La crise économique touche aussi les Yvelines : Nortel supprime 480 emplois à Châteaufort

La crise économique affectait déjà les entreprises du secteur automobile, très implanté dans les Yvelines, à Flins, Poissy, Viroflay etc…
D’autres entreprises sont désormais fortement touchées.
La justice a ainsi prononcé hier la « mise en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité pour une période de trois mois » de Nortel Networks, filiale de l’équipementier en communication Nortel France.
Cette liquidation va déboucher sur la suppression de 480 emplois sur 700 à Châteaufort, au sud de Versailles, où se trouve le siège social. Les offres pour une reprise éventuelle de la filiale française doivent être déposées avant le 19 août.
Les 130 salariés chargés de la communication des technologies sur l’autre site de Nortel ne sont pas concernés par la procédure.
Nortel France est une filiale du groupe canadien Nortel qui s’était placé mi-janvier sous la protection des tribunaux contre ses créanciers au Canada et aux Etats-Unis, dans une ultime tentative de restructuration.
 

 

Sources : AFP, Figaro

Photo : Siège social de Nortel

Européennes 2009 : le spot de campagne du PS

Voici le premier spot officiel du PS pour la campagne des Européennes, actuellement diffusé sur les chaines de télévision publiques.

Spot officiel de campagne européenne du PS
envoyé par PartiSocialisteL’info internationale vidéo.
Pour suivre la campagne du PS, lire le programme, connaitre les candidats, être informé des dates des meetings, etc…, rendez-vous sur le site de la campagne du PS www.changerleurope.fr.
A visiter également, le blog d’Harlem Désir, tête de liste PS dans la région Ile de France.

A lire également sur notre blog :

La liste des candidats PS en Ile de France
Le manifeste du Parti socialiste européen

A14 : Le temps des plus riches importe plus que la sécurité de tous

Ce texte est paru en tant que tribune libre du groupe Saint-Germain Solidaire dans le Journal de Saint-Germain du 22 mai 2009.


Il y a quelques semaines un échangeur de l’A14 a été mis en service à la sortie de Saint-Germain. Sera-t-il vraiment utile aux Saint-Germanois ?

Le problème pour les usagers potentiels que nous contactons au quotidien, c’est le prix du péage. 7,30 € pour un aller simple à la Défense, cela paraît cher à beaucoup d’automobilistes. Avec l’abonnement, un A/R quotidien coûte 160 € par mois, soit plus du triple du pass Navigo de Saint-Germain à La Défense (50,60 €). Certes vers Orgeval le péage est inférieur, mais 4,20 € l’aller-retour, ce n’est pas donné non plus pour 4 km ! Seuls les Saint-Germanois les plus aisés emprunteront cette autoroute à 1 € par km A/R.
Dans le même temps, la sécurité des transports routiers ne s’est pas améliorée. D’abord, pour faire le nouvel échangeur il a fallu supprimer la bande d’arrêt d’urgence sur plus de 2 km de l’A14. Ensuite, pour un montant inférieur au nouvel échangeur, on aurait pu réduire nettement la dangerosité de la nationale 184 (Saint-Germain – Conflans). En février 2007 nous avions chiffré le coût de séparation des voies et de la transformation des feux en ronds-points : environ 10 M €.

C’est une autre conséquence du financement privé des infrastructures de transport: le temps des plus aisés compte plus que la sécurité de l’ensemble de la population. Les décideurs politiques de l’État et des collectivités locales ont pourtant été alertés à plusieurs reprises par le milieu associatif sur la dangerosité exceptionnelle de ces 11 km de route de la N184. Mais la souffrance de deux à trois tués et quelques dizaines de blessés par an (sans oublier leurs proches)  « pèse » moins lourd que l’impatience de milliers d’automobilistes dans les bouchons de la N13…

 

A lire également sur notre blog :

Tous nos articles sur la N184

Suppression définitive de la bande d’arrêt d’urgence sur l’A14 entre Poissy et Saint-Germain

Le Parisien confirme nos informations sur la suppression de la bande d’arrêt d’urgence sur l’A14

2e tour de la cantonale partielle de Guerville : le PS prend le canton !

Dimanche 24 mai avait lieu le second tour de la cantonale partielle de Guerville, occasionnée par le décès brutal du conseiller général Pierre Amouroux (UMP).
A l’issue du 1er tour, les deux candidats arrivés en tête, Pascal Lazerand (UMP) et Pierre Blévin (PS) n’étaient séparés que par 2% des voix, Pierre Blévin ayant progressé de 6,26% par rapport à 2004.

Au second tour, et c’est une très grosse surprise, Pierre Blévin, maire de Mézières/Seine fait basculer le canton à gauche en remportant 52.57% des voix. La participation a atteint 30,55% des voix, comme au premier tout. La dynamique créée au premier tour s’est confirmée au second. avec cette nette victoire Par ailleurs, la condamnation définitive de 3 élus UMP des Yvelines, dont le president du conseil général Pierre Bédier, intervenue jeudi, a pu mobiliser les électeurs de gauche et  sanctionner la droite yvelinoise.
Nous nous félicitons de cette très belle victoire du PS dans un département et un canton historiquement de droite.

