Le maire UMP de Villepreux harcèle l’opposition PS

La ville de Villepreux dans les Yvelines est passée à droite, d’extrême justesse, lors des dernières élections municipales en mars 2008. Depuis le nouveau maire UMP Stéphane Mirambeau exerce un véritable harcèlement envers l’opposition.
Le directeur de publication du site Les amis du PS de Villepreux, également conseiller municipal PS, a reçu successivement 8 lettres avec AR demandant un droit de réponse aux articles publiés sur le site de l’opposition. A chaque fois, l’opposition a accédé à la demande du maire. A la mi-juin, le maire a demandé un nouveau droit de réponse. L’opposition a jugé celui-ci diffamatoire envers l’élu d’opposition qui avait rédigé l’article et n’a donc pas diffusé ce droit de réponse.
Le maire a en réponse porté plainte pour non diffusion d’un droit de réponse et le directeur de publication du site PS a été convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Versailles. Le jugement sera rendu le 14 décembre.
Nous apportons tout notre soutien à nos camarades de Villepreux. Le harcèlement dont ils sont victimes est inadmissible. Ils font leur travail d’opposition, c’est à dire contrôler la gestion de la majorité municipale et la dénoncer lorsqu’ils la trouvent inappropriée. C’est le rôle de toute opposition, quelle que soit sa couleur politique, n’en déplaise au nouveau maire de Villepreux. Nous espérons que le tribunal saura lui rappeler…

Plus de détails sur le site Les amis du PS de Villepreux

La Région Ile-de-France veut aider les jeunes à financer leur permis de conduire

Posséder son permis de conduire est primordial lors d’une recherche d’emploi. La Région Ile-de-France propose d’aider des milliers de jeunes à le financer.

Pour les jeunes notamment, passer son permis de conduire coûte cher : 1.500 euros en moyenne pour 30 heures de cours. Et sans lui, trouver un travail ou une formation est un véritable casse-tête, en particulier là où les réseaux de transports en commun sont moins denses. La Région a donc proposé, lors de son conseil régional du 8 octobre, d’aider certains jeunes Franciliens âgés de 16 à 25 ans à financer ce sésame de la mobilité.

Cette aide pourrait profiter aux jeunes en démarche d’insertion ou de pré-qualification, dans le cadre de stages ou de formations agréés par le conseil régional. Elle prendrait la forme d’un chèque permis de conduire d’une valeur maximale de 600 euros selon le versement d’aides complémentaires de l’État ou d’autres collectivités territoriales.

Cette mesure, qui s’inscrit en faveur de l’égalité des chances d’accès à l’emploi et qui répond à une demande forte du Conseil régional des jeunes, pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2010.

Ce rapport a été voté à une large majorité.

 

A lire également sur notre blog :

La bonne gestion de la Région Ile-de-France

Franciliens ultra-marins : la région étudie une aide au transport

La région Ile-de-France en pointe sur le logiciel libre

Conseil municipal de Saint-Germain du 1er octobre : le SIDRU en débat

Au cours du conseil municipal de Saint-Germain du 1er octobre, le SIDRU a une nouvelle fois été en débat. Il s’agissait d’examiner le rapport annuel de ce syndicat intercommunal qui gère les déchets de 15 communes dont Saint-Germain-en-Laye. Sur ce dossier, notre analyse diffère fortement de celle du maire de Saint-Germain, également président du SIDRU, en particulier sur la question de la gestion de la dette.
Pascal Lévêque, conseiller municipal PS, a exposé les enseignements du rapport 2008 :
– En 1999, les élus des villes membres du SIDRU avaient décidé de différer  de dix ans une partie de la dotation annuelle que le syndicat doit payer pour le « gros entretien renouvellement » (GER) de l’usine d’incinération Azalys. Ce différé devait impérativement être réglé en 2008 et le SIDRU a donc payé 3,73 millions d’euros.
– Cette somme importante explique en partie la gestion de la dette du syndicat. Pour payer cette somme, il a fallu renégocier la dette et c’est dans ce cadre que des « emprunts toxiques » très risqués ont été souscrits.
- Le rapport 2008 confirme ce que nous disons depuis toujours (cf notre 1er article sur le Sidru en 2007), c’est à dire que ce syndicat est trop petit et que l’usine Azalys est surdimensionnée.  Elle ne tourne actuellement qu’à environ 50% de ses capacités et recherche en permanence des ordures à brûler pour équilibrer ses comptes. Le maire de Saint-Germain est même prêt à incinérer les boues de la station d’épuration Seine-Aval, il l’a déclaré lors de ce conseil municipal.
Lors du débat, le maire a annoncé qu’il « fera tout pour sauver cette usine« , une déclaration pas franchement rassurante…

Voici l’intervention complète de Pascal Lévêque lors du conseil du 1er octobre (9mn)

Rapport 2008 du Sidru
envoyé par efr78. – L’actualité du moment en vidéo.

