Etes-vous le 100.000e visiteur sur ce blog ?

Hier, un de nos lecteurs a été le 100.000 visiteur de notre blog.
Ce blog a été créé le 4 mars mars 2006. Cet article est le 356e et nous avons reçu à ce jour 255 commentaires.
Au 29 juillet 2008, 99.938 visiteurs uniques avaient fréquenté ce blog et plus de 270.000 pages ont été vues.
Dans la journée du 30 juillet, nous avons passé la barre du 100.000e visiteur.
Merci à tous de votre fidélité à notre blog.

Sur le schéma ci-contre, les statistiques du mois dernier, arrêtées au 29 juillet (en vert, les statistiques de ce mois, en gris celles du mois dernier) :

– le nombre de visiteurs uniques (c’est à dire le nombre de personnes différentes ayant visité le blog durant une journée) :

– le nombre de pages vues :

Les 5 articles les plus lus durant le mois de juillet sont  :
Dramatique accident de manège à la Fête des Loges (5 août 2007) : 331 visites
Nouvel accident mortel sur la N184 dans la forêt de Saint-Germain (24 juillet 2007) : 195 visites
Fête des Loges : un piéton meurt percuté par une voiture (29 juin 2008) : 193 visites
Drame de la Fête des Loges : la sécurité des manèges en question (7 août 2007) : 131
Nouvelle campagne de publicité sexiste du conseil général des Yvelines (9 juillet 2008) : 116 visites

Les 5 articles avec le plus de commentaires depuis l’origine du blog sont :
Assemblée générale houleuse à la Soucoupe et élection douteuse (11 commentaires) : 27 mai 2008
Arnaud Péricard et Lamy se disputent le soutien du Modem (10) : 13 février 2008
Un an de sarkoy, un an de régression sociale (7) : 6 mai 2008
Compte-rendu du 1er conseil municipal de Saint-Germain (7) : 25 mars 2008
Les résultats du 1er tour de l’élection cantonale de Saint-Germain nord (6) : 10/03/2008

Conseil municipal du 10 juillet : nouvelle attitude méprisante du maire de Saint-Germain envers ses oppositions

Suite au dernier conseil municipal du 5 juin, nous avions dénoncé sur ce blog le « manque de sérénité et de courtoisie » du maire de Saint-Germain lors des séances du conseil (l’article est à lire ici).
En annonçant les dossiers à l’ordre du jour du conseil du 10 juillet, nous concluions notre article en espérant « que le maire de Saint-Germain [serait] d’une humeur plus constructive que lors du dernier conseil du 5 juin où il avait systématiquement dénigré les deux groupes d’oppositions« .
Hélas, il n’en fut rien. Le ton désagréable et cassant est progressivement revenu pour devenir permanent dans les derniers dossiers. Arnaud Péricard, tête de liste de l’opposition de droite qu’Emmanuel Lamy déteste, (voir quelques exemples dans cet article ou dans celui-ci), a été la principale victime des propos du maire lors de ce conseil, comme Pascal Lévêque, tête de liste de l’opposition de gauche, le fut lors du conseil précédent.
Il faut noter qu’Emmanuel Lamy ne regarde JAMAIS Arnaud Péricard lorsque celui-ci s’exprime. Il lui tourne même ostensiblement le dos. Et il ne manque jamais une occasion dans ses réponses de dénoncer « le ton grandiloquent » de l’avocat ou de lui rappeler que tel ou tel projet qu’il critique a été initié ou réalisé par son père Michel Péricard, ancien maire RPR de Saint-Germain. Culotté quand on sait qu’Emmanuel Lamy a été le principal adjoint de Michel Péricard pendant plus de dix ans et a voté tous les dossiers de ce dernier…
Emmanuel Lamy s’en est également pris à la gauche, demandant par exemple à Emmanuel Fruchard si celui-ci connaissait vraiment les entreprises… Amusant de la part d’un énarque qui a fait toute sa carrière dans la fonction publique (voir sa biographie sur wikipedia) et qui s’adresse à deux cadres supérieurs du privé (Emmanuel Fruchard est ingénieur financier et travaille désormais en indépendant et Pascal Léveque est directeur général d’un organisme de formation)…