A lire également sur notre blog :
Les résultats du 1er tour de la cantonale partielle de Guerville
Les résultats du 2e tour de la cantonale partielle de Poissy sud

Résultat du 2e tour de l’élection cantonale partielle de Poissy Sud

Dimanche 24 mai avait lieu le second tour de l’élection cantonale partielle du canton de Poissy sud, occasionné par la démission du conseiller général UMP Gilles Forray, condamné dans l’affaire Bédier.
Ce second tour opposait Yannick Tasset (UMP), maire d’Orgeval, à Karl Olive (Dvd). Pour voir les résultats du premier, tour, cliquez sur ce lien.
C’est finalement Yannick Tasset qui est élu conseiller général avec 53,15% des voix. Un résultat plus serré que ne le présageait le premier tour. La participation a été encore plus faible qu’au premier tour, avec seulement 21,79% des votants.
Il participera à l’élection du nouveau président du conseil général, des Yvelines Pierre Bédier ayant été déchu de son mandat suite à sa condamnation et son inégilité pour 6 ans.

A lire également sur notre blog :
Les résultats du premier tour de la cantonale partielle de Poissy sud
2e tour de la cantonale partielle de Guerville: le PS prend le canton !

Européennes 2009 : comment faire une procuration ?

Les élections européennes auront lieu le dimanche 7 juin 2009.
Si vous pensez ne pas pouvoir être là ce jour-là, pensez à établir une procuration.
Voter par procuration est très simple.
1) vous connaissez quelqu’un pouvant voter à votre place :
Avant de vous déplacer, demandez à cette personne ses nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance, le numéro de son bureau de vote. Puis, vous vous présentez au commissariat de police, à la gendarmerie ou au Tribunal d’Instance avec un justificatif de votre identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire…) pour établir la procuration.
Il vous revient ensuite d’avertir la personne qui votera à votre place, en particulier en lui indiquant votre numéro de bureau de vote. Le jour du scrutin, votre mandataire se présentera à votre bureau de vote, muni d’une pièce justifiant de son identité, et votera en votre nom.
Le mandataire (la personne qui vote pour vous) doit être inscrite dans la même commune que vous, mais pas forcément dans le même bureau de vote.

2/ Vous ne connaissez personne disponible ce jour là :

Nous pouvons vous aider à trouver un électeur de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux ou Mareil-Marly qui pourra voter à votre place pour la liste PS menée par Harlem Désir.
N’hésitez pas à nous contacter à cette adresse mel : ps.saintgermain@gmail.com

N’attendez pas le dernier moment pour faire votre procuration ! C’est simple et rapide à faire, alors n’hésitez pas ! Chaque voix comptera…

A lire également :

Tous nos articles sur les Européennes 2009

La liste du PS en Ile de France

Le blog de campagne d’Harlem Désir

La Cour de Cassation confirme la condamnation et l’inégibilité de Pierre Bédier et Jacques Masdeu-Arus

La Cour de cassation a rejeté aujourd’hui le pourvoi formé par le président UMP du Conseil général des Yvelines, Pierre Bédier, rendant définitive sa condamnation à 18 mois de prison avec sursis et six ans d’inéligibilité pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. (Photo SIPA)
Pierre Bédier va donc devoir démissionner du conseil général et perdre la présidence du département. Une élection cantonale partielle aura lieu dans quelques semaines dans le canton de Mantes la Jolie. En revanche, il n’y aura pas de législative partielle, Pierre Bédier ayant bénéficié d’une prolongation de sa mission parlementaire lui permettant de passer son mandat à sa suppléante et évitant ainsi une élection à haut risque pour l’UMP.

Jacques Masdeu-Arus, actuel député UMP de la 12e circonscription et ancien maire de Poissy, voit son pourvoi également rejeté et est donc définitivement condamné  à deux ans de prison avec sursis, une amende de 75.000 euros et cinq ans de privation des droits civiques et civils, soit dix ans d’inéligibilité. Une élection législative partielle aura lieu prochainement sur la 12e circonscription des Yvelines.

Enfin Gilles Forray, conseiller général UMP du canton de Poissy sud avant d’en démissionner il y a quelques semaines et ancien premier adjoint de Masdeu Arus, est définitivement condamné à trois ans de prison avec sursis, 75.000 euros d’amende et cinq ans de privation des droits civiques et civils.

