La lecture du Journal de Saint-Germain nécessite un décodeur

JSGRetrouvez ci-dessous la tribune libre du Journal de Saint-Germain des élus PS saint-germanois parue le 16 décembre 2016


A vos décodeurs

Décidément, il faudrait un décodeur fourni avec le Journal de Saint-Germain pour avoir une version exacte de l’information dans notre ville ! Prenons 2 exemples.

Concernant le jugement du Sidru qui a été condamné à payer 20 millions € suite à des emprunts toxiques approuvés par Emmanuel Lamy, celui-ci déclare : la compétence est désormais à la Communauté d’agglomération Saint-Germain Boucle de Seine et indique que le Sidru est en capacité de payer et le coût ne sera pas répercuté sur les usagers.

Soit, utilisons maintenant notre décodeur. Le 8 décembre dernier, notre communauté d’agglomération a voté son pacte financier. On y lit : « S’agissant des conséquences des décisions de justice, en particulier sur des contentieux engagés avant le 31 décembre 2015 pour le Sidru, elles ne sauraient être supportées par l’ensemble des communes membres de la CASGBS. Il est donc prévu que ces conséquences financières soient cantonnées aux communes membres de ce syndicat ».

Gardons notre décodeur, le syndicat ne dispose en caisse que de 8 millions, il doit donc trouver 12 millions en emprunts pour payer. Il faudra bien rembourser ce prêt et ses intérêts, le résultat c’est une perte de compétitivité et à terme une augmentation de notre taxe !

Autre exemple suite à notre interpellation concernant le Pass Local, la possibilité pour nos seniors de plus de 67 ans de prendre gratuitement le bus : le journal écrit Le Pass local est sauvé ! Décodeur svp ! Le dernier conseil municipal décrète le maintien du Pass Local grâce à notre combat mais uniquement pour les plus de 67 ans sous condition de ressources pour les moins de 2.000 € de revenus brut mensuel.

En tout cas pas besoin de décodeur, pour vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Retrouvez nos articles sur le blog http://pssaintgermain.fr.

Sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou https://www.facebook.com/pssaintgermain

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Primaires citoyennes des 22 et 29 janvier 2017 : qui peut voter?

primairescitoyennesLes primaires citoyennes se dérouleront les 22 et 29 janvier 2017.

Pour voter aux primaires citoyennes, il faut soit :

Être de nationalité française et inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2015. Chaque électeur devra justifier son identité le jour du vote à l’aide d’une carte d’identité, passeport ou tout autre pièce dont la liste figure au code électoral – Annexe 1.
En outre, pourront voter en se préinscrivant avant le 25 décembre 2016 à minuit :

Les personnes dont la majorité intervient entre le 1er janvier 2016 et le 22 avril 2017, veille du premier du premier tour de l’élection présidentielle. Pour se préinscrire cliquez ici
– Les adhérents mineurs de plus de 16 ans et qui n’auront pas 18 ans le jour du premier tour de l’élection présidentielle le 23 avril 2017 et les adhérents étrangers des partis co-organisateurs des Primaires citoyennes et de leurs organisations de jeunesse :
Adhérents du Mouvement des jeunes socialistes, pour se préinscrire cliquez ici
Adhérents du Parti socialiste, de l’Union des écologistes, Front démocrate et Parti écologiste, pour se préinscrire cliquez ici

Chaque personne qui se sera préinscrite devra justifier de son identité le jour du vote, en présentant la pièce d’identité déclarée au moment de la préinscription ( carte nationale d’identité, passeport ou carte de séjour- voir code électoral Annexe 1).

Chaque électeur habilité à voter aux primaires devra accepter l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des Écologistes et contribuer aux frais d’organisation des Primaires soit 1 (un) Euro par tour.

Retrouvez et téléchargez le code électoral des Primaires citoyennes.

Nous vous communiquerons prochainement les lieux de vote pour les électeurs des communes de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux et Mareil-Marly.

Le coup de gueule de Pascal Lévêque sur la partialité du Journal de Saint-Germain

JSGLes Saint-Germanois connaissent la partialité du Journal de Saint-Germain, le journal du maire de Saint-Germain présenté comme le journal de tous les Saint-Germanois. Sous des aspects très professionnels est asséné tous les 15 jours la bonne parole de la majorité municipale : tout va toujours très bien dans notre ville et la revue de presse ne relaie que les articles positifs.

