Vague de protestations après le limogeage d’humoristes à France Inter

La scène se passe dans un lycée de Saint-Germain-en-Laye. Un peu avant 8 heures des professeurs arrivent en voiture et se garent dans le parking. Mais personne ne sort de sa voiture. Passent quelques minutes et tout d’un coup tout le monde quitte son véhicule pour se diriger vers les salles de classe, un grand sourire aux lèvres. Et la scène se répète un peu partout en France.

L’explication : à 7h55, c’est l’heure des humoristes sur France Inter. Tour à tour, Stéphane Guillon, Didier Porte et François Morel manient pendant 4 minutes un humour souvent caustique.

Hélas tout cela appartient au passé.

Ces chroniques, souvent sans concession, ont choqué. Elles ont choqué parce qu’elle bravaient des tabous, étalaient sur la place publique les turpitudes des puissants (de droite comme de gauche, DSK en sait quelque chose). C’était un peu comme si le Canard Enchaîné avait 4 minutes de radio par jour : 0,27% du temps d’antenne… Mais c’était trop! Trop pour ces messieurs de droite qui n’ont pas aimé la bio qui leur était faite avant qu’ils n’occupent l’antenne pour plus d’une 1/2 heure.

Alors, après des mois d’hésitation, le pouvoir a mis fin à cette petite fenêtre de liberté débridée. Pourtant Giscard n’avait pas interdit le Tribunal des Flagrants Délires, ni Mitterrand le Bêbête Show ou Chirac les Guignols. Sarkozy, par J-L Hees et P. Val interposés, a osé franchir le pas.

L’enjeu n’est pas mince, car le pouvoir politique actuel contrôle déjà, directement ou par ses amis grands patrons interposés, la plupart des télévisions, des journaux (gratuits du matin, presse quotidienne, magazines) et plusieurs radios. Ce n’est pas une dictature, mais une sorte de chloroforme ouaté dans lequel on présente les choses comme le veut le pouvoir. Les « éléments de langages » venus de l’Élysée et des services de communication se déclinent sur tous les supports et envahissent peu à peu les cerveaux.

Certes il y a des blogs comme celui-ci, mais que pèsent-ils par rapport à France Inter ? Vous serez sans doute quelques centaines à lire ces lignes. Stéphane Guillon avait 2 millions d’auditeurs chaque matin.

Oui, ce putsch à France Inter, c’est l’événement de la semaine, voire plus. Peu importent les Bleus. Aujourd’hui les auditeurs de France Inter ont des bleus à leur radio.

Et finalement si tout n’était pas dit. S’il reste une chance de laisser un interstice de parole libre, alors il faut la saisir. Vous aussi, résistez !

Pour signer une des deux pétitions en ligne

* http://petition.harrycow.fr/

* http://lapetition.be/en-ligne/petition-7616.html

On peut encore podcaster les chroniques à cette adresse : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/video/index.php

Mobilisez vous !

 

A lire également sur notre blog :

Bolloré promeut les jeux en ligne dans Direct Matin sans mentionner son intérêt

Dans le cortège du 24 juin contre la réforme Woerth

Plusieurs militants socialistes de la section de Saint-Germain ont participé à la grande manifestation du 24 juin contre la « réforme » des retraites du gouvernement. Voici un compte-rendu de l’intérieur de cette manifestation par un militant de notre section.


Contre la réforme des retraites du ministre Woerth : mobilisation massive le 24 juin 2010

Tous les observateurs de cette manifestation du jeudi 24 Juin 2010 reconnaissent que c’est une réussite pour les syndicats qui appelaient à se mobiliser contre la réforme des retraites du ministre Woerth. A Paris, toutes les fédérations franciliennes du PS étaient représentées avec leurs nombreux militants. Mention spéciale aux Jeunes Socialistes du MJS avec leur matériel (camion sono avec musique) et leur enthousiasme.

