Saint-Germanois, à vos portefeuilles : plus 1 362 000 € à payer !

plan-virguleC’est avec effarement que nous avons découvert dans le budget 2017 deux importantes dépenses qui nous interpellent. En effet il est prévu 708 000 € de dépenses pour le déplacement des réseaux d’eau potable de l’avenue Kennedy dans le cadre des travaux d’aménagement de la ligne de tramway T13 Express, encore appelée familièrement la virgule de Saint-Germain. Et d’autre part 654 000 € dans le budget assainissement, là aussi pour déplacer le réseau d’assainissement de la rue Kennedy, soit au total 1 362 000 € de dépenses !

Déjà pour tous nos concitoyens, il n’est pas compris pourquoi ces travaux ne sont pas financés par le chantier du Tram-Train : pourquoi ces 1 362 000 € sont-ils payés par tous les Saint-Germanois et sur le budget de la ville ? Car c’est le Tram-Train futur qui impose l’absence de réseaux de canalisation sous les voies ferrées !

Certes, nul n’est censé ignorer la loi. En effet, lors d’une déclaration d’utilité publique, la loi indique que les travaux de « dévoiement de réseaux » restent à la charge des concessionnaires de l’eau et de l’assainissement, c’est-à-dire de nous tous par le budget de la ville !

photo 4Or, on s’est bien gardé de nous le dire pendant la discussion du projet. C’est encore une raison supplémentaire de s’interroger sur l’intérêt de cette virgule Tram-Train qui non contente de défigurer notre forêt et les abords du château, va coûter aux contribuables saint-germanois 1,3 millions de dépenses supplémentaires. Ce sont d’ailleurs des arguments que nous avons développés auprès des ministères de l’Ecologie et de la Culture lors de deux rendez-vous accompagnés d’autres élus et de représentants d’associations de défense de l’environnement.

Sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou www.facebook.com/pssaintgermain

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Massacre à la tronçonneuse sur l’avenue des Loges à Saint-Germain-en-Laye

photo 4Consternation et colère

Consternation car comme par hasard, ce sont pendant les premiers jours de vacances d’hiver que les tronçonneuses se sont mises activement en action à Saint-Germain pour déboiser et défricher à tour de bras.

photo 5« Tronçonneuse » n’est sans doute pas le bon terme, ce sont de véritables « monstres de puissance» qui sont entrés en action pour débiter et réduire en copeaux les centaines d’arbres de l’avenue des Loges et de l’avenue Kennedy.

Tout ceci dans le cadre du projet de Tram train et de sa virgule pour relier la gare de la grande ceinture jusqu’au RER A. Consternation de voir la disparition de centaines d’arbres (plus de 800 à ce jour) – pour certains centenaires – et qui faisaient la fierté de cette perspective de l’Avenue des Loges dans le prolongement du Château de Saint-Germain-en-Laye. Consternation de les voir débités tous sur place pour dit-on alimenter la chaufferie biomasse de la ville. Consternation de voir en quelques jours détruit notre paysage que nos ancêtres avaient su conserver et entretenir depuis Louis XIV.

photo8Colère sur une procédure, celle d’enquête publique, trop longue pour être maintenant pertinente. Nous n’avons jamais remis en cause le prolongement de la tangentielle Ouest vers Poissy d’une part et Saint-Cyr d’autre part, ligne désormais appelée Tram 13 Express. Nous contestons les 3 kms reliant la gare de la grande ceinture vers le RER A de centre-ville. Un coût exorbitant supplémentaire (estimé à 75 millions € en 2013!) et les traversées de la N184 et de l’Avenue des Loges pour revenir vers la plan-virgulepiscine dans l’axe du Château de Saint-Germain.

Colère car l’interconnexion avec le RER pourrait se faire à Poissy ou Achères avec le prolongement de la phase 2. Colère sur une technologie le tram train présenté en début de projet 2011 et qui sera effectif en 2019, technologie dépassée pour ce prolongement de 3 kms et qui aujourd’hui aurait pu être aisément remplacée par des navettes électriques.

photo 2Colère contre ces élus passifs qui ne voient que leur intérêt partisan, du président du Sénat, Gérard Larcher, qui se satisfait que la replantation rendue nécessaire par l’abattage se fera sur Rambouillet, en passant par le maire de Saint-Germain, Emmanuel Lamy qui en fait un sujet électoraliste et fait payer ses transports locaux par l’Etat et la Région.

Colère contre le journal municipal, de plus en plus appelé « la Pravda local » qui ne donne la parole qu’à certains responsables d’association de défense de l’environnement en taisant et oubliant les autres qui comme par hasard combattent le projet. Colère aussi contre la passivité du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

photo 6Pour les arbres, malheureusement le mal est fait. Comme l’a écrit le journaliste et animateur Stéphane Bern, cette semaine : « Les élus qui ont permis cela devront rendre des comptes à la Nation ».

Par contre, il est encore temps d’acter son opposition au projet de la virgule pour alerter nos politiques sur la recherche d’une alternative responsable et cohérente avec notre futur et notre environnement.

Pascal Lévêque

Président du groupe des Elus de gauche

Conseiller municipal PS de Saint-Germain-en Laye