Nouveau maire mais toujours des chantiers importants

Lors du conseil municipal extraordinaire du 7 juin dernier, après avoir rendu hommage à Emmanuel Lamy, notre groupe a rappelé qu’il appartenait, dans ces circonstances, au groupe majoritaire de ce conseil de proposer la succession au sein de ses membres. C’est pourquoi nous n’avons pas proposé de candidature. Nous continuerons notre travail sur les dossiers qui seront proposés dans cette instance, avec la même liberté, sans opposition systématique, avec nos valeurs et la perception que nous avons des attentes des Saint-Germanois.

Avec notre sensibilité progressiste et humaniste , nous continuerons de participer, comme nous l’avons fait jusqu’à présent parfois à des majorités de projet au profit du développement de notre ville. Comme nous continuerons aussi un travail de proposition, actif et constructif mais aussi vigilant et exigeant. Bon courage au nouveau maire Arnaud Péricard.

Les chantiers importants sont nombreux, l’évolution de notre Plan Local d’Urbanisme , c’est le visage de Saint-Germain pour les 15 années à venir, le développement de notre intercommunalité notamment sur la problématique de la mobilité sur le territoire de Saint-Germain Boucles de Seine. Mais aussi le développement de l’éco-quartier Pereire, l’aménagement du quartier de l’hôpital , le soutien à l’activité économique et particulièrement du commerce de proximité, une gestion budgétaire et fiscale équitable…Autant d’enjeux jusqu’au prochain rendez-vous avec les électeurs en mars 2020 !

Nous terminerons par un vœu : que le conseil municipal et la suite de ses travaux se déroule dans le respect et la dignité que réclame ce mandat si exigeant de conseiller municipal dans notre belle ville de Saint-Germain-en-Laye.

Retrouvez nos articles sur le blog http://pssaintgermain.fr.

Sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou https://www.facebook.com/pssaintgermain

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Décès d’Emmanuel Lamy : la réaction de Pascal Lévêque, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye

Très grande tristesse face à la disparition d’Emmanuel Lamy, maire de Saint Germain en Laye. Depuis dix ans, conseiller municipal d’opposition, je rends hommage à l’homme droit, sincère, réservé et surtout acteur passionné de sa ville.

Sur le fond de certains dossiers nous étions parfois en désaccord mais toujours chacun exposait son point de vue dans le respect de l’autre. Mes pensées émues à son épouse et ses enfants.

Pascal Lévêque
Conseiller municipal de Saint Germain
Président du groupe des élus de gauche

Résultats du second tour de la Présidentielle à Saint-Germain-en-Laye

Voici les résultats complets du second tour de l’élection présidentielle à Saint-Germain-en-Laye :

Inscrits :  26706

Votants : 20215 soit une participation de 75,69% (pour rappel, la participation au premier tour était de 80,93%)

Blancs : 1376 (261 au premier tour)

Nuls : 427 (86 au premier tour)

Exprimés : 18412 (21273 au premier tour)

Emmanuel Macron : 15269 soit 82,93%

Marine Le Pen : 3143 soit 17,07%

Consultez également les résultats dans les 29 bureaux de vote de Saint-Germain-en-Laye.

A lire également sur notre blog :

Les résultats complets du premier tour de la présidentielle à Saint-Germain-en-Laye

 

Saint-Germain-en-Laye : Un février 2017 affligeant pour nos concitoyens !

Février 2017 restera marqué par un budget précaire pour la ville et un mois qui a vu des centaines d’arbres brutalement abattus.

Sur le budget 2017, nous avons une forte baisse de l’excédent courant de fonctionnement avec une épargne nette faible, de l’ordre seulement de 2 millions € pour une ville de notre importance. Cela nous interroge sur notre possibilité d’investir et sur notre capacité à financer nos investissements.

La preuve : les ventes de biens communaux vont représenter la plus grosse part du financement, 38 % des recettes, avec par exemple la vente de la crèche Pologne 800.000 € ou encore la vente de baux 4 millions €. Combien de temps pourrons-nous fonctionner ainsi ? D’autant plus que la liste des cessions pour les prochaines années a provoqué déjà d’importants remous dans la ville, comme la vente éventuelle du bâtiment du Conservatoire de musique ou de la salle Jacques Tati.

