première, celle qui est erronée !). Nous avons également renouvelé notre proposition de décrypter les opérations traitées afin de lui permettre de prendre connaissance de ce dossier.
Pour plus de détails : lire la réponse intégrale de M. Masdeu-Arus.
 
Les rares réponses reçues ne s’attachent qu’à la forme. Or le problème réside dans le fond. Nous ne pouvons que regretter qu’aucun des maires n’ait souhaité nous recevoir afin d’entendre nos explications sur les risques très importants impliqués par ces opérations.
D’autre part, le conseil général des Yvelines met à disposition des élus des personnes compétentes en finance, au sein de l’Agence Départementale de Conseil aux Communes et à leur Groupements (ADCCG78). Les maires, le préfet ou le sous-préfet ont-ils demandé à cette agence d’analyser les opérations traitées par le Sidru ?
Alors que les contrôles de risque dans les banques ont été un thème d’actualité récemment, les maires du Sidru n’ont pas cherché à jouer pleinement leur rôle de contrôle dans le cadre du Sidru.
Nous resterons attentifs et tiendrons nos lecteurs informés de l’évolution de ce dossier.

A lire :
Tous nos articles sur le dossier SIDRU

Arnaud Péricard et Emmanuel Lamy se disputent le soutien du Modem

Depuis quelques jours, le ton est – encore – monté d’un cran entre les deux listes de droite. Et visiblement, avoir le soutien de l’UMP ou du Modem est une priorité pour les deux têtes de listes.
undefined Ainsi Arnaud Péricard, après s’être approprié le logo UMP sur ses premières affiches (voir photo ci-contre) et avoir dû le retirer faute d’avoir obtenu l’investiture de son parti, conteste le soutien du Modem que revendique le maire UMP sortant Emmanuel Lamy sur ses documents de campagne.
Arnaud Péricard déclare avoir sur sa liste 5 membres du Modem. Emmanuel Lamy annonce quant à lui depuis plusieurs jours qu’il va publier la lettre officielle de soutien du Modem. Hier, il a simplement mis en ligne sur son site un communiqué de 4 membres de sa liste se revendiquant du Modem, qui écrivent ceci : « Nous sommes les candidats présentés par le Modem sur la liste d’Emmanuel Lamy. Un accord de soutien a été conclu entre les représentants autorisés du Modem et la liste Union pour Saint-Germain, dans les valeurs de laquelle nous nous reconnaissons pleinement.« 
logoMoDem.gif En matière de soutien officiel, on fait mieux… Qui sont ces « représentants autorisés du Modem« …? D’ailleurs, à ce jour, le logo du Modem ne figure pas sur le site de campagne de M. Lamy.

Quand on ajoute que l’ancien candidat du Modem aux dernières élections législatives sur notre circonscription Stéphane Larcher vient d’apporter son soutien à la liste d’Arnaud Péricard et que la suppléante de M. Larcher est sur sa liste, on se dit que les électeurs du Modem ne doivent plus rien y comprendre…
Il se dit d’ailleurs que les instances nationales du Modem ne soutiennent personne à Saint-Germain et laissent libres les électeurs de François Bayrou de choisir entre les 3 listes en course.

Pendant que les deux listes de droite se déchirent chaque jour un peu plus sur fond d’ego surdimensionné, la liste de gauche Saint-Germain Solidaire menée par Pascal Lévêque continue sa campagne fondée sur des propositions concrètes pour la ville et les Saint-Germanois. Nous vous invitons à les découvrir sur notre blog de campagne et dans notre programme (à télécharger en format pdf, 4.57 Mo).
De très nombreux Saint-Germanois, de tous bords politiques, nous disent qu’ils désapprouvent totalement la campagne des deux candidats UMP et sont prêts à voter pour Saint-Germain Solidaire pour mettre fin à ces querelles personnelles permanentes.

A lire aussi :
Nos précédents articles sur les Municipales 2008 à Saint-Germain

Le dernier conseil municipal de Jean Laurent

Le 7 février a eu lieu le dernier conseil municipal de la mandature à Saint-Germain. L’occasion pour les conseillers municipaux de se saluer une dernière fois avant les élections et de rendre hommage aux élus ne se représentant pas.
Ce conseil était aussi le dernier pour notre ami Jean Laurent, conseiller municipal PS depuis 1989.
A la fin d’un conseil municipal rapide et assez consensuel, il a pris la parole pour prononcer un remarquable discours sur le rôle de l’élu municipal.
La section du Parti socialiste de Saint-Germain tient à remercier chaleureusement Jean Laurent pour son engagement constant au service des Saint-Germanois (l’idée du stade de la Colline au Bel-Air, c’est lui !) et à le féliciter pour ce très beau discours, qui fut chaleureusement applaudi sur tous les bancs du conseil municipal.
Jean Laurent participe activement à la campagne de la liste Saint-Germain Solidaire, menée par Pascal Lévêque. Vous le retrouverez aux côtés de ce dernier demain mardi pour une réunion publique dans le quartier Bel-Air à l’Ecole du Viaduc. (plus de détails ici)