Lors du débat qui a suivi, le maire a indiqué « partage[r] assez largement [cette] analyse » et qu’avoir différé les charges liés au GER en 1999 n’était « pas une bonne politique« .

Par contre, il a encore minimisé l’importance des pertes potentielles (voir notre dernière estimation) et répété que « le sidru est parfaitement bien géré« . M. Lamy présente à nouveau la valeur de marché des opérations financières comme un dédit, gonflé par des pénalités fixées arbitrairement par la banque, alors qu’il s’agit de l’anticipation des flux futurs. Il a encore prétendu que « l’évaluation des flux futurs n’est pas un calcul scientifique« . Cette manière de nier l’importance de la valeur de marché des swaps est le signe soit d’un aveuglement sur la gravité de la situation, soit d’une volonté délibérée de cacher aux élus et au public la situation financière réelle du syndicat.

Nous avons demandé si la « Charte de bonne conduite » des banques (dont nous avons signalé le caractère laxiste) serait appliquée et si la hausse temporaire du dollar de début 2009 avait été mise à profit pour sortir des swaps spéculatifs. Le maire a encore une fois joué sur les mots et prétendu avoir couvert les opérations à risque, alors qu’il n’en est rien.

Dans cette deuxième vidéo (2mn30), Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS, réagit à cette langue de bois et explique très clairement le caractère  pernicieux des produits souscrits par le SIDRU et le « cynisme des banques« . Ces « swaps » génèrent des profits à court terme mais engendrent des risques importants sur le moyen et le long terme. Aujourd’hui, selon nos estimations, nous avons plus d’une chance sur deux de perdre et les sommes en jeu sont considérables (voir notre dernière analyse trimestrielle). Pour l’élu socialiste, « le problème ne sera pas résolu tant qu’on le niera« …

Rapport 2008 du Sidru (2)
envoyé par efr78. – L’info video en direct.
En désaccord avec notre analyse sur les risques pris par le SIDRU dans la gestion de sa dette, le maire de Saint-Germain a néanmoins déclaré « partage[r] [votre] critique des banques » sur ce dossier.

A lire également sur notre blog :
Tous nos articles sur le dossier SIDRU
Traitement des ordures à Saint-Germain : beaucoup de CO² et une mauvaise performance énergétique (10/2009)
Notre dernière estimation trimestrielle (09/2009)
Emprunts toxiques du SIDRU : le Monde en parle (06/2009)
Sidru : le syndicat a contracté des emprunts à hauts risques (Le Parisien) (11/2008)
Sidru : 2 vidéos pour comprendre le dossier (01/2008)
Le Courrier des Yvelines : les Socialistes attaquent le maire sur la gestion de l’usine Azalys (11/2007)
Traitement des ordures ménagères dans notre région (2) : la question des swaps (07/2009)
Traitement des ordures ménagères dans notre région (1) : l’historique (07/2009)

Pistes cyclables d’Ile-de-France: découvrez la carte 2009

Le réseau francilien à la disposition des cyclistes représente aujourd’hui 2.185 km. Un ensemble à découvrir sur une carte distribuée gratuitement.

Tirée à 50.000 exemplaires, elle est disponible gratuitement dans de nombreux lieux publics franciliens : les offices de tourisme et syndicats d’initiative, les espaces tourisme du Carrousel du Louvre (75) et de Disneyland, à Chessy (77), les gares RATP et SNCF, les bases régionales de plein air et de loisirs (sauf celles de Buthiers, Étampes, Val de Seine, Bois-le-Roi et Boucles de Seine, situées hors périmètre de la carte), les réparateurs et loueurs de vélos… On peut aussi se la procurer à l’accueil de la fondation qui a travaillé à sa réalisation : l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France, au 15, rue Falguière, à Paris.

Pour une consultation immédiate, il y a même une dernière possibilité : la télécharger.

Télécharger la carte 2009 (recto) (jpg – 4,68 Mo) puis zoomer sur la carte

Télécharger la carte 2009 (verso) (jpg – 4,03 Mo) puis zoomer sur la carte

La carte version 2009 présente 2.185 km de pistes et aménagements cyclables (au lieu de 2.018 km en 2008). Un ensemble qui comprend par exemple 70 km de couloirs de bus ouverts aux cyclistes, 400 km de routes en forêts interdites aux véhicules à moteur, et 66 km de grands itinéraires en site propre ayant pour point de départ la zone centre : entre autres, le canal de l’Ourcq, le canal Saint-Denis, les bords de Seine dans le Val-de-Marne, et la coulée verte du sud parisien dans les Hauts-de-Seine.