Lors du dernier dossier de la soirée, celui sur le règlement intérieur du conseil municipal, très critiqué par les 2 oppositions qui ont voté contre (nous y reviendrons dans un prochain article), le maire s’est déchainé envers Arnaud Péricard : « balayez devant votre porte« , « ce règlement intérieur, c’est celui de votre père« , « l’enflure des mots cache le vide de la pensée« , et « pour ne pas être désagréable [sic!], je vais m’arrêter là, vu l’invective » [re-sic].
Bien  entendu, on peut supposer que les propos ci-dessus ne figureront pas au procès-verbal de la séance…

Nous reviendrons dans un prochain article sur les autres dossiers à l’ordre du jour mais la mauvaise foi du maire et son ton cassant ne le grandisse pas. Les Saint-Germanois sont en droit d’attendre de leur maire plus de sérénité et de débat constructif. Car, n’en déplaise à M.Lamy, les deux oppositions représentent plus de 47% de l’électorat de notre ville et il ne suffit pas de dire « vous n’avez pas compris que vous n’avez pas gagné les élections » pour que l’opposition ne s’exprime pas.
Nous vous invitons à assister aux conseils municipaux, qui rappelons-le, sont publics. Nous annonçons systématiquement sur notre blog les dates et les dossiers à l’ordre du jour. Vous découvrirez le vrai visage du maire de Saint-Germain…

La détestation réciproque entre Emmanuel Lamy et la famille Péricard aura certainement des conséquences lors de la prochaine élection cantonale de Saint-Germain sud en 2010, où Catherine Péricard, conseillère générale UMP mais aussi mère d’Arnaud Péricard, se représente. Il est quasiment certain qu’elle ne sera pas la seule candidate à droite et qu’Emmanuel Lamy fera tout pour la faire battre… Nous aurons largement l’occasion d’en reparler.
Rappelons qu’Arnaud Péricard avait déposé un recours contre l’élection d’Emmanuel Lamy, qu’il a ensuite retiré. Il a depuis été suspendu un an de l’UMP suite à sa candidature dissidente (plus de détails dans notre dossier Municipales 2008).

A lire aussi :
Manque de sérénité au conseil municipal de Saint-Germain
Les dossiers à l’ordre du jour du conseil municipal du 10 juillet
La Droite saint-germanoise se déchire
L’appréciation d’Emmanuel Lamy sur les Péricard et réciproquement
Quand Emmanuel Lamy attaque le bilan de Michel Péricard

Restructuration des armées : des bouleversements dans les Yvelines et à Saint-Germain aussi

La restructuration des armées, annoncée hier par le Premier Ministre, va profondément bouleverser la carte militaire nationale. De nombreuses communes vont perdre des régiments entiers, mettant en péril l’économie locale, comme l’illustre cette carte parue dans Libération. Pour la voir en grand, cliquez sur l’image.

Des changements importants vont aussi intervenir dans les Yvelines, avec des gagnants et des perdants, et la perte de 1.800 des 8.850 militaires du département dans les cinq ans à venir.

Côté perdants, on trouve les villes de Maisons-Laffite, Toussus le Noble et tout particulièrement Rambouillet et Versailles qui sont très touchées.

- Versailles :
Plusieurs fermetures ou transferts importants sont à noter, entrainant le départ de plus d’un tiers des effectifs.
Le 5e régiment du Génie (Armée de Terre) va disparaître en 2010, soit un effectif de 516 hommes.
La section technique de l’armée de Terre sera transférée après 2011 à Bourges, soit un départ de 433 personnes.
Le détachement d’appui à la numérisation de l’espace de bataille (Armée de Terre) disparaîtra après 2011, soit un effectif de 57 militaires.