Aucun budget d’investissement, décidé avec une participation citoyenne comme nous le suggérions, n’est proposé.

photo 2Consternation de voir ce mois-ci la disparition de centaines d’arbres qui faisaient la fierté de la perspective de l’Avenue des Loges dans le prolongement du Château de Saint-Germain. Colère sur une procédure, celle d’enquête publique du Tram 13 Express, trop longue pour être maintenant pertinente. L’interconnexion avec le RER pouvait se faire à Poissy ou Achères avec le prolongement de la phase 2. Colère sur le coût astronomique de ce prolongement de 3 kms qui aurait pu aisément être exploité en bus électriques.

Pour les arbres, malheureusement le mal est fait. Comme l’a écrit le journaliste et animateur Stéphane Bern « Les élus qui ont permis cela devront rendre des comptes à la nation ».

Ou sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou https://www.facebook.com/pssaintgermain 

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Droits des femmes : non aux provocations des anti-IVG à Saint-Germain-en-Laye !

L’association catholique intégriste SOS Tout Petits organise « une prière de rue » contre l’avortement samedi 4 mars à 10h45 à Saint-Germain-en-Laye.

A l’initiative de la section PS de Saint-Germain-en-Laye, un collectif de partis politiques (PS, EELV, PCF, MJS) et d’associations (Chiennes de garde, Planning familial, Femmes Solidaires) s’associent pour dénoncer cette prière de rue. Ces organisations rappellent que l’accès à la contraception et à l’avortement sont des libertés fondamentales garantissant l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et qu’à ce titre toutes tentatives d’intimidations ou d’entraves doivent être fermement combattues et condamnées.Tract samedi 4 mars

Massacre à la tronçonneuse sur l’avenue des Loges à Saint-Germain-en-Laye

photo 4Consternation et colère

Consternation car comme par hasard, ce sont pendant les premiers jours de vacances d’hiver que les tronçonneuses se sont mises activement en action à Saint-Germain pour déboiser et défricher à tour de bras.

photo 5« Tronçonneuse » n’est sans doute pas le bon terme, ce sont de véritables « monstres de puissance» qui sont entrés en action pour débiter et réduire en copeaux les centaines d’arbres de l’avenue des Loges et de l’avenue Kennedy.

Tout ceci dans le cadre du projet de Tram train et de sa virgule pour relier la gare de la grande ceinture jusqu’au RER A. Consternation de voir la disparition de centaines d’arbres (plus de 800 à ce jour) – pour certains centenaires – et qui faisaient la fierté de cette perspective de l’Avenue des Loges dans le prolongement du Château de Saint-Germain-en-Laye. Consternation de les voir débités tous sur place pour dit-on alimenter la chaufferie biomasse de la ville. Consternation de voir en quelques jours détruit notre paysage que nos ancêtres avaient su conserver et entretenir depuis Louis XIV.

photo8Colère sur une procédure, celle d’enquête publique, trop longue pour être maintenant pertinente. Nous n’avons jamais remis en cause le prolongement de la tangentielle Ouest vers Poissy d’une part et Saint-Cyr d’autre part, ligne désormais appelée Tram 13 Express. Nous contestons les 3 kms reliant la gare de la grande ceinture vers le RER A de centre-ville. Un coût exorbitant supplémentaire (estimé à 75 millions € en 2013!) et les traversées de la N184 et de l’Avenue des Loges pour revenir vers la plan-virgulepiscine dans l’axe du Château de Saint-Germain.

Colère car l’interconnexion avec le RER pourrait se faire à Poissy ou Achères avec le prolongement de la phase 2. Colère sur une technologie le tram train présenté en début de projet 2011 et qui sera effectif en 2019, technologie dépassée pour ce prolongement de 3 kms et qui aujourd’hui aurait pu être aisément remplacée par des navettes électriques.

photo 2Colère contre ces élus passifs qui ne voient que leur intérêt partisan, du président du Sénat, Gérard Larcher, qui se satisfait que la replantation rendue nécessaire par l’abattage se fera sur Rambouillet, en passant par le maire de Saint-Germain, Emmanuel Lamy qui en fait un sujet électoraliste et fait payer ses transports locaux par l’Etat et la Région.

