Coupe de la Ligue : les odieux du stade


Une nouvelle fois, la fête du football a été gâchée par l’imbécilité de quelques-uns.
Une nouvelle fois, de pseudo-supporters du PSG ont gravement insulté les habitants de toute une région et par là même tous les amoureux du football.
Une fois de plus la réputation du club est salie.
La banderole déployée samedi au Stade de France lors de la finale de la Coupe de la Ligue (« Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis ») est odieuse.
Comment a-t-elle pu entrer dans le Stade où les spectateurs sont – théoriquement – fouillés ? Comment a-t-elle pu rester en place plus de 5 minutes, tenue par environ 70 personnes, alors que les stadiers du Stade de France et ceux qui encadrent les supporters du PSG étaient présents?

Lors de la victoire du Paris Saint-Germain en Coupe de France en juin 2006, nous avions déjà évoqué les problèmes récurrents du PSG.
Même si le club a fermement dénoncé cet acte et lutte depuis des années contre la frange la plus extrémiste de certains pseudo-supporters, force est de constater que certains continuent de sévir en toute impunité.

Le Paris Saint-Germain s’entraînant à Saint-Germain-en-Laye au Camp des Loges et la ville ayant dépensé ces dernières années beaucoup d’argent pour garder le PSG à Saint-Germain, nous demandons au maire de Saint-Germain de condamner avec la plus extrême sévérité cet acte odieux et de demander aux dirigeants du PSG d’agir pour que plus jamais nous ne revoyons de telles banderoles.

Manifestation de lycéens hier dans Saint-Germain

Evènement plutôt rare à Saint-Germain, plusieurs centaines de lycéens du lycée Poquelin ont manifesté vendredi 28 mars dans les rues du centre ville contre les suppressions de postes d’enseignants.
Les lycéens se sont rassemblés ensuite devant l’église de Saint-Germain puis une partie du cortège a rejoint la préfecture des Yvelines à Versailles où ont convergé plusieurs autres lycées yvelinois en milieu d’après-midi.
Plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers jours dans les Yvelines, en particulier dans le Mantois et à Saint-Quentin-en-Yvelines. Jeudi dernier, entre 4500 et 6000 lycéens ont manifesté dans les rues de Paris. Le mouvement prend de l’ampleur.
La dernière manifestation de lycéens à Saint-Germain remonte à mars 2006 au moment du CPE. Nous en avions parlé dans cet article.
La prochaine manifestation est annoncée pour mardi 1er mercredi 2 avril dans toute la France. Un rassemblement est prévu à Versailles dans l’après-midi.
Voici quelques photos de cette manifestation.
Départ de la manifestation devant le lycée Poquelin
Dans les rues du centre ville
Sur les marches de l’église (et sous la surveillance de la police)
Des lycéens de Poquelin devant la préfecture à Versailles

Compte-rendu du 1er conseil municipal de Saint-Germain

Samedi 11 mars avait lieu le premier conseil municipal de la mandature à Saint-Germain-en-Laye.
A l’ordre du jour figuraient l’élection du maire et celle de ses adjoints.

Pascal Lévêque, leader de la liste de gauche Saint-Germain Solidaire, a pris la parole et a présenté sa candidature. Voici un extrait de son intervention :
« […] Prenons de la hauteur, de la distance, sur un temps de campagne qui pour nous a été digne et respectueux.
Inutile d’employer des mots blessants ou méprisants, comme cela a été dit par certains avec : « la gauche n’a pas d’avenir à Saint-Germain-en-Laye » [Pascal Léveque fait allusion aux propos d’Emmanuel Lamy dans la presse le soir de l’élection].
Inutile aussi d’avoir des faux espoirs mes chers collègues, nous ne plions pas bagage, avec le même nombre d’élus que la précédente mandature, les élus de gauche sont et seront très présents, actifs, attentifs, vigilants, mais aussi force de propositions.
Pourquoi?
Parce que nous sommes porteurs de ce que nous avons entendu  pendant cette campagne, parce que nous sommes porteurs d’une volonté de solidarité et de diversité sociale plus grande dans notre ville.
Parce que l’on nous a répété des dizaines et des dizaines de fois :
- qu’il ne faut pas laisser le marché de l’immobilier à Saint-Germain faire sa seule loi, et que nous avons besoin de logements intermédiaires et sociaux en plus grand nombre,
- que nos familles et souvent les plus modestes […] se débattent pour la garde de leurs jeunes enfants,
- qu’un effort considérable en faveur des transports en commun est attendu, pour que la voiture ne soit plus le seul mode de déplacement,
- que la culture et ses événements soient partagés par un plus grand nombre et que cette culture irrigue toutes les générations et tous les quartiers,
- que la ville soit beaucoup plus présente en solidarité, à des moments et des étapes clé de la vie de nos concitoyens, l’insertion, le premier emploi, la recherche d’emploi, le quatrième âge,
- et qu’enfin, les liens entre quartiers soient puissants et rééls, qu’aucun quartier ne soit délaissé.