- Maisons-Laffitte :
Le Service des moyens généraux / centre automobile de la défense sera fermé en 2010, ce qui entrainera la disparition de 239 personnes.

- Rambouillet :
La Direction centrale du commissariat de l’armée de terre et organismes rattachés sera transférée après 2011 à Cambrai (Nord), soit le départ de 791 personnes, un chiffre très important pour cette ville.

Toussus-le-Noble :

L’Etablissement de l’aéronautique navale (Marine) disparaîtra après 2011, entrainant la suppression de 83 personnes.

Du côté des gagnants, on retrouve 2 villes : Vélizy-Villacoublay et Saint-Germain-en-Laye.

- Vélizy-Villacoublay :
La Base aérienne 107 sera renforcée à l’échéance de 2014 par l’arrivée de 310 militaires.

Saint-Germain-en-Laye :
Dès 2009, le Commissariat de l’Armée de Terre à Paris sera transféré à Saint-Germain, avec un effectif de 89 militaires.
D’ici 2014, dans le cadre des renforcements opérationnels, 80 hommes de la Direction régionale du service d’infrastructure de défense d’Ile de France (SGA) rejoindront Saint-Germain.

Rappelons que le Camp des Loges à Saint-Germain, créé en 1856, accueille actuellement la Direction régionale du Génie en Ile de France et l’état-major de la Région Terre Ile-de-France, la DIRISI Ile-de-France, le 526e Bataillon du Train et la 3e compagnie du 8e Régiment de Transmission (source wikipédia) soit un effectif d’environ 1500 militaires.

L’ensemble des changements en France est à consulter en cliquant sur ce lien.

Big EDVIGE is watching you : petite chronique d’un Décret liberticide

Un Décret publié le 1er Juillet dernier au J.O. institue une autorisation de fichage concernant la quasi totalité des citoyens de plus de 13 ans par compilation de renseignements sur des domaines quasi illimités (voir le Décret paru au JO).
On en sait assez peu sur les conditions exactes de la genèse de ce fichier, baptisé Edvige, (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Genérale) et pour cause : le gouvernement y a travaillé dans le secret le plus total, puisqu’il a fallu l’intervention de la CNIL pour que ce Décret soit rendu public, comme le révèle Axel TURK (président de la CNIL et sénateur UMP) dans cette interview aux journalistes de LCI.
Initialement élaboré pour élargir aux mineurs les autorisations existantes en matière d’enquêtes (suites aux récentes émeutes et échauffourées), la Ministre de l’Intérieur et le Premier Ministre se sont apparemment saisis du prétexte de cet élargissement pour ouvrir considérablement les autorisations de fichage (auparavant mieux encadrées, notamment par le Décret du 14 Octobre 1991).

QUI EST CONCERNÉ ? Tout le monde !
En effet, sont visés tous les citoyens de plus de 13 ans qui jouent (ou ont joué) un rôle « significatif » d’ordre : politique, syndical, religieux, associatif, économique, institutionnel… bref, tous les citoyens ayant souhaité un jour s’investir dans la vie de la cité.
Mais les individus ne sont pas les seuls concernés puisque sont aussi visées les personnes morales : ainsi, toutes les associations (religieuses, citoyennes, culturelles ou écolos : toutes !), les syndicats, les partis politiques, les ONG, les entreprises, etc. sont susceptibles de faire l’objet d’une enquête de police.
Comme vous le voyez, mis à part les moins de 13 ans, il est peu de citoyens qui ne seront pas susceptibles, un jour, de faire l’objet d’une enquête.
Mais que la Police pourra-t-elle exactement rechercher ?