Règles de sécurité, signalisation…

Cette carte permet en outre de localiser les parcs à vélos (notamment dans les gares et stations de métro) et les lieux où l’on peut en louer ou les faire réparer en Île-de-France.

Au-delà, elle contient un rappel des règles de sécurité à observer quand on circule à deux-roues, une présentation actualisée de la signalisation des zones cyclables, une liste de monuments à voir, ainsi que des zooms sur quelques tracés : Paris, la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (78), celle d’Évry centre Essonne autour de la forêt de Sénart (91), et la promenade de l’Aqueduc de la Dhuis, un itinéraire qui mêle zones urbaines et espaces naturels entre Bondy (93) et la base de loisirs régionale de Jablines-Annet (77).

Publiée pour la première fois en 2005, la carte des pistes cyclables en Île-de-France a été rééditée en 2006, puis en 2008. À chaque fois, elle s’est enrichie de nombreux tracés. En effet la Région Ile-de-France cofinance chaque année, pour un montant total de 15 millions d’euros, environ 100 projets d’aménagements cyclables émanant de communes, intercommunalités ou conseils généraux. Un soutien qui a pour cadre la politique régionale en faveur des circulations douces, lancée en 1996.

 

A lire également sur notre blog :

Tous nos articles de la Catégorie Vélo

Pour un aménagement durable des franges ferroviaires à la gare de Saint-Germain Grande Ceinture

Retrouvez ci-dessous la tribune libre du groupe Saint-Germain Solidaire publiée dans le Journal de Saint-Germain du 16 octobre. Elle revient sur l’important projet d’aménagement des franges ferroviaires à la gare de Saint-Germain Grande Ceinture. (image : google earth)


La ville veut acquérir, dans un premier temps, 25.000 m² de franges ferroviaires dans le quartier de la Grande Ceinture. Notre groupe a rappelé que Saint-Germain a besoin de logements nouveaux. Sur une opération d’une certaine importance un mixte « logements et activités » est tout-à-fait souhaitable.

Alors que l’opposition de droite (groupe Péricard) prétend privilégier « la qualité des habitants à la quantité » (sic) en s’enfermant dans un égoïsme de territoire plus que douteux, il est primordial de répondre aux attentes des personnes vivants seules, des familles monoparentales ou encore des jeunes de notre ville.

A Saint-Germain, les occasions de remodeler un territoire d’une surface de 4,5 hectares, qui plus est en milieu urbain, sont rares. Raison supplémentaire d’être exigeant. Nous souhaitons que ce lieu soit demain un éco-quartier performant. Ce projet doit répondre, à la fois à des enjeux globaux, comme l’empreinte écologique, et locaux, comme les circulations douces vers le centre-ville, le bien-être environnemental, et enfin la mixité sociale.

Tout doit se concrétiser par plusieurs lignes d’actions que nous avons défendues en Conseil. Réduire les émissions de gaz à effet de serre en agissant sur la qualité des bâtiments, des logements, des activités est un impératif. Ce quartier de ville doit être à la fois relativement dense et agréable à vivre. La présence en activités de commerçants au pied de chez soi, mais aussi de services publics sont indispensables. Il faudra se poser la question d’un équipement telle qu’une école, voire d’une crèche. Dommage que la municipalité ait fermé, il y a quelques années, une école dans le quartier…Nous considérons enfin et surtout comme souhaitable un minimum de l’ordre de 25% de logements sociaux dans l’ensemble des futures constructions.


Découvrez également en vidéo l’intervention (5mn) de Pascal Lévêque lors du conseil municipal du 1er octobre sur la délibération concernant l’acquisition de terrains voisins de la gare de Grande Ceinture par la mairie. Cette délibération a été votée à l’unanimité. Quartier grande ceinture : franges ferroviaires
envoyé par efr78. – L’actualité du moment en vidéo.
A lire également sur notre blog :
Tous articles sur le conseil municipal
Le voeu sur les services publics présentés par le groupe Saint-Germain Solidaire adopté à l’unanimité

Résultat du 2e tour de la législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines

Dimanche avait lieu le second tour de l’élection législative partielle de la 12e circonscription des Yvelines occasionnée par la déchéance pour corruption du député UMP Jacques Masdeu-Arus.
A l’issue du premier tour, l’ex-judoka David Douillet (UMP) était arrivé en tête avec 44,20% des voix devant Frédérik Bernard 21,87% (PS).

