Lancement de la campagne d’Angéline Silly, candidate PS dans la 6e circonscription des Yvelines

AngelineSillyAngéline Silly, conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye, est la candidate soutenue par le Parti socialiste dans la 6e circonscription des Yvelines.

Nous vous invitons pour le lancement de la campagne des législatives mercredi 12 avril à 19h au café Le Concorde à Achères, 24 rue du 8 Mai 1945.

Venez rencontrer notre candidate et découvrir son programme.  L’entrée est libre.

Suivez la campagne d’Angéline Silly sur son compte Twitter @ASilly2017 et sur son compte Facebook ASilly2017.

banniereLégislatives

Sidru : les grandes manœuvres!

azalysDélibérations en conseil communautaire, articles de presse : au Sidru les grandes manœuvres ont commencé pour définir le futur de l’incinérateur de déchets ménagers Azalys alors que le syndicat est criblé de dettes et écartelé entre deux intercommunalités.

L’article de la Gazette en Yvelines du 29 mars confirme que le préfet contraint le syndicat à payer les 20 millions d’euros dus à la banque allemande Depfa après une décision de la cour d’appel de Paris (voir notre article en deux parties à ces liens 1 et 2).

Rappelons en quelques montants la situation : Le Sidru (15 communes dont Saint-Germain-en-Laye) a construit dans la fin des années 1990 un incinérateur à Carrières-sous-Poissy, s’endettant pour 49 M€. Cette dette à 100% à taux fixe a été ‘swappée’ (= échangée) contre des formules en plusieurs phases de 2003 à 2007, dont le résultat est une perte voisine de 70 M€ (elle varie un peu tous les jours en fonction du cours de change euro contre franc suisse). Au passage, notons que ce montant que nous estimons et qui est à peu près stable depuis 2015 est confirmé par un audit demandé par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO). Sur ce total de 119 M€, seuls 27 M€ ont été amortis depuis 1999. Le reste, soit 92 M€, se décompose en trois parties :

- 22 M€ de capital restant dû sur les deux emprunts à taux fixe (pas de procès sur cette partie)
20 M€ à payer à la banque Depfa au terme du jugement en appel
50 M€ environ de perte latente dans un swap conclu avec la banque Natixis
Ce dernier montant est l’objet d’un autre procès, qui est en cours au tribunal de grande instance de Paris. Le jugement de première instance pourrait intervenir en 2017.

Ces quelques nombres résument ce qui faut bien appeler une catastrophe financière majeure. A titre de comparaison, le rapport financier d’Azalys montre en 2015 un total de dépense de fonctionnement hors dettes de 10,7 M€ par an (salaires, gros entretien – réparations, impôts & taxes, fluides et autres consommables). C’est donc l’équivalent de 6 à 7 années de dépenses de fonctionnement et d’entretien qui ont été perdues sur les marchés financiers.

Cette situation financière critique se double d’une organisation institutionnelle des plus instables suite au rattachement de la compétence « déchets » aux intercommunalités, pour deux raisons :

JF-Bercot
Jean-François Berçot, président du SIDRU

– Tout d’abord le syndicat est réparti entre deux intercommunalités : celle de l’ouest (GPSEO) pour les 2/3 et celle de l’est (communauté d’agglomération Saint-Germain Boucles de Seine, SGBS) pour le 1/3 restant. Dans chacune de ces intercommunalités le Sidru est l’un des syndicats de traitement des ordures ménagères, celui qui pose problème.
– Ensuite, le syndicat est présidé par Jean-Frédéric Berçot, qui fut adjoint aux finances de Poissy. Le maire de Poissy, Karl Olive, avait ainsi pris à Emmanuel Lamy et par personne interposée un de ces postes après les élections municipales de 2014. Depuis, MM. Berçot et Olive se sont brouillés et M. Berçot a perdu sa délégation d’adjoint. Mais il est resté président du Sidru !
Toutes les solutions sont actuellement évaluées pour le Sidru (vente de l’usine, rattachement à un autre syndicat), avec diverses conséquences financières pour les communes membres, voire pour les autres communes de l’une comme de l’autre des intercommunalités.