QUEL EST L’OBJET DES ENQUETES ? Presque tout !
Le domaine des enquêtes est lui aussi presque illimité, puisque pourront être étudiées, conservées, et rapprochées entre elles toutes les données de ce fichier.
Ainsi seront archivées les données collectées par la Police sur les citoyens concernés s’agissant de leurs opinions politiques, philosopohiques et religieuses, mais aussi leur « environnement« . Derrière cette notion juridique, on retrouve rien de moins que les fréquentations, la vie intime, les correspondances ou le parcours professionnel des personnes concernées. Les mentions de l’état de santé, de l’orientation sexuelle ou du statut sérologique pourront être consignées.
Vous lisez bien : tout et sur tout le monde (ou presque) est donc susceptible d’être fiché, en République Française, depuis le 1er Juillet 2008.
Mais, n’est-ce pas, vous n’avez rien à vous reprocher ?

POURQUOI UNE ENQUETE ? Parce que !

Il suffira que la personne soit, aux yeux des autorités, « susceptible » de commettre « une atteinte à l’ordre public« , une notion particulièrement floue qui ouvre la porte à toutes les dérives. Autrement dit, ce décret institue un fichage des citoyens de plus de 13 ans même s’ils n’ont pas commis de délit !!!

Enfin, enfin… vous direz-vous ; il faudra bien que des conditions très strictes viennent encadrer ce type de fichage ? En effet : il suffira que le gouvernement – ou ses représentants fonctionnaires – jugent une telle enquête nécessaire « à l’exercice de leurs fonctions« . Rien de plus…
Cela sera notamment le cas s’agissant de l’accès aux emplois publics, mais également dès lors qu’on invoquera le motif bien commode du respect de l’ordre public.

VIVES REACTIONS
Le gouvernement avait pourtant été mis en garde par le conseil de l’Europe et la CNIL contre ce qu’il convient d’appeler une autorisation de fichage politique; mais ceux-ci n’ont pas été entendus.
Tout au plus le gouvernement a-t-il accepté de publier « officiellement » ce Décret qu’il souhaitait initialement adopter dans le plus grand secret ! Malgré quelques petites victoires, Axel TURK, le Président de la CNIL, ne lève pas les très nombreuses réserves qu’il a encore à l’égard de ce texte liberticide (voir vidéo ci-dessus).

Bien sûr, depuis la publication de ce Décret, signé courageusement par François FILLON et Michèle ALLIOT-MARIE à la veille des grandes vacances, les réactions sont nombreuses, de la part des associations, des syndicats, de la presse, et des partis politiques. Vous retrouverez notamment ici la ferme condamnation de ce Décret par le Parti socialiste.

Par ailleurs, un certain nombre d’organismes – parmi lesquels le Syndicat de la Magistrature, le Syndicat des Avocat de France, la Ligue des Droits de l’Homme, etc. – sont tombés d’accord sur le principe d’un recours en annulation devant le Conseil d’Etat.
Nous vous tiendrons bien sur informés des suites données à cette action contentieuse.

Dans cette attente, nous vous invitons à signer la pétition « NON A EDVIGE » qui a déjà réunit plus de 43.000 signataires à ce jour et de très nombreux partis, syndicats, et associations  : http://nonaedvige.ras.eu.org/

Chacun doit se mobiliser en signant cette pétition et en faisant connaitre autour de lui les détails de ce décret pour que ce fichier liberticide soit abandonné.

Dette du Sidru : Point au 30 juin 2008

Comme le trimestre dernier, nous communiquons notre évaluation des pertes latentes des opérations de gestion de dette du Sidru (pour les précédents articles, voir notre dossier Sidru).
Ce trimestre, grâce à une petite hausse du dollar contre franc suisse, les pertes latentes se sont réduites d’un peu moins de 2 millions d’euros et nous estimons le coût d’annulation des swaps à environ 28 millions d’euros.
Pour plus d’informations : Notre estimation détaillée au 30 juin 2008 (fichier pdf, 65 ko)

