Véloroute Paris – Londres : aucun fléchage de Maisons-Laffitte à Conflans !

Le 23 juin dernier était inaugurée la véloroute Paris-Londres, qui passe à Maisons-Laffitte, puis dans la forêt de Saint-Germain avant de rejoindre Conflans. Rien que sur notre commune, la délibération votée en conseil municipal le 17 novembre 2011 comportait quatre sections, en fonction de leurs propriétaires respectifs (Etat, SIAAP, ONF, Conseil Général, ville de Paris) :

  • 1ère section : 2,4 km de forêt
  • 2ème section : 1,6 km le long du mur de l’étang du Corra. Les travaux portent sur le percement du mur et la création d’une piste cyclable avec mise en place d’une clôture et de portillons.
  • 3ème section : 250 mètres de raccordement, franchissement d’un carrefour
  • 4ème section : 170 mètres le long de la route centrale. Les travaux visent la création d’une piste cyclable après franchissement de la route centrale et le raccordement à la cité de la Garenne.

Au total, le coût de ces travaux est de 420 000 €, dont 53 000 € à la charge de la ville de Saint-Germain (maître d’ouvrage des sections 1 et 2). 

Qu’en est-il sur place ?

Nous avons fait dimanche 16 septembre 2012 le parcours du pont de Sartrouville à Conflans-Sainte-Honorine. 

Départ du pont de Sartrouville à Maisons-Laffitte. Aucun fléchage n’indique le chemin à prendre dans Maisons-Laffitte. Rien sur le plan de ville qui figure au carrefour. Les quelques passants interrogés ne sont pas au courant non plus. Contrairement aux communes qui précèdent (Sartrouville, Le Pecq), la traversée de Maisons-Laffitte est à 0% en voie verte ou cyclable. Qu’à cela ne tienne, rejoignons au jugé l’avenue Albine, qui est sur le parcours (détail à ce lien). 

C’est une avenue agréable, à part la circulation automobile. Photo_01_Maisons-Laffitte_avenue_Albine.jpg

Au bout de cette avenue, bifurquer à droite vers la porte qui mène à la forêt. Photo_02_Maisons-Laffitte_porte.jpgLà non plus, aucune indication.

On arrive sur la route forestière des Papillons, en voie partagée. Après 500 m on arrive à un parking. Il faut alors bifurquer en diagonale à droite dans la forêt. Un panneau serait également le bienvenu à cet endroit. Faute de panneau nous sommes rentrés dans la forêt au carrefour suivant et sommes passés près du pavillon de la Muette.Photo_03_StG_Pavillon_de_la_Muette.jpg

Suit un parcours au jugé vers le nord-ouest, sans problème quand on est familier de la forêt. Mais pour le voyageur de Paris à Londres, comment s’orienter, par exemple à l’une de ces intersections où plusieurs chemins sont possibles ? 

Photo_04_quel_chemin_choisir.jpgDans ce secteur, tous les chemins mènent à l’étang du Corra. Photo_05_StG_Etang_du_Corra.jpg

On ne le sait pas encore, mais on s’est égaré ! Sachant que le mur qui borde l’étang a été percé, nous avons contourné l’étang par le nord en longeant le mur. Mais aucune ouverture en vue. On arrive finalement à un petit raidillon qui donne sur la N184, où nous retrouvons d’autres cyclistes.

Photo_06_StG_Raidillon.jpgQuelques mètres plus loin, nous apercevons l’extrémité de la fameuse piste cyclable financée en partie par la Ville de Saint-Germain.

Photo_07_Piste_cyclable_le_long_du_Corra.jpgHeureusement nous n’allons pas à Londres et la prendrons au retour. Nous suivons une courte piste cyclablePhoto_07bis_piste_cyclable.jpget arrivons devant la cité de la Garenne. Peut-on y pénétrer contrairement aux indications ? Un panneau aurait été préférable à cette voie sans issue « sauf aux riverains » !Photo_08_Cite_de_la_Garenne.jpg Toujours à la boussole, on sort de la cité vers le nord-ouest.Photo_09_Sortie_Cite.jpg Aucune indication, mais un cycliste nous renseigne : il faut prendre à gauche, puis à droite et chercher une passerelle jaune et rouge. Les abords manquent ici de charme, mais la voici qui apparait en contrebas de la nationale 184.Photo_10_passerelle_Conflans.jpg La traversée est sympathique, avec une jolie vue sur la Seine et Conflans.Photo_11_La_Seine.jpg

Finalement, de Maisons-Laffitte à Conflans, nous n’avons vu aucun panneau et n’avons emprunté aucune réalisation de voirie récente !