Le débat lors des conseils communautaires de notre intercommunalité (la SGBS) est en effet concentré sur le pacte financier qui garantit aux autres communes de la communauté qu’elles ne paieront pas pour les swaps du Sidru, sous l’impulsion notamment du maire de Carrières-sur-Seine, Arnaud de Bourrousse, qui a lui-même trouvé des emprunts toxiques dans la dette de sa commune.

Dans l’autre intercommunalité le président, Philippe Tautou (LR), maire de Verneuil-sur-Seine, conteste la viabilité des projets du syndicat, sans pour l’instant être suivi par les membres du comité du Sidru. L’exécutif du Sidru estime en effet la valeur de l’usine Azalys à 122 M€, contre 50 M€ pour l’audit de la GPSEO. Cette seconde estimation nous semble plus crédible puisque l’incinérateur répond aux normes environnementales et produit de l’électricité mais présente des faiblesses :

– le traitement des fumées utilise un procédé d’un entretien plus couteux que les solutions actuelles ;
– l’incinérateur consomme 18,9 GWh d’électricité pour son fonctionnement, soit presque deux fois que celui du Sitru, de tonnage un peu supérieur (9,8 GWh au Sitru) ;
– la chaleur qui reste après production d’électricité n’est pas valorisée faute de réseau de distribution.
Affaire à suivre, et malheureusement sur ce sujet plus rien ne se décide à Saint-Germain, où pourtant le Sidru a son siège.

A lire également sur notre blog :

Tous nos articles sur les emprunts toxiques du SIDRU

Saint-Germain-en-Laye : Mi-mandat, maxi déceptions

Nous sommes déjà en ce mois de mars à mi-mandat de la période 2014/2020 et les motifs d’insatisfactions sont nombreux pour les Saint-Germanois.

revonsplusgrandLe PSG a pris la décision d’abandonner le camp des Loges au profit de Poissy. C’est une défaite amère pour le maire qui en avait fait une vitrine attractive pour la ville dans son programme. Il a perdu en raison de son manque de soutiens politiques au sein du département.

depfa-impayes-cumules-01-oct-2016Défaite aussi, aux conséquences demain pour la ville pas encore estimées, avec le jugement du Sidru syndicat intercommunal présidé pendant de nombreuses années par le maire et qui a été condamné à payer 20 millions €. Le Préfet a ordonné récemment de régler, obligeant le syndicat à emprunter. Le jugement indique que le maire avait toutes les compétences pour comprendre les mécanismes d’emprunts toxiques qu’il a souscrits.

carteintercoUne intercommunalitéSaint-Germain a du mal à prendre sa place et dessiner son projet de territoire et où le maire de notre ville a été « relégué » aux Ressources Humaines, mission certes nécessaire mais pas la plus stratégique !

Des dossiers de la vie de tous les jours avec des tarifs de services aux usagers parmi les plus chers de la région comme aussi des parkings hors de prix dans notre ville.

Difficultés sur l’aménagement de la Lisière Pereire. En raison d’un recours des élus de la liste de droite dissidente, la commune est obligée de financer 21 millions en attendant la vente bloquée à deux promoteurs d’une partie de l’opération. Certes le maire n’est pas responsable des recours de ses opposants, mais cela illustre bien son absence de dialogue sur les projets d’investissement de la commune. La démocratie participative n’est pas dans les gènes de la majorité actuelle. C’est pourtant la voie attendue par une grande partie des habitants : être des acteurs de leur ville.

Les élus de gauche Pascal Lévêque, Angéline Silly et Pierre Camasses

Saint-Germain-en-Laye : Droits des femmes, ni le 8 mars, ni jamais

803Faire vivre la promesse républicaine, c’est faire de l’égalité une réalité et du combat pour y parvenir une priorité.

Le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, de nombreuses collectivités s’engagent pour l’égalité en proposant des manifestations consacrées aux combats contre les stéréotypes sexistes, les violences conjugales ou les inégalités salariales.

Saluons l’engagement de ces collectivités et leur sens des responsabilités. A Saint-Germain-en-Laye, par cynisme ou par électoralisme, la majorité municipale refuse la mise en place de toute politique publique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

20170304_110118Pire, elle vient même de tolérer il y a quelques jours les provocations d’un collectif intégriste opposé à l’IVG ayant organisé une prière de rue sur le territoire de la commune.