D’autre part, la nouvelle majorité de gauche de la ville de Saint-Etienne, – ville que M. Lamy citait comme un exemple de « gestion active » dans un courrier adressé aux maires des 15 communes en décembre dernier – a rendu publics les résultats de l’audit de sa dette. Ce rapport officiel fustige une prise de risque excessive de la majorité précédente et conclut : « La Ville de Saint-Etienne n’a que très peu provisionné : 600 000 € […] Or, au total, le rapport d’audit évalue à 45 millions € l’ensemble des provisions qu’il eût été nécessaire de réaliser pour couvrir l’ensemble des risques pris. Cette provision aurait été exigée par la loi dans une entreprise privée. L’absence de réglementation dans le secteur public et les choix de la majorité sortante ont conduit à masquer cette réalité financière aux élus et aux citoyens.« 
Le Sidru a également provisionné un montant (253 338 euros selon les comptes administratifs 2007) très largement insuffisant au regard des risques encourus, qui sont de plusieurs dizaines de millions d’euros. En effet la valeur actuelle de -28 millions d’euros varie tous les jours avec les taux de changes et les taux d’intérêt et peut aussi bien dépasser -50 millions d’euros que redevenir légèrement positive.

Pour plus d’informations :
La lettre de M. Lamy qui cite la ville de Saint Etienne (en toute fin de lettre)
La conférence de presse du 24 juin 2008 du maire de Saint-Etienne révélant les résultats de l’audit
Un article des Echos du 7 juillet dernier sur les risques de la « gestion active » de la dette et le cas de Saint-Etienne

A lire aussi :
Notre dossier Sidru
Le bilan au 1er trimestre
2 vidéos pour comprendre le dossier

Le nouvel hôpital sera construit à Chambourcy

Onze ans après la fusion (« ratée » selon Emmanuel Lamy) des hôpitaux de Saint-Germain et Poissy, ce dossier semble avoir nettement avancé ces dernières semaines. En décembre dernier, nous relations le souhait de la ministre de la Santé de « réorienter le projet » vers un nouveau site unique, qui ne serait pas situé à Poissy mais probablement à Chambourcy.
Juste avant de quitter son poste en juin dernier, l’ancien préfet des Yvelines a rendu le rapport demandé par la ministre de la Santé. En 2014, un nouvel hôpital devrait voir le jour à Chambourcy en remplacement des deux hôpitaux actuels.
Le nouveau centre hospitalier de 900 lits sera situé sur d’anciens terrains agricoles situés entre la D 113 et l’A 14. C’est « tout un nouveau quartier qui va être implanté » selon le maire de Chambourcy. Il sera composé de l’hôpital, d’une zone commerciale mais aussi d’une gare routière avec des liaisons vers La Défense et le RER.
« Tout a été pensé, se satisfait Gilbert Chodorge, le directeur du centre hospitalier intercommunal. Les ingénieurs ont tenu compte du trafic, des moyens de transport et des accès. C’est une vraie chance pour l’hôpital. » Le futur équipement de quatre niveaux sera construit en bordure de l’autoroute, derrière trois grandes surfaces qui, elles, s’implanteront le long de la D 113. « Une voie de desserte, parallèle à la départementale, sera tout spécialement réalisée entre la bretelle du futur échangeur de la A 14 et les accès aux magasins du centre commercial », ajoute-t-il.
Un protocole d’accord devrait être signé à la rentrée avec le promoteur avec pour objectif d’acquérir les terrains en 2009. Les travaux pourraient alors être entrepris en 2011-2012 pour une livraison prévue à l’horizon 2014.
L’hôpital de Poissy, truffé d’amiante dans les revêtements de sol, sera détruit lors de l’entrée en service du nouvel hôpital. En revanche, une offre de soin sera maintenue à Saint-Germain, dont un service d’urgence ouvert 24h/24, une maternité de niveau 2 et un service de chirurgie obstétrique.
La décision de construire ce nouvel hôpital à Chambourcy sera défitivement prise par la ministre à l’automne.

Nul doute que la défaite en mars dernier de Jacques Masdeu-Arus à la mairie de Poissy, en rivalité constante avec le maire de Saint-Germain (UMP lui aussi) qui l’avait battu à la présidence du conseil d’administration en mai 2007 (voir notre article), a contribué à faire avancer ce dossier, complètement bloqué depuis des années par le conflit entre les deux hommes.