Au retour, pas non plus de panneau de la véloroute depuis Conflans.Photo_12_pas_de_panneau_depuis_Conflans_non_plus.jpg Nous retraversons la Cité de la Garenne par le même chemin – dans ce sens également il serait bien difficile à trouver pour un touriste – et prenons la piste cyclable qui longe le mur. Nous arrivons enfin à l’endroit où le mur a été percé !Photo_13_les_travaux_de_2012.jpg Une fois revenu sur le chemin qui mène à l’étang du Corra, on voit où il aurait fallu tourner à droite.Photo_14_tourner_a_droite.jpg Bien malin qui peut le deviner ! Un panneau s’impose à cet endroit aussi, sinon seuls les voyageurs qui viendront de Londres (et ne se seront pas perdus avant) l’utiliseront…

Au total, il reste beaucoup à faire, en commençant par mettre des panneaux aux endroits-clés, dans les deux sens de circulation. Ce serait bien aussi que la ville de Maisons-Laffitte crée des voies cyclables. L’espace ne manque pas, mais il est vrai que le maire est plus connu pour sa défense des automobilistes en infraction que pour son amour de la petite reine (voir notre tribune)…

Victoire historique de la gauche au 2e tour de la municipale partielle de Saint-Arnoult-en-Yvelines

st_arnoult.gifCe dimanche avait lieu le second tour de l’élection municipale partielle de Saint-Arnoult-en-Yvelines, provoquée par la démission d’une partie du conseil municipal sur fond de dissension au sein de l’équipe majoritaire.

Le premier tour avait été extrêmement serré, les 3 listes (deux divers droite et une liste de gauche) n’étant séparées que par une cinquantainede voix et 2% des votants.

La participation au second tour a été de 54,8%, en hausse de 3 points.
Inscrits: 4 551
Votants: 2 496 (54.84%)
Exprimés: 2 457 (98.44%)

La liste de gauche de Jean-Claude Husson (PS) remporte l’élection avec 877 voix soit 35,69% et 20 sièges sur 29.

La liste de la maire sortante Françoise Poussineau (DVD) récolte 806 voix soit 32,80% et 5 sièges.

La liste de Sabine Denizot (DVD), pourtant arrivée en tête au premier tour, termine 3e avec 774 voix soit 31,5% des voix et 4 sièges.

Pour la première fois de son histoire, la commune bascule à gauche.

A lire également sur notre blog :

Les résultats du 1er tour de la municipale partielle de Saint-Arnoult-en-Yvelines

Pascal Lévêque, conseiller municipal de Saint-Germain-en-Laye, reçu par le Ministre Benoît Hamon

PL-BH.jpgPascal Lévêque, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye, a été reçu cette semaine à Bercy par Benoît Hamon, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des finances, chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la consommation. Les échanges ont porté sur les modèles de formation, notamment en milieu associatif. Pascal Lévêque dirige une grande entreprise dans le domaine de la formation profesionnelle. L’Economie sociale et solidaire rassemble les entreprises qui cherchent à concilier activités économiques et utilités sociales. Associations, coopératives, mutuelles, fondations emploient en France plus de 2,35 millions de salariés.

Quand le maire de Saint-Germain accuse son opposant PS de « nuire » à Saint-Germain!

logo-sidru.jpgScène surréaliste lors du conseil municipal de Saint-Germain du 12 juillet dernier.

Lors de ce conseil était examiné le rapport annuel d’activité du SIDRU, le syndicat intercommunal qui gère les déchets de Saint-Germain et de 14 autres communes, syndicat dont nous vous parlons régulièrement sur ce blog en raison de ses emprunts très toxiques qui sont une grave menace sur les finances de ces 15 collectivités.