Les Saint-Germanois ne sont pas dupes mais l’efficacité de la pravda locale fait quand même des dégâts. Alors, quand l’information se transforme en propagande, en piétinant le minimum d’honnêteté intellectuelle que l’on est en droit d’attendre d’un journal financé avec nos impôts, nous réagissons.

C’est le sens du courriel adressé le 2 décembre dernier par Pascal Lévêque, conseiller municipal PS, au maire de Saint-Germain Emmanuel Lamy que nous reproduisons ci-dessous.

Monsieur le Maire,
Je suis assez irrité par le journal de la ville de Saint-Germain n° 698 (pdf, 15Mo). Je me permets de vous signaler à la lumière de ce numéro trois points.
sidrucmjsg2122106- page 10, l’article synthèse du conseil municipal du 15 Novembre. Il est écrit:… » Contrairement aux allégations de l’opposition, cette gestion (celle du Sidru) a toujours été présentée aux quinze conseils municipaux qui n’ont jamais remis en cause les rapports fournis, pas plus que les autorités compétentes ». Je m’insurge contre cette formulation. La question écrite que nous avons posée lors du conseil municipal concernait votre responsabilité personnelle dans la décision finale d’acter des emprunts de type Swap. Votre formulation lapidaire lasse croire aux lecteurs que nous vous aurions fait le reproche à tort de n’avoir pas porté à la connaissance des autres villes la gestion des emprunts du syndicat! Fait totalement imaginaire et qui détourne ainsi le regard sur l’analyse du jugement et votre propre responsabilité.
sidrujsg2122106- page 2, la revue de presse. Toujours sur le Sidru, le Courrier des Yvelines a consacré dans deux numéros des pleines pages sur la gestion de la dette du Sidru, avec des écrits durs pour votre gestion. Bien sûr on ne  retrouvera rien, comme d’habitude, dans les courts extraits de presse retenus. Non on préférera citer le président actuel du Sidru: « …le Sidru est capable de faire face et de payer. Le coût ne sera pas répercuté sur nous adhérents…. nous resterons à 114 € la tonne jusqu’en 2018 et la cotisation restera à 12 € par habitant ». Fermons le ban, bon peuple, circulez il n’y a rien à voir, dormez tranquille nous gérons. Va t-on encore longtemps prendre les Saint-Germanois et les habitants des communes de ce syndicat pour des andouilles? Voici donc un syndicat condamné à payer 20 millions (même si Cassation cela ne stoppe pas le paiement) qui n’a que 8 millions dans ses caisses et va devoir emprunter à priori 12 millions € pour payer. Sauf s’il s’agit d’un don, fort peu probable d’une banque, ces 12 millions il faudra les rembourser et payer des intérêts. Si les recettes restent inchangées jusqu’en 2018, c’est bien une baisse des résultats du Sidru qui sera attendu. Mettre en avant le maintien de la cotisation est un leurre pour masquer encore une fois la réalité. Et encore nous ne parlons pas du 2ème procès en instance sur le 2ème swap de Natixis!
jsgplu2122016- page 18, rubrique Agenda, il est indiqué: « Mardi 13 décembre réunion du Conseil de quartier « Hôpital ». Présentation des orientations d’aménagement pour ce quartier, rencontres et dialogues avec vos élus et référents.
Rien à priori à redire à cette information, sauf que nous avons reçu en date du 2 décembre de votre cabinet, le mail suivant: « l’ordre du jour de la réunion de lundi prochain (5 décembre) devait aborder la révision générale du PLU et évoquer les perspectives d’aménagement du secteur Hôpital. Il apparaît plus cohérent de ne retenir , à ce stade , que la présentation de la démarche PLU, les approches sectorielles devant être abordées dans le cadre de la concertation à venir… » Je constate à nouveau que le conseil de quartier passera avant le conseil municipal… même si cela ne sera déclaré comme réunion seulement de concertation.
Tout ceci, à la lumière de ce numéro, mais je pourrais prendre d’autres exemples dans d’autres numéros, fait que j’ai beaucoup de mal , Monsieur Le Maire, à dire notre journal de la ville, mais plutôt votre journal.
 PL
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire l’expression des sentiments républicains.
Pascal Lévêque
Groupe Saint-Germain- Autrement