Sources : Le Parisien, Le Courrier des Yvelines

A lire aussi :

Notre dossier Hôpital de Saint-Germain

L’hôpital de Poissy sera reconstruit… à Chambourcy ?

Clash à l’hôpital de Poissy – Saint-Germain

Nouvelle campagne de publicité sexiste du conseil général des Yvelines

C’est ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées et le président du conseil général des Yvelines visiblement n’en manque pas.
Après une première campagne de publicité en 2007 (photo ci-contre) jugée sexiste par de nombreux observateurs (y compris sur notre blog), intitulée « I love Techno » et illustrée par le buste d’une jeune femme, le conseil général des Yvelines lance une nouvelle campagne de communication.
Le conseil général des Yvelines, présidé par Pierre Bédier, justifie ainsi cette nouvelle campagne sur son site : afin « de poursuivre et d’amplifier les effets de cette première campagne, le Département des Yvelines publie une série de visuels à partir du mois de mai 2008 dans les annuaires d’anciens élèves« .

Alors regardons en détail cette nouvelle campagne de publicité, hélas toujours centrée sur des jeux de mots ambigüs et illustrée par une jeune femme souvent assez déshabillée. « Une touche toujours féminine et décalée » précise le site du département… En 2007, Pierre Bédier indiquait que la photo « était destinée à tirer l’oeil« …

 Pour vanter la présence de l’industrie aérospatiale dans notre département  (aux Mureaux par exemple), le slogan est  « s’envoyer en l’air » et l’image est celle d’une jeune femme à l’épaule dénudée sans soutien-gorge. On a connu plus subtil et raffiné…

Pour le domaine du batiment et des travaux publics, la photo représente une jeune femme avec un T-shirt sur lequel est inscrit  « Bien bati(e). Il est vrai qu’avec un jeune homme en photo et un tel slogan, cela aurait sans doute été (encore plus) vulgaire…

Le plus choquant est sans doute le visuel pour le domaine électronique. La jeune femme au regard suggestif porte un T-shirt « hacke-moi si tu peux« . Rappelons que hacker signifie « pénétrer par effraction » (un ordinateur ou un système informatique)…

Si l’objet de cette campagne est, une nouvelle fois, de faire parler d’elle, c’est sans doute une réussite ; le site Rue 89 y a même consacré un article.
Mais on est raisonnablement en droit d’attendre d’une collectivité territoriale qu’elle ne consacre pas une partie des impôts des citoyens à contribuer au sexisme de notre société. A fortiori quand elle est prise en flagrant délit de récidive…
Le conseil général des Yvelines fête cette année ces 40 ans. Visiblement, certains conseillers généraux en sont restés aux années 1960…

Pour voir les affiches en taille réelle (au format pdf), cliquez sur les images.
Pour découvrir les autres visuels, rendez-vous sur le site du conseil général.

A lire aussi :
La précédente publicité sexiste du conseil général des Yvelines
L’article de Rue89

Les dossiers à l’ordre du jour du conseil municipal du 10 juillet

25 dossiers seront à l’ordre du jour du conseil municipal de Saint-Germain du 10 juillet prochain, à partir de 21 heures à l’hôtel de ville.
Parmi ces dossiers, plusieurs retiennent l’attention :
– le nouveau règlement intérieur du conseil municipal
– la modification de la carte famille avec l’instauration d’un tarif à 1€ pour les repas scolaires des plus modestes
– l’adoption des tarifs périscolaires (cantines, garderies, etc…)
– la présentation de la revalorisation de la place du Château devant le RER
– la vente du local abritant la crèche des Coches
– plusieurs rapports annuels, sur l’élimination des déchets, la qualité de l’eau et l’assainissement
– le lancement de l’extension du réseau cyclable
– la décision d’exonérer de taxe professionnelle les « jeunes entreprises innovantes« .