Cet été est intervenu un élément très important : la Chambre Régionale des Comptes (CRC), le relais régional de la Cour des Comptes, a rendu un rapport sur la gestion du SIDRU de 2005 à 2011. Il s’avère que le rapport est très sévère avec la gestion d’Emmanuel Lamy, président du SIDRU, ainsi que nous l’avions relaté en détail sur notre blog.

Emmanuel Fruchard, élu PS et spécialiste des questions d’emprunts toxiques, est donc logiquement intervenu lors de ce conseil pour présenter et analyser le rapport de la Chambre Régionale des Comptes et en informer l’ensemble des élus saint-germanois et des citoyens dont beaucoup ne l’ont pas lu.

Au bout de quelques minutes, l’adjoint à l’urbanisme Xavier Lebray a grossièrement interrompu Emmanuel Fruchard en jugeant que l’intervention était trop longue et que les arguments étaient déjà connus. Sans doute les informations données par l’élu socialiste étaient elles trop dérangeantes à entendre…

Plus choquante encore a été la réponse du maire de Saint-Germain.

Il a accusé Emmanuel Fruchard d’en faire « un combat personnel » et a prononcé cette phrase incroyable : en disant ce que vous dites, « vous nous nuisez« !!

Rappelons à M. le maire qu’un élu d’opposition est là pour contrôler la gestion de la majorité. Et lorsque les nouvelles ne sont pas bonnes (le rapport de la CRC est en effet accablant pour la gestion de la dette du SIDRU par Emmanuel Lamy), ce n’est pas au messager qu’il faut s’en prendreAu fait, qui est président du Sidru depuis 1999 ? Qui a signé tous les contrats spéculatifs ? C’est bien Emmanuel Lamy, pas l’élu minoritaire PS !

Ce n’est pas la première fois que M. Lamy s’en prend nommément à notre élu. Il a ainsi pendant plusieurs mois tenté de le discréditer dans la presse et sur son blog en affirmant que celui-ci avait conçu des emprunts toxiques pour des collectivités, ce qui est totalement faux et a fait l’objet, à chaque fois, de droits de réponse…

Par ailleurs M. Lamy a dit dans sa réponse qu’il n’avait « rien appris » dans ce rapport, que l’ « on connaissait déjà tout« . Curieuse défense. Donc il savait que les contrats qu’il signait étaient de nature spéculative comme l’a souligné la CRC? Quand nous dénoncions cette démarche spéculative (dès 2007!) M. Lamy a toujours violemment démenti une telle démarche…

Voici en intégralité l’intervention d’Emmanuel Fruchard et la réponse du maire de Saint-Germain, filmée par notre équipe :


Conseil municipal : rapport 2011 du SIDRU by efr78

Chacun jugera…

Pour en savoir plus :

Téléchargez le rapport de la Chambre régionale des Comptes

Communiqué de presse sur le rapport de la Chambre régionale des Comptes d’Ile de France sur la gestion du SIDRU

Tous nos points trimestriels sur l’évolution des emprunts toxiques du SIDRU

De nombreux articles de presse sur les emprunts toxiques du SIDRU

Pour suivre en direct l’évolution des taux d’intérêt des emprunts toxiques du SIDRU et d’autres collectivités

Résultat du 1er tour de la municipale partielle à Saint-Arnoult-en-Yvelines

st_arnoult.gifLe premier tour de l’élection municipale partielle de Saint-Arnoult-en-Yvelines s’est déroulé hier dimanche. 3 listes étaient en lice (deux de droite, une de gauche) en raison de la démission de 10 élus majoritaires, en crise avec la maire sortante Françoise Poussineau.

La participation a été assez faible avec seulement 51,20% de votants.
Le premier tour est particulièrement serré.

La liste « Pour un nouvel élan » conduite par Sabine Denizot (DVD), ancienne colistière de Françoise Poussineau, vire en tête au premier tour avec 783 voix soit 34,39 % des suffrages exprimés.

Elle devance de peu la liste du candidat socialiste Jean-Claude Husson « Ensemble pour Saint-Arnoult » qui totalise 764 voix soit 33,55 % des suffrages exprimés.