Le taux d’abstention a un peu baissé au second tour et se monte à 66,30% contre 70% dimanche dernier.

Au second tour, David Douillet l’emporte avec 52,10% des voix. Il obtient 12203 voix contre 11218 voix pour Frédérik Bernard.

Sans doute soulagé, Nicolas Sarkozy n’a même pas attendu la proclamation officielle des résultats pour le féliciter…
Dans le détail, et comme d’habitude dans cette circonscription taillée sur mesure pour la droite (et bientôt redécoupée ce qui aggravera encore le phénomène), les résultats par commune sont très contrastés.
Les Alluets le Roi : Douillet 71,55%
Carrières-sous-Poissy : Bernard 54.08%
Les Clayes-sous-Bois : Bernard 57,87%
Crespières : Douillet 68,97%
Davron : Douillet 89,19%
Médan : Douillet 56,91%
Morainvilliers : Douillet 70,02%
Orgeval : Douillet 71,62%
Plaisir : Bernard 50,69%
Poissy : Douillet 50,72%
Thiverval-Grignon : Bernard 56,35%
Villennes/Seine : Douillet 66,95%

A lire également sur notre blog :
Les résultats du 1er tour de la législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines
Législative partielle les 11 et 18 octobre dans la 12e circonscription des Yvelines
Tous nos articles sur le procès Bédier – Masdeu-Arus
La Cour de Cassation confirme l’inégibilité de Jacques Masdeu-Arus
Jacques Masdeu-Arus déchu de son mandat, une législative partielle à la rentrée
Six semaines après sa condamnation, Jacques Masdeu-Arus est toujours député !
Les conséquences du redécoupage électoral dans les Yvelines
Les résultats du 2e tour de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines

Le Parti socialiste de Saint-Germain est sur Twitter

Les Socialistes de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux et Mareil-Marly vous donnent rendez-vous dès aujourd’hui sur Twitter, la plateforme de microbloging et de réseau social.
Grâce cet outil dynamique, vous pourrez désormais suivre à partir de votre ordinateur mais également depuis un smartphone (téléphone mobile connecté à Internet) les nouveaux articles du blog, nos rendez-vous, l’actualité politique locale,  nos actions militantes, et bien plus encore.

Voici notre adresse : http://twitter.com/PsSaintGermain

 

Mis sur le devant de la scène cet été à travers une série d’évenements marquants, parmi lesquels les manifestations iraniennes, le réseau Twitter permet à chacun d’échanger informations, idées ou humeur, de manière instantanée par le biais de messages courts (140 caractères maximum) avec les milions d’utilisateurs connectés dans le monde entier. Beaucoup de responsables politiques y sont déjà très actifs, à l’image de Jean-Paul Huchon, Benoît Hamon ou Anne Hidalgo.

Rejoignez-nous sur Twitter !

A lire également :

Toutes les actualités de notre blog

Les urgences et la réanimation de l’Hôpital de Saint-Germain menacées de fermeture

De sombres nuages planent de nouveau sur l’avenir de l’Hôpital de Saint-Germain. Confrontée à un déficit abyssal (31 millions d’euros en 2008), il semblerait que la direction veuille tailler dans le vif et fermer la réanimation et les urgences dès 2010 pour réduire le déficit. Si cela se concrétise, c’est la mort programmée du site de Saint-Germain qui a déjà perdu il y a 3 ans ses services de cardiologie et de pédiatrie ainsi que sa maternité.
Rappelons que les urgences de Saint-Germain n’étaient déjà plus ouvertes que de 8h à 22h. Depuis le 12 octobre, elles sont fermées à partir de 20 heures et n’accueillent que « des malades se déplaçant par leurs propres moyens ou adressés par la police« . Tous les autres cas sont envoyés sur Poissy (voir le site de l’hôpital).

Le maire UMP de Saint-Germain, également président du conseil d’administration de l’hôpital, a fait voter un voeu lors du conseil municipal du 1er octobre en précisant que « la menace est sufisamment grave pour que je vous soumette ce voeu« .
Voici le texte présenté aux élus saint-germanois  :
« Considérant que le projet du Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy – Saint-Germain-en-Laye, en cours d’élaboration, pourrait remettre en cause l’existence des services d’urgence et de réanimation sur le site de Saint-Germain-en-Laye, le conseil municipal émet le voeu que le service des urgences et le service de réanimation du Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy – Saint-Germain-en-Laye soient consolidés afin d’assurer la sécurité et la permanence des soins dans notre bassin de vie« .