Naturellement, le PS s’en est tenu à une présence fixe sur le parcours du défilé des travailleurs (respect de la représentation syndicale), avec en tête de nombreux leaders : Harlem Desir, Bertrand Delanoe, Claude Bartolone, Jean Christophe Cambadelis, Benoit Hamon, David Assouline, François Lamy, Catherine Tasca, Jean-Paul Huchon ainsi que de nombreux élus locaux franciliens. Spontanément, certains manifestants n’hésitaient pas à sortir du cortège pour des échanges mutuels de soutiens, prouvant par là que le PS incarne la possibilité de débouchés politiques pour ceux qui luttent contre la casse du modèle social décidée par la droite.

Les mesures décidées par le gouvernement pour faire face au problème des retraites (en supprimant la retraite à 60 ans, en exigeant d’avantage de sacrifices aux salariés, en piquant dans le fond de réserve des retraites) sont profondément injustes et dramatiquement inefficaces. A ce titre, la colère grandissante qui monte dans le pays s’exprime désormais dans la rue avec des citoyens qui répondent massivement à l’appel des syndicats. Pour ce qui est de la manifestation de Paris, il y avait un monde fou (nous étions 130 000). 

Alors que ce jour-là on constate à la fois l’augmentation catastrophique du chômage (+ 22 600 en Mai) et plus de 2 millions de manifestants dans toute la France, Nicolas Sarkozy, au mépris des charges de sa fonction, préfère se mêler de ce qui ne le regarde pas, en bousculant son agenda pour s’occuper prioritairement de … la faillite sportive de 23 footballeurs. Venant d’un Président de la République ayant déjà à son actif pas mal de symboles fâcheux, l’indécence d’un tel comportement a vraiment de quoi attiser le mécontentement de nos concitoyens.

Dans ces conditions, les tentatives du pouvoir UMP pour minimiser cette journée d’action nationale sont juste risibles.

Avec une telle indignation qui remonte de tout le pays, la mobilisation pour faire reculer le gouvernement va s’amplifier jusqu’à la rentrée parlementaire. C’est à l’Assemblée nationale que les élus de l’opposition vont relayer les revendications syndicales, en demandant notamment le retrait de mesures indignes du respect dû aux salariés qui sont les plus désavantagés, non seulement pour ceux qui sont les premières victimes de la crise économique, mais aussi au regard d’une longue carrière faite de sacrifices et de dur labeur.

Sans parler d’une nécessaire contribution (réellement significative) des revenus du capital, parmi les points clés qui sont en mesure de garantir la réussite d’une réforme juste et équitable des retraites : il faut avant tout créer des emplois pour les jeunes et les plus de 55 ans (leur taux de chômage est bien trop élevé dans notre pays) et supprimer les nombreuses réductions d’impôts pour les ménages les plus aisées décidées sous la présidence Sarkozy. 

Ces mesures font partie des propositions du Parti Socialiste que vous pouvez consulter sur ce lien : Retraites : une autre réforme est possible

Bien évidemment, les militants PS de Saint-Germain se tiennent à votre disposition pour enrichir le débat sur la réforme des retraites ; n’hésitez pas à nous contacter ou à faire part de votre opinion en réagissant à cet article.

Thierry 

Election législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines : les candidats

Suite à l’annulation par le Conseil constitutionnel du résultat de l’élection législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines qui avait vu la victoire en septembre 2009 de Jean-Frédéric Poisson (UMP) pour 5 voix seulement (ramenées à 1 par le Conseil Constitutionnel), une nouvelle élection aura lieu les 4 et 11 juillet.

Le Parti socialiste et Europe Ecologie se sont unis dès le premier tour et présente une candidature commune avec Anny Poursinoff. Contrairement à septembre 2009, la Droite est divisée et le Nouveau Centre présente un candidat.

7 candidats sollicitent les suffrages des électeurs.