La liste de la maire sortante, Françoise Poussineau (DVD) « J’aime Saint-Arnoult » recueille 730 voix soit 32,06 % des suffrages exprimés.

Le second tour est donc particulièrement ouvert et tout est possible dimanche prochain.

Rappel du résultat du 2e tour en mars 2008 :

Inscrits : 4 396

Votants : 2 893 (65,80 %)

Exprimés : 2 780

Poussineau (Div. d.) 1 363 (49,02 %) 22 sièges

Husson (PS) 1 107 (39,82 %) 6 sièges

Chevallier (Div. d.) 310 (11,15 %) 1 siège

En 2006, lors d’une précédente municipale partielle, la gauche avait échoué au second tour de seulement 22 voix…

Notre tribune libre de la rentrée 2012 dans le Journal de Saint-Germain

JSGDécouvrez la tribune libre du groupe d’opposition de gauche Saint-Germain Solidaire paru dans le Journal de Saint-Germain.


PROMESSES TENUES

Deux promesses de campagne de François Hollande ont été tenues au mois d’août 2012 et concernent de nombreuses familles de Saint-Germain.

Le décret de lutte contre la flambée des loyers est entré en vigueur le 1er août. C’est ainsi la première étape d’une réforme du logement. Les propriétaires du privé ne pourront pratiquer des prix démesurés. Lors du renouvellement d’un bail ou d’une relocation, le loyer ne pourra pas augmenter plus vite que l’Indice de Référence des Loyers (IRL) fixé par l’Insee. Au 2ème trimestre 2012, l’IRL a augmenté de 2,20% sur une année. Cette loi s’applique dans 38 agglomérations dont la ville de Saint-Germain. Elle est la bienvenue particulièrement dans notre ville pour au moins deux raisons. D’une part, 55% des Saint-Germanois sont locataires (en raison de la cherté de l’immobilier) et d’autre part, le prix moyen des locations n’a cessé de s’élever. Le prix moyen d’une location par m² s’établit à 24€. Concrètement, sur un cas réel d’un 3 pièces à 1.320€ par mois, la revalorisation ne pourra excéder 2,20% ce qui correspond à une hausse de 29€ par mois.

Deuxième mesure concrète, l’ARS (Allocation de Rentrée Scolaire) versée le 21 août dernier à 3 millions de familles a été revalorisée de 25%. En moyenne, les familles ont vu le montant de leur allocation augmenter de 125€. Dans le détail, les familles bénéficiaires suivant leur plafond de ressources respectif peuvent avoir perçu une allocation d’un montant de 356€ net pour 1 enfant âgé de 6 à 10 ans (soit plus 71€ par enfant) ; 376€ net pour 1 enfant âgé de 11 à 14 ans (soit plus 75€ par enfant) et 389€ net pour 1 enfant âgé de 15 à 18 ans (soit plus 78€ par enfant). A titre d’exemple, un parent isolé avec 2 enfants âgés de 8 et 11 ans a perçu 732€ (+146€ par rapport à 2011).

Bonne rentrée. 

Election municipale partielle à Saint-Arnoult-en-Yvelines les 9 et 16 septembre

st_arnoult.gifUne élection municipale partielle aura lieu le 9 septembre dans la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines (6127 habitants) et un second tour sera organisé le cas échéant le 16 septembre.

Ces élections sont provoquées par une crise au sein de la majorité de la maire sortante Francoise Poussineau (DVD). 10 conseillers élus sur cette liste ont fait dissidence en raison de désaccords avec la maire.

Des difficultés existent depuis très longtemps puisque des municipales partielles avaient déjà été organisées en 2006, où Francoise Poussineau n’avait été réélue que de 22 voix contre la la liste de gauche.

3 listes se présentent aux suffrages des électeurs :

– Liste « Pour un nouvel élan » menée par Sabine Denizot (DVD)
– Liste « J’aime Saint-Arnoult » menée par Françoise Poussineau, maire sortante (DVD)
– Liste « Ensemble pour Saint-Arnoult » menée par Jean-Claude Husson (PS)

Comme pour toutes les élections partielles dans les Yvelines, nous donnerons sur notre blog les résultats de cette élection, dès que nous les aurons en notre possession.