Nous travaillerons tous les dossiers, toutes les délibérations à la lumière de cet axe. Il n’y a pas de politique politicienne dans notre comportement, transparence et honnêteté. Pas d’opposition systématique. Si les projets vont dans le bon sens évoqué, nous les voterons, si les projets construits sont en opposition avec nos valeurs, dans un premier temps, comptez sur nous pour essayer de les amender, et en cas d’échec, in fine, nous les rejetterons […] ».

Sans surprise, Emmanuel Lamy (UMP) a obtenu 30 voix et a été élu maire de Saint-Germain. Les leaders des deux listes d’opposition ont obtenu 5 voix pour Arnaud Péricard et 4 voix pour Pascal Lévêque.

Une surprise est intervenue par contre au moment de l’élection des adjoints au maire. La liste présentée par Emmanuel Lamy ne correspond pas à celle présentée aux électeurs. Ainsi, au lieu de la numéro 2 sur le bulletin de vote Marta de Cidrac, le maire de Saint-Germain a fait élire Maurice Solignac comme premier adjoint. Ce qui a fait réagir Nicole Frydman (Verts) qui a déploré que ce changement se fasse au détriment des femmes et espéré « qu’elles n’ont pas subi de pressions. Il devait y avoir une femme en deuxième place et non un homme« .
Pour Pascal Lévêque (PS), « près de 8 adjoints dans la liste proposée ont permuté par rapport au bulletin de vote, en matière de transparence et de lisibilité, on peut faire mieux« …

A lire aussi :
Le résultat des municipales à Saint-Germain
Les  résultats des municipales à Saint-Germain par bureaux de vote

Les résultats du second tour des municipales à Mareil-Marly

Dimanche 16 mars a eu lieu le second tour des élections municipales à Mareil-Marly.

3 listes s’étaient présentées au 1er tour.
Pour voir les résultats du premier tour, cliquez ici.

La liste « Mareil en Bleu, Blanc…Vert » de Sophie Roubertie, soutenue par l’UMP et le maire sortant, était arrivée nettement en tête avec 45,7% des voix.
La liste « Mareil Village d’Avenir » menée par Jean-Bernard Bisson avait obtenu 35,8%.
La liste « Mareil Autrement » de Gilles Lamy obtenant elle 17,8%.

La liste Mareil Autrement s’est retirée entre les deux tours.

Voici les résultats complets du second tour :
Inscrits : 2656
Votants : 1646 soit une participation de 61.97%
Exprimés : 1608
Dans ce scrutin où le panachage est autorisé, la majorité absolue pour être élu est donc de 805 voix.

La liste « Mareil Village d’avenir » de Jean-Bernard Bisson obtient une moyenne de 869, 09 voix soit 23 élus.
La liste « Mareil en Bleu Banc… Vert » n’obtient en moyenne que 695,65 voix et n’a donc aucun élu.

Ce résultat est une très grosse surprise. La liste soutenue par le maire sortant et l’UMP locale a été nettement battue au second tour. Les voix de la liste Mareil Autrement semblent s’être nettement reportées sur la liste « Mareil Village d’Avenir », une liste issue du monde associative.

A lire aussi :
Les résultats du 1er tour des municipales à Mareil-Marly
Tous nos articles sur Fourqueux et Mareil-Marly

Des détails sur le recours d’Arnaud Péricard pour faire annuler les élections municipales à Saint-Germain-en-Laye

Nous avons révélé hier sur ce blog que le candidat UMP dissident aux élections municipales Arnaud Péricard a déposé le 14 mars un recours pour faire annuler les élections à Saint-Germain et invalider 3 colistiers du maire réélu.

Voici quelques détails sur ce recours.
La « protestation électorale » d’Arnaud Péricard (avocat, tout comme sa 2e de liste) a été transmise à tous les conseillers municipaux. Dans celle-ci, il est demandé au tribunal administratif :
– d’ « Annuler les opération électorales réalisées le 9 mars 2008 en vue de l’élection du conseil municipal de la Commune de Saint-Germain-en-Laye« 
– de « Déclarer inégilible et annuler l’élection » de deux conseillers municipaux de la liste Lamy.
– de « Reconnaitre l’incompatibilité entre la fonction d’élu municipal dans la commune de Saint-Germain-en-Laye et l’emploi » d’un troisième conseiller municipal de la liste Lamy.