- N° 1 – Anny POURSINOFF (Europe Ecologie) – Suppléant : Didier FISCHER (PS)

– N° 2 – Maxime ROUQUET (Parti Pirate) – Suppléant : Gaetan CRAHAY

– N° 3 – Guillaume SEBILEAU (Dvd) – Suppléante : Sanaa ALIOUI

– N°4 – Vincent LIECHTI (Front de Gauche) – Suppléant : Pierre DÉJEAN

– N° 5 – Philippe CHEVRIER (Front national)- Suppléant : Alain RÉPETTO

– N°6 – Jean-Frédéric POISSON (UMP) – Suppléant : Benoît PETITPREZ

– N°7 – Michel FINCK (Nouveau Centre) – Suppléante : Leïllah MATYJASIK

 

Nul doute que le résultat de cette élection sera attentivement suivi par l’ensemble des responsables politiques en cette période de grande contestation sociale. Vous retrouverez les résultats sur notre blog comme pour toutes les élections partielles dans les Yvelines.

 

A lire également sur notre blog :

Annulation des résultats de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines

Quasi égalité pour le 2e tour de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines !

Résultat du 1er tour de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines

Tous les résultats des élections partielles dans les Yvelines

Inauguration du lieu d’accueil du Mouvement Français pour le Planning Familial à Saint-Germain-en-Laye

Le Mouvement Français pour le Planning Familial est une association créée en 1956 pour aider les femmes à mieux vivre leur sexualité et à maîtriser leur maternité. Elle a un double rôle de sensibilisation (information sur la sexualité et prévention des infections sexuellement transmissibles) et d’écoute (accès à l’IVG, dialogue avec les couples, aide aux victimes de violence conjugale).
L’association locale des Yvelines avait eu des locaux à Mantes mais avait dû cesser son action du fait de l’arrêt de subventions qui assuraient son fonctionnement.
Les nouveaux locaux de Saint-Germain permettront aux deux permanentes de rayonner autour de Saint-Germain et de recevoir sans rendez-vous au 11 rue Armagis (en face de l’hôpital, porte entourée de rouge sur la photo) les lundis et mercredis de 11h à 17h, ainsi que sur rendez-vous en appelant le 01 34 51 46 85. On peut également joindre les permanentes à mfpf78@aliceadsl.fr
Le pot inaugural a réuni une vingtaine de personnes dans une ambiance cordiale, en la présence de la présidente de l’association, Mme Catherine El Mghazli, ainsi que de plusieurs élus socialistes des Yvelines, dont Emmanuel Fruchard, conseiller municipal de Saint-Germain et Michèle Vitrac-Pouzoulet, conseillère régionale d’Ile-de-France, très impliquée sur ce thème (voir son blog).

Découvrez le nouveau Saint-Germain Socialiste, le journal des socialistes saint-germanois

Le nouveau Saint-Germain Socialiste, le journal de la section du PS de Saint-Germain, Fourqueux et Mareil-Marly, vient de sortir.

Ce journal de 8 pages en couleurs, imprimé à 12.000 exemplaires, est actuellement distribué par les militants saint-germanois dans les boites aux lettres de notre ville. Il est intégralement rédigé et financé par les cotisations des adhérents de notre section.

Vous pouvez le télécharger au format pdf (1,5Mo)

Au sommaire de ce numéro 4 :

– Nouvelles lignes de bus : encore une occasion ratée !

– Pour une France solidaire, sociale et écologique

– L’Education publique va mal : un exemple du malaise au lycée Jeanne d’Albret

– Les finances du département des Yvelines sont dans le rouge !

– PLU : étranges erreurs en série au « Domaine de Valmoré »

– Régionales 2010 : des scores sans précédent pour la Gauche à Saint-Germain

Vous pouvez télécharger les 3 précédents numéros de Saint-Germain Socialiste, le n° 3 paru en décembre 2009, le n° 2  paru en mai 2009 et le 1er numéro paru en décembre 2008, ou les retrouver sur ce blog dans la colonne de gauche, rubrique « Notre journal« .

Vous pouvez aussi nous demander de vous l’envoyer gratuitement par courrier en nous adressant un mel à cette adresse ps.saintgermain@gmail.com avec vos nom et adresse.

Pour suivre notre actualité et nos prises de positions, retrouvez nous également sur Twitter sur le compte de notre section http://twitter.com/PsSaintGermain, quotidiennement mis à jour.

Bolloré promeut les jeux en ligne dans Direct Matin sans mentionner son intérêt

Lu dans Direct Matin du mercredi 9 juin : une pleine page de présentation très orientée des jeux en ligne désormais légalisés (téléchargez l’article, pdf 97ko).

Le ton est donné dès le titre : « Miser sans se tromper » et les premiers mots : « Trois, deux, un, pariez ! »

Suit une description enchanteresse : « Et il y a fort à parier que le lancement en grande pompe de ces offres 100 % légales va titiller les joueurs, à deux jours de l’ouverture de la Coupe du monde. Pour ceux qui hésitent encore, … »

Puis vient le mode d’emploi en trois temps :

1. S’inscrire : repérer les sites et les bonus

2. Parier : attention aux cotes et aux montants

3. Gagner : qui décroche le vrai jackpot ?

Pourtant la récente loi n’a pas fait l’unanimité, même à Droite : 21 députés UMP se sont abstenus ou n’ont pas pris part au vote (comme Lionel Tardy). Même parmi les 299 députés UMP qui ont voté ce texte, on note des réserves sur les modalités d’application trop favorables aux opérateurs, comme par exemple celles exprimées par Jacques Myard, député des Yvelines, qui a déclaré au Point « on marche sur la tête en copiant Hadopi« .

Par exemple, voici trois sujets sur lesquels les députés ont débattu :

L’addiction : Elle n’est mentionnée au détour d’une phrase que pour se plaindre à demi mot de la taxe perçue par l’État

Les risques pour les mineurs : Pas un mot dans l’article

La régularisation de fait des plus gros intervenants illégaux : Pas un mot non plus

 

Ces ‘oublis’ sont clairs : Direct Matin appartient à M. Bolloré. Celui-ci a investi dans le Poker en ligne et fait partie des amis du Président de la République que la nouvelle loi a favorisés.

M. Bolloré est avisé : il a investi dans une presse peu rentable pour l’orienter, il a invité un président sur son yacht pour en obtenir des faveurs.

Tout est lié et dicte la rédaction de votre journal ‘gratuit’. Ne vous laissez pas abuser.

 

Dessin : Bakchich Info

Décès d’Henri Cuq, député UMP de la 9e circonscription des Yvelines et ancien ministre

Le député UMP des Yvelines Henri Cuq est décédé aujourd’hui à l’âge de 68 ans des suites d’une longue maladie.

Député de la 9e circonscription des Yvelines depuis 1988, il a également été vice-président du conseil général des Yvelines de 1991 à 2004, élu dans le canton de Houdan.

En juin 2007, il avait été réélu dès le premier tour. De mai 2004 à juin 2007, il avait été ministre délégué aux Relations avec le Parlement,  dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin puis de Dominique de Villepin. Henri Cuq était un fidèle chiraquien.

Sa suppléante Sophie Primas, adjointe au maire d’Aubergenville, devient députée.

Combien faut-il de places au parking vélos du RER de Saint-Germain?

Lors du conseil municipal du 27 mai, bien que la délibération ne concerne que le mode de gestion du futur parking pour bicyclettes et deux roues motorisés à la gare RER de Saint-Germain, Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS, a signalé la saturation du parking temporaire pour vélos (de 140 places environ) organisé pendant les travaux. (cf photo ci-contre)

Le dimensionnement du futur parking à 150 vélos est donc tout juste suffisant pour accueillir la demande actuelle, dont on sait qu’elle est en augmentation.

Le maire lui a donné raison et a annoncé qu’une réflexion est en cours pour aller peut être jusqu’à 200 emplacements.

Voici ci-dessous en vidéo (58 sec) l’intervention d’Emmanuel Fruchard suivi de la réponse du maire de Saint-Germain : 

A titre de comparaison nous sommes allés à Houilles – Carrières, gare RER dont le stationnement cycliste a été dimensionné à 600 vélos. Et nos photos (prises tout récemment) montrent que cet équipement est largement utilisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a donc lieu de s’interroger sur le futur parking vélo au RER de Saint-Germain, au-delà de 200 emplacements.

A lire également sur notre blog :

Comptes administratif 2009 de Saint-Germain : les débats du conseil en vidéo

Tous nos articles sur la politique Vélo à Saint-Germain

Municipale partielle à Gargenville : les résultats du 2e tour

Ce dimanche était organisé le second tour de l’élection municipale partielle de Gargenville, occasionnée par la démission d’une partie du conseil municipal.

Au premier tour, le maire sortant divers gauche Pierre-Marie Darnaut a été nettement devancé. Il a retiré sa liste entre les deux tours.

Restaient en lice les listes de Nicole Delpeuch (dvd), arrivée nettement en tête au 1er tour, et Jean Lemaire (dvd).

Au second tour, la liste de Nicole Delepeuch remporte l’élection avec 54,89% des voix (23 sièges) contre  45,11% des voix (6 sièges) pour celle de Jean Lemaire.

Le nombre de bulletins blancs et nuls a fortement progressé par rapport au premier tour, en provenance très certainement de la liste de gauche.

A lire également sur notre blog :

Les résultats du 1er tour

Une municipale partielle à Gargenville les 30 mai et 6 juin

Tous les résultats des élections partielles dans les Yvelines

Compte administratif 2009 de Saint-Germain : les débats du conseil en vidéo

Lors du conseil municipal du 27 mai dernier, les élus ont abordé le compte administratif 2009 de Saint-Germain. Ce compte est le véritable juge de paix, de mesure de l’activité de la collectivité. Il n’a pas souvent les honneurs de la presse, et pourtant, il reflète les choix réels d’une municipalité, plus que le vote du budget primitif.

Comme pour chaque conseil municipal, nous vous invitons à découvrir des extraits des débats en vidéo.

Dans la première vidéo, retrouvez l’intervention de Pascal Lévêque (PS) qui a insisté entre autre sur l’insuffisante utilisation de l’emprunt et sur le taux très élevé (33%) de précarité chez le personnel municipal, en très forte hausse ces dernières années.

Dans cette 2e vidéo, découvrez la réponse du maire de Saint-Germain puis l’intervention d’Emmanuel Fruchard (PS) qui rappelle que le conseil général des Yvelines a dû augmenter, en urgence, de 14,8% les taux d’imposition en 2010, faute d’anticipation.

Le groupe Saint-Germain Solidaire a accompagné ses critiques et son vote négatif d’une suggestion complémentaire, à savoir que chaque compte administratif devrait s’accompagner une fois par an d’un baromètre de satisfaction des Saint-Germanois quant aux services publics délivrés par la commune. Pourquoi ne pas lancer ce baromètre de satisfaction par le biais du journal municipal ou du site internet de la ville, une fois par an, pour examiner les attentes de nos concitoyens, et suivre le décalage éventuel entre attentes exprimées et satisfactions réelles ? Ce baromètre de satisfaction reprendrait l’ensemble des services de la commune (par exemple les infrastructures des écoles primaires, les équipements sportifs, la circulation et le stationnement, l’assainissement et la distribution de l’eau, etc…), en demandant pour chacun de ces thèmes si les saint-germanois sont très satisfait, plutôt satisfait, peu satisfait ou pas du tout satisfait de telles ou telles prestations de la commune. Ce baromètre complèterait utilement le compte administratif et permettrait de voir évoluer les services de la ville.

 

A lire également sur notre blog :

Le conseil général des Yvelines augmente les taux d’imposition de près de 15%

Tous nos articles sur le conseil municipal