L’ordre du jour complet est à télécharger sur le site de la ville de Saint-Germain. Un conseil municipal assez riche donc auquel chacun peut librement participer.
Nous espérons que le maire de Saint-Germain sera d’une humeur plus constructive que lors du dernier conseil du 5 juin où il avait systématiquement dénigré les 2 groupes d’opposition… Il semble que cette attitude ait choqué jusqu’aux membres de sa majorité et que certains adjoints et conseillers lui en aient fait la remarque…

A lire aussi sur notre blog :
Le compte-rendu du conseil du 5 juin en 4 articles :
Manque de sérénité au conseil municipal
Dissolution de la Caisse des Ecoles
 – Instauration d’un service minimum en cas de grève des enseignants
Zoom sur le conseil administratif 2007
Tous nos comptes-rendus de conseils municipaux

Les 21 contributions générales pour le Congrès du PS à Reims

La première étape du Congrès du Parti socialiste (qui aura lieu du 14 au 16 novembre 2008 à Reims) s’est achevée le 2 juillet dernier avec le dépôt des contributions générales.
Il y en a cette année 21, auxquelles s’ajouteront des contributions thématiques.
De ces contributions générales, que les adhérents du PS vont recevoir par courrier ces jours prochains, découleront à la rentrée un certain nombre de motions sur lesquelles les adhérents auront à voter pour décider de la future majorité qui dirigera le PS.
L’étape actuelle est donc celle d’un vaste « remue-méninges » sur ce que doit être le PS et ses valeurs. L’heure du choix interviendra le 6 novembre pour les adhérents du Parti à jour de leur cotisation.

Vous pouvez retrouver ci-dessous les sites ou les textes des 21 contributions générales.
1- Donner une cohérence à la gauche et un espoir à la France – F. Hollande
2- Clarté, Courage et créativité : Choisir maintenant, pour agir demain – B. Delanoë
3- Une vision pour espérer, une volonté pour transformer – M. Aubry
4- Debout la gauche ! – M. Dolez
5- Aux militants – G. Gorce
6- Socialistes, Altermondialistes, Ecologistes – Utopia
7- Reconstruire à gauche – L. Fabius
8- Combattre et proposer – S. Royal
9- Unité et refondation (s) ! – George Pau -Langevin et Pascal Joseph
10- Reconquêtes – B. Hamon et H. Emmanuelli
11- Réussir ensemble le congrès du Parti socialiste – J. M. Ayrault
12- Besoin de gauche – P. Moscovici
13- La ligne claire – G. Collomb
14- Réinventer la gauche – J. L. Mélenchon
15- Pour un socialisme du 21ème siècle en France – P. Jacquemin
16- Changer ! – M. N. Lienemann et P. Quilès
17- D’abord, redistribuer les richesses – A. Vidalies
18- Brèves de campagne – M. Lebranchu
19- Pour un socialisme écologique – G. Guibert
20- Urgence sociale – P. Laroutourou
21- Et si le Parti restait socialiste – J. Fleury

Pour télécharger l’intégralité des 21 contributions dans un seul fichier au format zip (7,6Mo) : cliquez sur ce lien
Plus d’informations sur le site du Parti socialiste

A Saint-Germain, participez à votre conseil de quartier !

La ville de Saint-Germain regroupe 6 conseils de quartier dans lesquels siègent les élus municipaux et des habitants  volontaires.

Si vous souhaitez vous investir dans la vie locale, vous pouvez participer au conseil de votre quartier. Les conseils de quartier jouent un rôle consultatif et sont constitués à Saint-Germain d’une vingtaine de personnes chacun.
La municipalité exige toutefois curieusement  une « lettre de motivation«  pour devenir membre d’un conseil de quartier. Sans que l’on sache finalement sur quels critères seront retenus les futurs membres…
Le simple fait de postuler suffit pourtant à nos yeux pour montrer la motivation de la personne… Et cela ne doit donc pas vous dissuader.
Pour participer au conseil de votre quartier, téléchargez et remplissez le bulletin d’inscription (format pdf)

Source des images : site internet de la ville de Saint-Germain-en-Laye