(Nous ne mentionnons volontairement pas les noms des élus incriminés, des informations personnelles sur ces personnes figurant dans le dossier).

Visiblement, Arnaud Péricard avait prévu de longue date d’intenter ce recours en cas de défaite. Il a ainsi systématiquement listé depuis les six derniers mois tous les faits et gestes du maire sortant qui pouvaient entrainer une invalidation.
Il accuse ainsi Emmanuel Lamy d’avoir multiplié les inaugurations au cours des derniers mois précédant l’élection, d’avoir utilisé le Journal de Saint-Germain aux fins de promotion de sa campagne, d’avoir utilisé une association pour l’aider à promouvoir son bilan, d’avoir « usurpé » le logo Modem, etc, etc.
46 pièces justificatives viennent appuyer son recours de 13 pages…

Il s’agit donc là très clairement d’une déclaration de guerre de la liste Péricard contre la liste Lamy pour les 6 années de mandature car, compte tenu de l’écart de voix très important, il est très peu probable que le juge annule l’élection. En ce qui concerne le sort des trois conseillers municipaux cités, c’est plus aléatoire.
Cela ne devrait pas contribuer à pacifier les relations entre les deux clans, qui sont exécrables depuis des années. On peut en avoir un petit aperçu dans cet article, ou dans celui-ci.

Voici la réaction officielle de la liste de gauche Saint-Germain Solidaire :
« La liste Ensemble pour Saint-Germain avec Arnaud Péricard a déposé un recours au Tribunal Administratif en demande d’annulation des élections municipales du 1er tour du 9 mars dernier à Saint-Germain-en-Laye. Ce recours attire l’attention du juge sur les qualités d’éligibilité de certains colistiers de la liste du maire sortant. Il appartient au juge de donner sa lecture du Code électoral sur ce point.
Concernant les autres irrégularités évoquées dans son recours, la liste Saint-Germain Solidaire avec Pascal Lévêque considère qu’il s’agit d’une « bataille juridique » soulevée à l’encontre d’Emmanuel Lamy. Cela augure mal du travail nécessaire qu’attendent les Saint-Germanoises et les Saint-Germanois de leur conseil municipal. La liste Saint-Germain Solidaire rappelle que le combat électoral se gagne devant les électeurs et non devant les juges. »

Nous aurons bien entendu l’occasion de revenir sur ce recours en annulation.

A lire aussi :
Tous nos articles sur les Municipales à Saint-Germain

Arnaud Péricard a déposé un recours pour faire annuler les élections municipales à Saint-Germain-en-Laye

Surprise à Saint-Germain où les élections municipales ne sont peut-être pas tout à fait terminées. Après l’incident de la soirée électorale, où les résultats avaient failli ne pas être validés (nous en avons parlé dans cet article), voici un nouveau rebondissement.

Le dissident UMP Arnaud Péricard a intenté un recours devant le tribunal administratif de Versailles le 14 mars 2008 pour faire annuler les élections municipales à Saint-Germain et invalider l’élection de 3 colistiers du maire réélu.

Rappelons que M. Lamy (UMP) a été réélu au premier tour le 9 mars avec 52,34 % des voix. Arnaud Péricard (UMP dissident) a obtenu 27.65 % et 5 élus. La liste de gauche de Pascal Lévêque a recueilli 20% des voix et 4 élus.

Nous reviendrons très prochainement sur cette information importante.

A lire aussi :
Tous nos articles sur les Municipales 2008 à Saint-Germain

Les résultats complets du second tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord par bureau de vote

Voici les résultats complets par bureau de vote du second tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord. Ces résultats comprennent également les résultats globaux sur Achères.
Ce deuxième tour est marqué par une abstention record à Saint-Germain (63.69%). Au premier tour, l’abstention était de 46.28%.
A Achères, on a un peu moins voté au second tour (52.42% contre 54.04% au premier).

Cette abstention entraine une stagnation totale des voix de Maurice Solignac (UMP) entre les deux tours (6217 au premier contre 6210 au second), alors qu’il pouvait espérer un report partiel des voix Modem et d’extrême droite, et même un très fort recul sur Saint-Germain puisqu’il passe de 4481 voix le 9 mars à 3752 voix le 16.
A Achères en revanche, Maurice Solignac progresse entre les deux tours, bénéficiant d’une meilleure mobilisation du centre et de l’extrême droite.