Téléchargez le discours de Jean Laurent (format pdf, 48 Ko)

A lire aussi :
Tous nos articles sur les dossiers municipaux
Notre dossier sur les municipales à Saint-Germain

Cantonales : Interview de Cécile Clermont, suppléante d’Emmanuel Fruchard

Après l’interview sur notre blog d’Emmanuel Fruchard, candidat PS sur le canton de Saint-Germain nord, (interview à lire ici), nous donnons aujourd’hui la parole à sa suppléante Cécile Clermont.

« En quelques mots, qui êtes-vous Cécile Clermont ?    SNC10043.JPGJ’ai 48 ans, nous habitons à Achères depuis 1998 avec mon mari et nos trois enfants, venant d’une banlieue plus lointaine que nous avons habitée une dizaine d’années – pendant lesquelles j’ai continué de travailler à Paris en pratiquant quotidiennement les transports. En ce qui me concerne, c’était en quelque sorte un retour puisque je suis née à Saint-Germain et y ai vécu près de 20 ans. Le coup de massue du 21 avril 2002 m’a conduite, comme beaucoup d’autres, à rejoindre le PS pour participer à la défense des valeurs républicaines et démocrates. Venue à la politique avec de grandes idées générales, j’ai par la suite été conduite à rapprocher mon attention, moduler mon intérêt, grâce à la pratique militante au sein d’une section locale : cela  implique inévitablement de regarder d’un autre œil se qui s’y passe, de mesurer différemment les préoccupations des gens avec lesquels nous sommes amenés à discuter.  
Que peut apporter un Conseiller général socialiste pour la ville d’Achères, où vous habitez?

Avant tout, lutter contre l’empilement de projets routiers, notamment le nouveau pont que le département a décidé de créer à Achères, indiquant clairement qu’il ne se substitue pas au projet A 104 – qui n’est pas sous la responsabilité du département mais que le département approuve – ; nous redoutons que ce pont, joint au projet de plate forme multimodale sur lequel nous disposons de peu d’information, entraine un doublement du RD 30, coupant définitivement Achères en deux.
Ensuite, défendre une politique du logement sélective, favorisant dans toutes les communes la mixité sociale de l’habitat, réservant les aides aux communes augmentant la proportion de logements sociaux lorsque celle-ci est inférieure au seuil légal de 20%. Enfin, la question du deuxième collège mériterait également d’être précisée : la décision de construction a été prise en avril 2006, le Maire d’Achères a annoncé sa localisation en 2007, il s’agit maintenant de veiller à la mise en travaux.

Vos 3 propositions essentielles pour notre canton?

Mes priorités vont vers les domaines des transports et du logement :

  • Militer pour le projet de tangentielle ouest et son extension vers Achères / Cergy
  • Améliorer les dessertes de bus (fréquence, horaires), avec éventuellement la mise en place d’un service complémentaire de déplacement à la demande.
  • Conditionner les aides à la construction au respect de strictes normes environnementales

Qu’est-ce qui vous a motivée dans votre action de défense des sans papiers?

Avec l’obsession sarkoziste de chasse tous azimuts aux sans papiers quelque soit leur âge et leur situation et le traquenard de sa circulaire de juin 2006, différentes organisations dont la nôtre ont créé à l’automne 2006 un collectif de défense des enfants des familles sans papiers habitant les communes environnantes ; cela a été pour moi l’occasion de participer à des actions encore plus individuelles et locales.

Deux conclusions me tiennent à cœur. D’une part l’action des citoyens-fourmis que nous sommes, rassemblés, peut porter ses fruits, mais demande une grande persévérance et beaucoup d’énergie ; je suis encore plus admirative qu’avant envers ces citoyens acteurs. D’autre part le politique doit évidemment relayer dignement le travail de ces associations ; l’immigration est un sujet trop important pour en faire des objectifs statistiques administratifs, ou a contrario des slogans caricaturaux : arrêtons donc tous ces excès, asseyons-nous pour légiférer sereinement, ensemble. »

Rappel : pour connaître toutes les propositions d’Emmanuel Fruchard et de Cécile Clermont pour notre canton et pour le département, rendez-vous sur leur site de campagne :

www.saintgermain-acheres.fr


A lire aussi :

Tous nos articles sur les élections cantonales