Tout comme le voeu présenté par la gauche pour défendre les services locaux de la ville, celui-ci a été adopté à l’unanimité.
Lors du débat, le maire s’en est pris violemment aux « mêmes forces toujours à l’oeuvre » pour regrouper les services sur l’hôpital de Poissy.
L’hôpital de Saint-Germain est donc de nouveau particulièrement menacé et la disparition de deux services aussi essentiels que les Urgences et la Réanimation seraient catastrophiques pour son devenir.
Rappelons que le projet adopté fin 2007 par Roselyne Bachelot prévoit la construction d’un hôpital intercommunal sur un site unique à Chambourcy à la place des sites de Poissy et Saint-Germain et son ouverture en 2014.
Rappelons également qu’une clinique privée s’est  implantée au coeur de l’hôpital public de Saint-Germain en 2009, ce que nous avons toujours dénoncé.

A lire également sur notre blog nos précédents articles sur ce dossier :
L’hôpital de Chambourcy réunira ceux de Poissy et Saint-Germain (11/2008)
Le nouvel hôpital sera construit à Chambourcy (07/2008)
L’hôpital de Poissy sera reconstruit… à Chambourcy ? (12/2007)
En 2009, une clinique privée dans l’hôpital de Saint-Germain (06/2007)
Clash à l’hôpital de Poissy / Saint-Germain (05/2007)
Lettre ouverte au directeur de l’hôpital de Poissy / Saint-Germain (03/2007)
Hôpital de Poissy / Saint-Germain : la cardiologie et la pédiatrie menacées (07/2006)
Hôpital de Poissy / Saint-Germain : l’hémorragie continue (06/2006)
La vérité sur les cliniques à Saint-Germain (03/2006)

Découvrez le nouveau site de l’UDESRY, l’union des élus socialistes yvelinois

L’UDESRY est l’Union des Elus Socialistes et Républicains des Yvelines. Cette association rassemble les parlementaires, conseillers régionaux, conseillers généraux, maires et conseillers municipaux socialistes – majoritaires et minoritaires – des Yvelines. Elle est actuellement présidée par Philippe Esnol, maire de Conflans et conseiller général.
Parmi ses objectifs, l’UDESRY informe et conseille les élus socialistes, met en réseau élus majoritaires et minoritaires et édite des dossiers d’étude et d’information sur les problèmes municipaux.
Les deux conseillers municipaux PS de Saint-Germain Pascal Lévêque et Emmanuel Fruchard participent activement à l’UDESRY. Pascal Levêque en est désormais l’un des vice-présidents.

Découvrez le nouveau site de l’UDESRY : www.udesry.fr

Visitez également le blog des conseillers généraux PS des Yvelines et le blog des conseillers régionaux PS d’Ile-de-France.

Résultat du 1er tour de la législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines

Quinze jours après une élection législative dans le sud Yvelines avait lieu hier le premier tour de l’élection législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines occasionnée par la déchéance du mandat du député UMP Jacques Masdeu-Arus pour corruption.
Huit candidats sollicitaient les suffrages des électeurs. Malgré la présence très médiatisée de David Douillet, la participation est très faible et n’atteint que 30,13% des inscrits.

Voici les résultats complets du 1er tour.
David Douillet (UMP) : 9373 voix soit 44,20 %
Frédérik Bernard (PS) : 4638 voix soit 21,87 %
Alain Lipietz (Verts) : 3144 voix soit 14,82 %
Richard Bertrand (Modem) : 1643 voix soit 7,72 %
François Delapierre (PG) : 1032 voix soit 4,87 %
Christophe Le Hot (Ext D) : 681 voix soit 3,14 %
Richard Gautry (SE) : 432 voix soit 2,00 %
Bernard Huet (Dvd) : 266 voix soit 1,24 %

Au second tour s’affronteront donc David Douillet (UMP) et Frédérik Bernard (PS). Alain Lipietz (Verts) a d’ores et déjà annoncé soutenir Frédérik Bernard pour le second tour.

Nous appelons les électeurs de la 12e circonscription à se rassembler derrière la candidature de Frédérik Bernard pour faire basculer cette circonscription dimanche prochain.

A lire également sur notre blog :
Législative partielle les 11 et 18 octobre dans la 12e circonscription des Yvelines
Tous nos articles sur le procès Bédier – Masdeu-Arus
La Cour de Cassation confirme l’inégibilité de Jacques Masdeu-Arus
Jacques Masdeu-Arus déchu de son mandat, une législative partielle à la rentrée
Six semaines après sa condamnation, Jacques Masdeu-Arus est toujours député !
Les conséquences du redécoupage électoral dans les Yvelines
Les résultats du 2e tour de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines