Un grand parking vélo à Saint-Germain-en-Laye mais des bandes cyclables toujours dangereuses

parkingveloSGEL.JPGUn parking vélo de 300 places a ouvert ses portes hier à la gare RER de Saint-Germain-en-Laye.

Ne boudons pas notre plaisir : même si on est encore loin de la gare de Houilles-Carrières (600 places), nous avons depuis des années demandé que la capacité d’accueil soit augmentée à Saint-Germain.

Il y a 10 ans, il n’y avait que 20 places de stationnement pour vélo au RER. Abritées et pratiques, elles attiraient au moins le double de vélos. Puis 20 places non abritées furent ajoutées. Le nombre de vélos étaient encore très supérieur, comme la vidéo filmée début 2008 le prouve.

Avec les travaux sur la place du château, un parking « temporaire » de 140 places environ a été disposé le long des grilles du parc, avec simultanément l’interdiction de stationner un vélo sur le reste de la place. Au bout de quelques mois cette capacité s’est avérée insuffisante et le nombre d’emplacements est monté à 170. Ces derniers jours le nombre de vélos était même supérieur.

Le principal inconvénient du parking temporaire résidait dans le fait qu’il était non abrité. Les normes d’urbanisme actuelles recommandent des emplacements abrités pour les lieux de travail, d’étude ainsi que les gares (et non abrités pour les commerces et autres haltes de courte durée).

Le nouveau parking est gratuit, conformément au souhait de l’association « Réseau Vélo 78 », qui a suivi ce dossier depuis plusieurs années. Le projet initial de la mairie comportait un abonnement. Nous avons décidé de soutenir la demande de gratuité de cette association, malgré le risque de voir des habitants du centre historique trouver là un parking permanent. En effet, il est clair que cet usage n’est pas celui qui est proposé au public. Des modalités ont d’ailleurs été prévues pour retirer les vélos « ventouses ».

Il reste cependant beaucoup à faire pour permettre aux Saint-Germanois de se déplacer à vélo autant qu’ils le voudraient. En effet, notre diagnostic de début de mandat (voir le premier de quatre articles) a montré que le réseau de bandes cyclables de Saint-Germain était, et reste encore, dangereux : toutes les bandes étaient en 2008 plus étroites que la norme, ce qui conduit les cyclistes et autres usagers à se frôler dangereusement. La majorité municipale a exprimé son désaccord avec certaines de nos mesures, mais a refusé de faire un relevé de mesures contradictoire…

Certes, quelques bandes ont été élargies conformément à la norme, comme rue du Maréchal Lyautey ou rue d’Ourches. Mais d’autres ont été refaites à peine plus larges, comme celle de la rue des Bûcherons, passée de 90 cm à 1,10 m au lieu de 1,50 m. Parmi les cinq cas pointés comme les plus dangereux en 2008, et rappelés à plusieurs reprises en conseil municipal, quatre restent en l’état.

Le cas de la rue Léon Désoyer, en face du centre administratif et de la police municipale, est le plus dramatique : un an et demi après que nous ayons averti la majorité municipale des risques encourus par les usagers, un accident grave s’est produit le 22 juin 2010. Une cycliste a été happée par les roues d’un poids lourd et est restée près de 3 mois hospitalisée. Pensez-vous que la majorité municipale aurait modifié la bande après cet accident ? Hélas non, et les usagers continuent d’y courir un risque.

Nous maintenons notre avertissement : faute de revoir rapidement les bandes cyclables des rues Ampère, Léon Désoyer, des Bûcherons, de Lorraine et des Ursulines (dans la partie finale), on se dirige vers un autre accident grave.

Pour notre liste, l’usage du vélo n’est pas essentiellement récréatif, mais c’est un moyen de transport de proximité. Il n’offre que des avantages : peu cher à l’achat comme à entretenir, rapide en ville, non polluant (air et bruit), peu encombrant, peu risqué pour les autres usagers et bon pour la santé de ceux qui le pratiquent. En cette période d’énergie chère et de budget serré, la bicyclette est une bonne solution de déplacement de proximité, certes pas pour l’ensemble de la population, mais pour un très grand nombre, de 7 à 77 ans … au moins !

A lire également sur notre blog :

Bandes cyclables rue des Bûcherons : les cyclistes sont en danger (01/2011)

Des bandes cyclables progressivement mises aux normes de sécurité à Saint-Germain (09/2010)

Dramatique accident rue Léon Desoyer : une cycliste grièvement blessée (07/2010)

Combien faut-il de places au parking vélos du RER de Saint-Germain? (06/2010)

Projets de pistes cyclables à Saint-Germain : encore des progrès à faire (03/2010)

Saint-Germain à vélo (1) : attention bandes cyclables dangereuses ! (09/2008)

Stationnement anarchique des deux-roues aux abords du RER à Saint-Germain (06/2008)

Tous nos articles sur la politique Vélo à Saint-Germain

Emprunts toxiques du SIDRU : la taxe sur les ordures ménagères va-t-elle augmenter?

logo-sidru.jpgLe Courrier des Yvelines du 14 septembre a consacré un long article à la situation des emprunts toxiques du Sidru et à ses conséquences pour les contribuables de Saint-Germain et des 14 autres communes constituant ce syndicat intercommunal. Dès cette année en effet, comme nous l’annonçons depuis 2007, ces emprunts indexés sur le franc suisse deviennent perdant pour le Sidru.

Et comme la formule est particulièrement risquée, les pertes pourraient être considérables. A titre d’exemple les derniers fixing ont été de 44%, 52%, 55% et lundi dernier 26,6%. On comprend avec ce yo-yo l’ampleur de la prise de risque, ce que les spécialistes appellent l’effet de levier….

Le Courrier des Yvelines a interviewé Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye, qui dénonce le risque de ces emprunts depuis 2007 et a alerté très tôt la majorité municipale. Pour Emmanuel Fruchard, « autant les élus que les banques devaient savoir » les risques et « pour béneficier d’intérêts ‘cadeaux », ils laissent une situation très difficile pour les successeurs. Je trouve cela malhonnête« . Rappelons que les emprunts toxiques du Sidru courrent jusqu’en 2029

La taxe sur les ordures ménagères pourrait ainsi être amenée rapidement à augmenter.

Vous pouvez lire l’article complet du Courrier en le téléchargeant au format pdf.

Dans ce dossier du Courrier, la parole est donnée également au maire de Saint-Germain, qui est aussi le président du Sidru. Comme à chaque fois qu’il est interrogé sur ce dossier sensible, Emmanuel Lamy pratique la calomnie en accusant Emmanuel Fruchard d’avoir « participé à la conception de produits toxiques » ce qui est bien entendu totalement faux. Pour la quatrième fois, Emmanuel Fruchard a dû faire publier un droit de réponse pour préciser qu’il n’a « jamais conçu, ni d’ailleurs vendu, de produits toxiques, M. Lamy le sait bien puisque ce droit de réponse est le quatrième sur cette question« . Preuve de la mauvaise foi du président du Sidru, nous précisons qu’Emmanuel Fruchard n’est plus salarié d’une banque depuis 1995 alors que les emprunts toxiques sont apparus en… 2002 ! Mais ce qui dérange M. Lamy, c’est que l’élu socialiste comprenne parfaitement la spirale infernale des emprunts toxiques du Sidru…

Il est temps que M. Lamy donne de vraies réponses aux Saint-Germanois plutôt que de diffamer ses adversaires politiques, et pratique la transparence sur ce dossier, comme le font de nombreux élus en France, même si c’est désagréable pour quelqu’un qui sort de l’ENA et est encore fonctionnaire du ministère des Finances…

A lire également sur notre blog :

L’évolution en direct du taux d’intérêt du 1er emprunt toxique du Sidru

L’évolution en direct du taux d’intérêt du 2e emprunt toxique du Sidru

Tous nos articles sur les emprunts toxiques du Sidru

Historique résultat aux sénatoriales : le Sénat bascule à gauche

senat2011.jpgC’est désormais confirmé, la gauche est majoritaire au Sénat.

Au moins 175 sièges sur 348 sont détenus par la gauche soit un gain d’au moins 24 sièges en attendant les résultats des Antilles. C’est une victoire historique pour la gauche.

Caractérisé par un mode de scrutin et un corps électoral qui favorisent la droite, le Sénat n’a jamais connu l’alternance sous la Ve République et a toujours été dominé par la droite. Cette défaite inattendue de la droite marque l’échec de la politique de Nicolas Sarkozy. Depuis son élection en 2007, la droite a perdu les municipales, les cantonales, les régionales, les européennes et ce soir les élections sénatoriales.

Dans les Yvelines, fief de l’actuel président du Sénat Gérard Larcher, la droite perd un siège au profit du Parti socialiste. Là aussi c’est une victoire suprise pour la gauche. Catherine Tasca et notre voisin Philippe Esnol, maire de Conflans, sont élus.

En France, c’est surtout l’UMP qui recule plus que les centristes. Certaines victoires de la gauche sont particulièrement spectaculaires : ainsi les 3 sièges du Morbihan sont désormais détenus par la gauche (1PS, 1PC, 1EELV) dans le département le plus conservateur de Bretagne, un séisme politique local. Idem en Indre et Loire où la gauche remporte tous les sièges.

A l’évidence, la majorité présidentielle a sous-estimé le mécontement et l’inquiétude des élus locaux, en particulier ruraux. La réforme territoriale, l’intercommunalité à marche forcée, la désertification des territoires par le recul des équipements publics, sans compter l’aggravation du chômage, ont sans doute beaucoup plus pesé que les quelques divisions ici ou là. 

L’élection du président du Sénat aura lieu dans quelques jours. Il est possible que Gérard Larcher essaie de « débaucher » quelques sénateurs pour garder le poste de président dans une manoeuvre dont la droite a le secret. Mais la majorité du Sénat est bien à gauche et c’est un évènement politique historique.

A lire également sur notre blog :

Sénatoriales : Le PS emporte un 2e siège dans les Yvelines !

Tous nos articles sur les sénatoriales 2011

Sénatoriales : le PS emporte un 2e siège dans les Yvelines !

Les élections sénatoriales de ce dimanche dans les Yvelines sont marquées par le gain surprise d’un siège par le Parti socialiste. La sénatrice PS sortante Catherine Tasca, vice-président du Sénat, est réélue et un second siège est gagné par la gauche, en la personne de Philippe Esnol maire de Conflans Sainte Honorine.

Voici les résultats complets dans les Yvelines :

Liste Gérard Larcher (UMP): 4 sièges 1452 voix, 53,66%

Elus

Gérard Larcher

Sophie Primas

Alain Gournac

Marie-Annick Duchêne

Liste Catherine Tasca (PS-PRG-EELV):  2 sièges 708 voix, 26,16%

Elus

Catherine Tasca

Philippe Esnol

Liste Philippe Brillaut (Yvelines Renouveau, DVD): 82 voix, 3,03%

Liste Roselle Cros (Union centriste): 154 voix, 5,69%

Liste Front de gauche (PC): 164 voix, 6,06%

Liste FN : 53 voix, 1,96%

Liste Van Holleboecke (centriste) : 55 voix, 2,03%

Liste Trotignon (div) : 33 voix, 1,22%

Liste Div : 3 voix, 0,11%

Liste Div : 2 voix, 0,07%

Primaires citoyennes : où est mon bureau de vote ?

primaires.pngVous êtes nombreux à vouloir savoir où voter les 9 et 16 octobre prochain pour choisir le ou la candidat-e du Parti socialiste et du Parti radical de gauche à l’élection présidentielle.

Quel que soit votre lieu de résidence en France, consultez le site http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/ pour trouver votre bureau de vote. Il vous suffit ensuite de taper votre code postal et de choisir le nom de votre commune.

Attention, vous voterez là où vous étiez inscrit au 31 décembre 2010.

Les électeurs de Fourqueux et Mareil-Marly voteront au Pecq, salle des Vignes Benettes, avenue Pasteur Martin Luther King (voir le plan).

Pour les électeurs de Saint-Germain-en-Laye, il y a 4 bureaux de vote, répartis dans la ville (gymnase Schnapper, Ecole Bonnenfant, Ecole Ampère, Ecole Jean Moulin). Pour savoir dans quel bureau vous voterez http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/commune/78551 ou relisez notre article sur les Primaires à Saint-Germain-en-Laye.

A lire également sur notre blog :

Comment voter aux Primaires si je suis électeur à Saint-Germain-en-Laye ?

Comment voter aux Primaires si je suis électeur à Fourqueux ou Mareil-Marly ?

Le port d’Achères, un projet majeur méconnu des Saint-Germanois

Le projet de nouveau port à conteneurs d’Achères est un projet majeur pour notre territoire dont les conséquences en matière de déplacements, d’emplois mais également d’environnement seront considérables pour les villes environnantes.

D’une surface de 420 hectares répartie sur les communes d’Achères, Conflans-Ste-Honorine, Andrésy et Saint-Germain-en-Laye de part et d’autres de la N184, sur les terrains appartenant actuellement au SIAAP et à la ville de Paris, ce projet majeur n’a pourtant fait l’objet jusqu’à présent d’aucune information réelle auprès des Saint-Germanois.

Lié à l’ouverture du canal Seine nord qui devrait tripler le trafic fluvial dans cette zone, le port d’Achères doit devenir le premier port de logistique fluviale et faire passer la capacité de conteneurs en Ile de France de moins de 200.000 actuellement à 600.000 en 2020.

Pour découvrir ce projet en détail il faut visiter le site du Port de Paris dont est extrait la carte ci-dessous.

perimetre_reflexion_projet_port-dacheres.jpg

Un vaste débat public est prévu en 2013 mais il est important que ce dossier majeur de l’intercommunalité soit mieux connu des Saint-Germanois car il est aujourd’hui un des arguments majeurs des partisans du prolongement de l’A104 et il va profondément changer la configuration de cette zone géographique et des déplacements dans notre région.

Comment voter aux Primaires si je suis électeur à Saint-Germain-en-Laye ?

En organisant des Primaires, le Parti socialiste offre la possibilité à tous les citoyens de participer à la désignation du candidat de la gauche aux présidentielles 2012.

Comment vont fonctionner les Primaires à Saint-Germain-en-Laye ? Rien de plus simple, suivez le guide !

Qui peut voter ? Tous les citoyens inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010. Vous pouvez participer aux Primaires dans la commune où vous êtes inscrit. Le vote est ouvert à tous, quelles que soient vos opinions politiques. Vous devrez juste signer une charte d’adhésion aux valeurs de la gauche et donner un euro minimum ; cela ne veut pas dire que vous adhérez au Parti socialiste. Une autre feuille vous permettra de laisser vos coordonnées, si vous le souhaitez.

Quand ? Le dimanche 9 octobre pour le premier tour et le dimanche 16 octobre pour le second tour si nécessaire. Le vote se fera de 9h à 19h sans interruption.

Qui sont les candidats ? Martine Aubry, Jean-Michel Baylet, François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal, Manuel Valls.

Où ? 

Pour les électeurs inscrits dans les bureaux 1 (centre administratif), 9, 10 et 11 (Ecole Ampère), 13 (Foyer Louis XIV), 14 (Gare d’Achères), 15 (Chateau du Val), 16 (Ecole Frédéric Passy) : à l’école de la rue Ampère (9 rue Ampère).

Pour les électeurs inscrits dans les bureaux 2 (Musée Véra), 3 (Ecole primaire Giraud Teulon), 4 et 5 (Ecole des Ecuyers), 6, 7 et 8 (Ecole Bonnenfant), 12 (Hôtel de Ville) : à l’Ecole Bonnenfant, 34 rue André Bonnenfant.


Pour les électeurs inscrits dans les bureaux 18 et 19 (Ecole des Sources), 20, 21 et 28 (Ecole Schnapper), 22 (Ecole maternelle Giraud Teulon), 29 (Ecole du Bois Joli) : au gymnase Schnapper, 26 rue Schnapper.


- Pour les électeurs inscrits dans les bureaux 17 (Ecole Frédéric Passy), 23 (Ecole Marie Curie), 24 (Ecole Beethoven), 25 (Lycée international), 26 et 27 (Ecole Jean Moulin) : à l’Ecole Jean Moulin, 50 rue de l’Aurore.

De quoi ai-je besoin ? Pour voter, munissez-vous d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, permis de conduire…) et préparer votre participation financière (vous devrez donner un euro au minimum). Si vous le pouvez, munissez-vous également de votre carte d’électeur, cela simplifiera la recherche de votre nom. Sur celle-ci figure le numéro de votre bureau de vote.