Une posture politicienne antirépublicaine et irresponsable alors qu’une réaction conservatrice menace l’égalité de droits, en France et en Europe. Une posture politicienne qui n’honore pas ceux qui la prennent et menace les fondements même de notre démocratie.

« Une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer » Victor Hugo, Actes et Paroles.

 

Droits des femmes : non aux provocations des anti-IVG à Saint-Germain-en-Laye !

L’association catholique intégriste SOS Tout Petits organise « une prière de rue » contre l’avortement samedi 4 mars à 10h45 à Saint-Germain-en-Laye.

A l’initiative de la section PS de Saint-Germain-en-Laye, un collectif de partis politiques (PS, EELV, PCF, MJS) et d’associations (Chiennes de garde, Planning familial, Femmes Solidaires) s’associent pour dénoncer cette prière de rue. Ces organisations rappellent que l’accès à la contraception et à l’avortement sont des libertés fondamentales garantissant l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et qu’à ce titre toutes tentatives d’intimidations ou d’entraves doivent être fermement combattues et condamnées.Tract samedi 4 mars

Résultats du 2e tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye

Voici les résultats complets du second tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye.

Les 3 bureaux de vote regroupent les électeurs de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly, Chambourcy et Aigremont.

Le second tour a été marqué pour une poussée importante de la participation.

Votants : 1923 votants (contre 1584 au 1er tour)

Blancs et Nuls : 25

Exprimés : 1897

Manuel Valls : 965 voix soit 50,87%

Benoit Hamon : 934 voix soit 49,23%

Nous remercions les 1923 électeurs qui sont venus voter aujourd’hui pour investir le candidat de la gauche à l’élection présidentielle.

Primaires-ou-voterDétail du vote dans les 3 bureaux de vote

Ecole des Ecuyers :

Votants : 545

Blancs et Nuls : 8

Exprimés : 538

Valls : 294

Hamon : 243

Ecole Jean Moulin (Quartiers sud, Fourqueux, Chambourcy, Aigremont) :

Votants : 788

Blancs et Nuls : 10

Exprimés : 778

Valls : 360

Hamon : 419

Ecole Schnapper (quartiers sud est, Mareil-Marly):

Votants : 591

Blancs et Nuls : 7

Exprimés : 538

Valls : 311

Hamon : 273

Résultats du premier tour de la primaire citoyenne à Saint-Germain-en-Laye

visuels-candidatsVoici les résultats complets du premier tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye.

Les 3 bureaux de vote regroupent les électeurs de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly, Chambourcy et Aigremont.

Votants : 1584

Blancs et Nuls : 17

Manuel Valls : 523 soit 33,02%

Benoit Hamon : 516 soit 32,58%

Arnaud Montebourg : 232 soit 14,65%

Vincent Peillon : 144 soit 9,09%

François de Rugy : 114 soit 7,15%

Sylvia Pinel : 25 soit 1,58%

Jean-Luc Benhamias : 12 soit 0,76%

Dans nos 5 communes, Manuel Valls arrive donc légèrement en tête devant Benoit Hamon, l’inverse du résultat national.

Le second tour opposera Benoit Hamon et Manuel Valls dimanche 29 janvier de 9 à 19h.

Emprunts toxiques du SIDRU : l’arrêt de la cour d’appel accable Emmanuel Lamy (1)

La cour d’appel de Paris a rendu le 4 novembre 2016 son arrêt sur le procès qui oppose le Sidru (syndicat intercommunal composé de 15 villes qui traite nos ordures ménagères) à la banque allemande Depfa. Cette décision est défavorable au Sidru : les juges rejettent les demandes du syndicat et annulent les faibles dommages et intérêts obtenus au TGI. Le Sidru est condamné à régler les impayés (12,1 M€), les intérêts de retard et la valeur de marché du swap, pour un total de 20 M€, soit presque 100 € par habitant du périmètre du Sidru.