Rappelons que 16 mai 2008, la cour d’appel de Paris avait condamné les trois hommes pour avoir accepté des pots-de-vin de l’homme d’affaires Michel Delfau, décédé en 2005. En contrepartie, ce dernier aurait obtenu des marchés publics pour ses sociétés de nettoyage dans les villes de Poissy et de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

A lire également :
La réaction du PS de Mantes la Jolie sur son blog
La réaction des conseillers généraux PS des Yvelines
Tous nos articles sur le procès Bédier

Les résultats du 1er tour de la cantonale partielle de Poissy sud

Huit candidats sollicitaient les suffrages des électeurs du canton de Poissy sud le 17 mai pour remplacer le conseiller général sortant UMP Gilles Forray, condamné en appel pour corruption, qui a démissionné fin avril.
La campagne ayant été extrêmement courte (moins d’un mois), l’abstention a hélas été très importante (76,30%) comme nous le redoutions.
La candidate PS Anne-Marie Vinay obtient 14,06% des suffrages exprimés et rate de peu la qualification pour le deuxième tour, qui verra s’affronter deux candidats de droite.

Voici les résultats complets de ce premier tour :
Inscrits : 13 963
Votants : 3 309 (23,70% des inscrits)
Exprimés : 3 244
Yannick TASSET (UMP) : 1 285 voix soit 39,61%
Karl OLIVE (DVD) : 513 voix soit 15,81%
Anne-Marie VINAY (PS) : 456 voix soit 14,06%
Eliane MARCHAL (Modem) : 303 voix soit  9,34%
Michel DUPART (SE) : 277 voix soit 8,54%
Louis MEHAY (PC) : 199 voix soit 6,13%
Christophe BELLENGE (NC) : 116 voix soit 3,58%
Krémo ALLAOUICHE (RLC) : 94 voix soit 2,93%

Le second tour opposera donc le 24 mai Yannick Tasset à Karl Olive.

A lire aussi :
Les résultats du 1er tour de la cantonale partielle de Guerville

Deux cantonales partielles dans les Yvelines les 17 et 24 mai

Les résultats du 1er tour de la cantonale partielle de Guerville

Suite au décès brutal du conseiller général UMP Pierre Amouroux le 17 avril, une élection cantonale partielle était organisée dimanche 17 mai dans le canton de Guerville dans les Yvelines.
5 candidats sollicitaient les suffrages des électeurs. Seuls 30,11% des inscrits ont participé au vote.

Voici les résultats du 1er tour :
Inscrits :13 741
Votants : 4 137 soit 30,11% des inscrits
Exprimés : 4 047
Pascal LAZERAND (UMP) : 1369 voix soit 33,83%
Pierre BLEVIN (PS) : 1288 voix soit 31,83%
Marilyse DI BERNARDO (DVD) : 991 voix soit 24,49%
Valérie LECLERC (PC) : 245 voix, soit  6,05%
Leïllah MATYJASIK (SE) : 154 voix, soit  3,81%

Il y aura donc un second tour le 24 mai entre Pascal Lazerand et Pierre Blévin.
Le candidat du PS Pierre Blévin progresse nettement de 6,26% par rapport à la dernière élection cantonale de 2004.

Nous appelons les électeurs du canton de Guerville à voter le 24 mai pour Pierre Blévin pour faire basculer ce canton à gauche.  

A lire également :
Le blog de campagne de Pierre Blévin
Les résultats de la cantonale partielle de Poissy sud
Deux cantonales partielles dans les Yvelines les 17 et 24 mai

Charte de « bonne conduite » des banques : le projet du gouvernement entérine les mauvaises pratiques

La version en projet de la charte de « bonne conduite » entre les banques et les collectivités locales, annoncée par le gouvernement en novembre 2008, est bien loin de tirer les leçons de la crise des produits toxiques que certains élus et leurs contribuables attendaient. Elle contient certaines orientations positives, mais est en retrait comparée au rapport de la Cour des Comptes rendu public en février.
Tout d’abord, on note une évolution du rôle des produits financiers complexes pour les collectivités locales. Alors qu’il ne s’agissait en principe que d’instruments de couverture (visant à réduire les risques pour les collectivités), la charte présente l’usage de ces produits financiers par les collectivités comme visant à « profiter des évolutions qui lui sont ou seraient favorables » et l’innovation financière comme une source de « gains significatifs ». Cette description peut être lue comme une justification des opérations spéculatives observées ces dernières années et clairement dénoncées comme telles par la Cour des Comptes en février 2009.

 

Voir nos commentaires détaillés engagement par engagement sur ce projet de charte de « bonne conduite ».

En conclusion, faute de modifications allant dans le sens des remarques ci-dessus, cette charte entérinerait des pratiques que la Cour des Comptes, ainsi que beaucoup d’élus, de fonctionnaires territoriaux et de professionnels des marchés désapprouvent : acceptation d’opérations à but spéculatif, habillage de comptes, effet de levier, vente d’options, opacité de gestion vis-à-vis des élus minoritaires et rémunération opaque des intermédiaires.

Emmanuel Fruchard

Conseiller municipal PS de Saint-Germain et professionnel des marchés