Alain Outreman (PC) bénéficie à Achères d’un excellent report des voix PS (Emmanuel Fruchard avait clairement appelé à voter pour Alain Outreman au second tour) et voit même le total des voix PC+PS progresser de 100 voix entre les deux tours malgré 300 suffrages exprimés en moins.
A Saint-Germain, malgré la très forte abstention, la gauche progresse légèrement en pourcentage (20.94% contre un cumul des voix PC + PS de 20.67% au premier tour).

Au total, Alain Outreman obtient 43.85% des voix au second tour, un score qui va bien au delà des 38% réunis par les deux candidats de gauche au premier tour. La gauche réalise là son meilleur score dans le canton et est en progression constante depuis des années. La croissance démographique d’Achères, ville de gauche, compense de plus en plus le caractère très nettement à droite de la partie nord de Saint-Germain.

Pour voir le tableau en grand, cliquez sur ce lien ou sur l’image et téléchargez le fichier PDF (5.5 ko).

Pour voir les résultats du premier tour par bureau de vote, cliquez ici.

 

Les résultats du second tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord

Voici les résultats du second tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord, marqué par une très forte abstention (55.9%). A Saint-Germain-en-Laye en particulier, la participation a été extrêmement faible.

Pour voir les résultats du premier tour, cliquez ici.
Pour voir les résultats du premier tour par bureaux de vote, cliquez ici.

Inscrits : 25972
Votants : 11453 (44.1%)
Nul et blancs : 394
Exprimés : 11059

Maurice Solignac (UMP) : 6210 voix soit 56.15%
Alain Outreman (PC) : 4849 voix soit 43.85%

Maurice Solignac est donc réélu mais la gauche continue sa progression dans le canton.

Les résultats du premier tour des municipales à Mareil-Marly et Fourqueux

Il n’y avait que deux listes en compétition à Fourqueux. L’une investie par l’UMP (Liste de Daniel Level), l’autre réputée plus à droite (liste de Jean-Claude Kahn). Le maire sortant Jean-Paul Binard ne se représentait pas.

Voici les résultats complets à Fourqueux :
Inscrits : 3193
Votants : 2042 soit 63.95% de participation
Blancs ou nuls : 88
Exprimées : 1954

Liste Jean-Claude Kahn (DVD): 869 voix soit 44.47%
Liste Daniel Level (UMP) : 1085 voix soit 55.53%

La liste de Daniel Level obtient 21 élus et celle de Jean-Claude Kahn 6 élus.
Pour découvrir les nouveaux conseillers municipaux de Fourqueux, cliquez sur ce lien et téléchargez la liste au format PDF (106Ko).


A Mareil-Marly, il y avait 3 listes en compétition dans un scrutin où le panachage est autorisé, le préfet ayant décidé de conserver le mode de scrutin des villes de moins de 3500 habitants, malgré le fait que Mareil-Marly ait dépassé ce chiffre lors du dernier recensement.
Les trois listes se sont présentées comme apolitique, même si Sophie Roubertie était soutenue par le maire sortant Philippe Sander, dont le parrainage à Jean-Marie Le Pen lors de la dernière présidentielle avait beaucoup choqué dans la commune. Philippe Sander ne se représentait pas.

Voici les résultats complets à Mareil-Marly :
Inscrits : 2656
Votants : 1639 soit 61.70% de participation
Blancs ou nuls : 32
Exprimés : 1607

Liste « Mareil en Bleu, Blanc…Vert » (Sophie Roubertie) : 45.7%
Liste « Mareil Village d’Avenir » (Jean-Bernard Bisson) : 35.8%
Liste « Mareil Autrement »  (Gilles Lamy) : 17.8%

Aucun candidat n’a atteint les 50% des exprimés au premier tour, il y aura donc un second tour dimanche 16 mars. La liste Mareil Autrement a décidé de se retirer.

Pour découvrir les résultats complets par bureau et par candidat, cliquez sur ce lien et téléchargez les résultats au format PDF (534Ko)

Les résultats complets du 1er tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord par bureau de vote

Voici les résultats complets par bureau de vote du premier tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord. Ces résultats comprennent également les résultats globaux sur Achères.
Rappelons que le second tour aura lieu dimanche 16 mars entre Maurice Solignac (UMP) et Alain Outreman (PC). Si vous êtes électeur du canton nord, n’oubliez pas d’aller voter. A peine un électeur sur deux a voté au premier tour…
Le Parti socialiste appelle à voter pour Alain Outreman.

Pour voir le tableau en grand, cliquez sur ce lien ou sur l’image et téléchargez le fichier PDF (7.1 ko).


A lire aussi :
Tous nos articles sur les cantonales 2008