Cet arrêt jette également une lumière crue sur ce que savait l’exécutif du Sidru en 2007, qui est en fort contraste avec la communication du président Emmanuel Lamy (maire LR de Saint-Germain-en-Laye) en conseil municipal et dans le journal de la ville. En termes moins choisis, le président du Sidru a menti à plusieurs reprises en 2007, en 2008 et encore en 2009 lorsqu’il disait que tout allait bien et que le syndicat ne prenait pas de risque. En réalité il savait que le Sidru était en situation critique et qu’il avait cherché avec le swap de Depfa un expédient risqué qui lui a permis de passer sans encombre les élections municipales de 2008. Nous reviendrons sur ce deuxième enseignement de l’arrêt dans un article à suivre. Continuer la lecture de Emprunts toxiques du SIDRU : l’arrêt de la cour d’appel accable Emmanuel Lamy (1)

Impôts des Yvelines : le coup de massue !

600x450-ct200Nous payons en ce dernier trimestre nos impôts locaux. Et la pilule est amère avec l’augmentation de 66% de la part départementale de la taxe foncière décidée par la majorité LR/UDI du président Bédier.
D’ailleurs vous avez certainement remarqué, les Yvelines ont changé la forme des avis d’imposition (en effet la présentation est départementale et non nationale) et nous n’avons plus la comparaison avec l’année précédente. Mais ne cherchez pas, l’augmentation est bien là, en moyenne de l’ordre de +250 € par foyer fiscal saint-germanois soit plus de 4 millions € pour les contribuables de la ville !
Cette décision génère 190 millions € supplémentaires. Or la baisse des dotations de l’Etat et l’augmentation des dépenses du RSA représentent 48 millions € soit seulement 25 % de l’augmentation.

Le département n’a voulu faire aucun effort de modération en étalant ses investissements sur plusieurs exercices. Il a prévu 370 millions d’investissement, ce qui situe notre niveau d’investissement 35 % supérieur à la moyenne des autres départements. La majorité LR/UDI a prouvé par le passé son inconséquence en engloutissant 7,9 millions € pour un projet de circuit de Formule 1 qui n’a jamais vu le jour !

Et pourtant, le département a arrêté l’aide aux communes pour les crèches municipales de 5,5€ par jour et par enfant soit par exemple pour la ville de Saint-Germain une perte de 241.000 €. Ou encore la fermeture de 40 centres de PMI au détriment de nombreuses familles, ou l’arrêt de l’aide au financement de la carte Imagin’R pour les lycéens, soit 150 € de plus à la charge des familles.

Dénonçons cette hausse d’impôts injustifiée et exigeons un service départemental de qualité dans l’intérêt des familles.

Retrouvez nos articles sur le blog http://pssaintgermain.fr.

Ou sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou https://www.facebook.com/pssaintgermain

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Ciné-débat « Les années Mitterrand » le 18 octobre 2016 à Saint-Germain-en-Laye

cinedebatmitterrand102016La section du Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux et Mareil-Marly organise un ciné-débat à l’occasion du centenaire de la naissance de François Mitterrand le mardi 18 octobre à 20h30 au Cinéma C2L – 25, rue du Vieux-Marché à Saint-Germain-en-Laye.

L’entrée est libre.

Au programme de la soirée ciné/débat :
– Film documentaire « Les années Mitterrand »
– Echanges avec la salle en présence de Marie-Noëlle Lienemann et Alain Bergounioux

Marie-Noëlle Lienemann : Sénatrice socialiste de Paris et candidate aux primaires de la gauche. Elle fut notamment Ministre déléguée au Logement et au Cadre de vie auprès de Jean-Louis Bianco, Ministre de l’Équipement, du Logement et des Transports dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, sous la présidence de François Mitterrand de 1992 à 1993.

Alain Bergounioux : Historien et membre du Conseil d’administration de la Fondation Jean-Jaurès. Il a été Conseiller dans plusieurs cabinets ministériels : de 1988 à 1991 auprès de Michel Rocard, Premier ministre, de 1997 à 1998 auprès de Catherine Trautmann, ministre de la Culture et de la Communication ; de 2000 à 2002 auprès de Michel Sapin, ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat.

Avec le soutien des élus communautaires et des élus municipaux adhérents de l’UDESRY (Union des élus socialistes des Yvelines) de la communauté de communes Saint-Germain Seine et Forêts.