Pourquoi dois-je donner un euro ? Cette participation est nécessaire pour rembourser les frais d’organisation des primaires (à titre d’exemple la location des salles pour les 2 tours se monte à Saint-Germain à 1500 euros, entièrement à la charge de la section PS de Saint-Germain…).

J’aimerais avoir plus d’informations sur les Primaires à Saint-Germain-en-Laye : je contacte la section locale pour avoir plus de renseignements ou participer à l’organisation du scrutin.

Je veux en savoir plus sur les Primaires au niveau national : je me rends sur le site Les primaires citoyennes

A lire également :

Tous nos articles sur les Primaires

Comment voter aux Primaires si je suis électeur à Fourqueux et Mareil-Marly ?

Primaires : le mode d’emploi en vidéo

Sénatoriales dans les Yvelines : Catherine Tasca présente la liste « 262 ambitions pour les Yvelines »

Sénatrice des Yvelines et 1ère Vice-présidente du Sénat, Catherine TASCA présente la liste « 262 ambitions pour les Yvelines », une liste soutenue par le PS, le PRG et EELV.

senatoriales.png1- Catherine TASCA. PS

Sénatrice des Yvelines, 1ère Vice-présidente du Sénat.

2- Philippe ESNOL. PS

Maire de Conflans-Sainte-Honorine, Conseiller général.

3- Ghislaine SENEE. Europe Ecologie-Les Verts

Maire d’Evecquemont, Conseillère régionale.

4- Pierre SOUIN. PRG

Maire de Marcq.

5- Monique BROCHOT. PS

Maire de Mantes-la-Ville.

6- Jean-Louis BARTH. Apparenté PS

Maire d’Ablis, Conseiller général.

7- Jacqueline PENEZ. PS

Conseillère municipale de Chatou.

8- Robert CADALBERT. PS

Président de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

SUR LE RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE

« Au moment où l’UMP est éclatée et où, à droite et au centre, les listes se multiplient, j’ai souhaité constituer une liste de large rassemblement de la gauche. Les échanges avec Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV) et le Parti Radical de Gauche (PRG) se sont déroulés dans un climat à la fois amical et constructif. Il y a entre nous une vraie cohésion qui confère à notre liste une grande légitimité à solliciter la confiance des grands élus des Yvelines ».

SUR LA COMPOSITION DE LA LISTE

« Le département des Yvelines rassemble des territoires très variés. Les besoins des territoires et les préoccupations des élus sont nécessairement très différents selon qu’on travaille pour un village rural ou une agglomération urbaine. Notre équipe, qui rassemble des élus majoritaires et d’opposition reconnus sur leurs territoires pour leurs compétences, est à l’image de cette diversité. Pierre SOUIN est maire d’une commune de 605 habitants (Marcq) et Philippe ESNOL gère une collectivité de près de 35.000 habitants (Conflans-Sainte-Honorine) ».

NOTRE PROJET, « 262 AMBITIONS POUR LES YVELINES »

« Les collectivités depuis trois années ont été très malmenées : la suppression de la taxe professionnelle et son remplacement ont été menés à l’aveugle, sans concertation ni évaluation. Les ressources des communes sont incertaines et leur autonomie fiscale et financière est réduite. Les élus sont dépossédés de leur capacité d’initiative.

Les 262 communes des Yvelines doivent être représentées, et surtout entendues. Les préoccupations et les ambitions des élus doivent être efficacement relayées au Sénat, dans l’intérêt de l’ensemble de notre département.

Notre ambition première est de mettre en place un environnement administratif rénové et simplifié pour les collectivités. Nous y travaillons d’ores et déjà avec l’ensemble des associations d’élus. »

SUR LE SENAT ET L’ALTERNANCE

« Si les territoires sont déstabilisés c’est parce que le Sénat ne joue pas son rôle de représentant des collectivités. De ce point de vue la majorité sortante a une responsabilité considérable. Par leur soutien aux textes du gouvernement, les sénateurs UMP ont de fait placé les élus dans une insécurité juridique et financière.

La probabilité que le Sénat connaisse l’alternance en septembre est forte. Notre équipe a la conviction que les élus des Yvelines ont tout à gagner à accroitre le nombre des sénateurs issus de la nouvelle majorité qui se profile. »