Colère contre le journal municipal, de plus en plus appelé « la Pravda local » qui ne donne la parole qu’à certains responsables d’association de défense de l’environnement en taisant et oubliant les autres qui comme par hasard combattent le projet. Colère aussi contre la passivité du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

photo 6Pour les arbres, malheureusement le mal est fait. Comme l’a écrit le journaliste et animateur Stéphane Bern, cette semaine : « Les élus qui ont permis cela devront rendre des comptes à la Nation ».

Par contre, il est encore temps d’acter son opposition au projet de la virgule pour alerter nos politiques sur la recherche d’une alternative responsable et cohérente avec notre futur et notre environnement.

Pascal Lévêque

Président du groupe des Elus de gauche

Conseiller municipal PS de Saint-Germain-en Laye

Résultats du 2e tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye

Voici les résultats complets du second tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye.

Les 3 bureaux de vote regroupent les électeurs de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly, Chambourcy et Aigremont.

Le second tour a été marqué pour une poussée importante de la participation.

Votants : 1923 votants (contre 1584 au 1er tour)

Blancs et Nuls : 25

Exprimés : 1897

Manuel Valls : 965 voix soit 50,87%

Benoit Hamon : 934 voix soit 49,23%

Nous remercions les 1923 électeurs qui sont venus voter aujourd’hui pour investir le candidat de la gauche à l’élection présidentielle.

Primaires-ou-voterDétail du vote dans les 3 bureaux de vote

Ecole des Ecuyers :

Votants : 545

Blancs et Nuls : 8

Exprimés : 538

Valls : 294

Hamon : 243

Ecole Jean Moulin (Quartiers sud, Fourqueux, Chambourcy, Aigremont) :

Votants : 788

Blancs et Nuls : 10

Exprimés : 778

Valls : 360

Hamon : 419

Ecole Schnapper (quartiers sud est, Mareil-Marly):

Votants : 591

Blancs et Nuls : 7

Exprimés : 538

Valls : 311

Hamon : 273

Résultats du premier tour de la primaire citoyenne à Saint-Germain-en-Laye

visuels-candidatsVoici les résultats complets du premier tour des primaires citoyennes à Saint-Germain-en-Laye.

Les 3 bureaux de vote regroupent les électeurs de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly, Chambourcy et Aigremont.

Votants : 1584

Blancs et Nuls : 17

Manuel Valls : 523 soit 33,02%

Benoit Hamon : 516 soit 32,58%

Arnaud Montebourg : 232 soit 14,65%

Vincent Peillon : 144 soit 9,09%

François de Rugy : 114 soit 7,15%

Sylvia Pinel : 25 soit 1,58%

Jean-Luc Benhamias : 12 soit 0,76%

Dans nos 5 communes, Manuel Valls arrive donc légèrement en tête devant Benoit Hamon, l’inverse du résultat national.

Le second tour opposera Benoit Hamon et Manuel Valls dimanche 29 janvier de 9 à 19h.

La lecture du Journal de Saint-Germain nécessite un décodeur

JSGRetrouvez ci-dessous la tribune libre du Journal de Saint-Germain des élus PS saint-germanois parue le 16 décembre 2016


A vos décodeurs

Décidément, il faudrait un décodeur fourni avec le Journal de Saint-Germain pour avoir une version exacte de l’information dans notre ville ! Prenons 2 exemples.

Concernant le jugement du Sidru qui a été condamné à payer 20 millions € suite à des emprunts toxiques approuvés par Emmanuel Lamy, celui-ci déclare : la compétence est désormais à la Communauté d’agglomération Saint-Germain Boucle de Seine et indique que le Sidru est en capacité de payer et le coût ne sera pas répercuté sur les usagers.

Soit, utilisons maintenant notre décodeur. Le 8 décembre dernier, notre communauté d’agglomération a voté son pacte financier. On y lit : « S’agissant des conséquences des décisions de justice, en particulier sur des contentieux engagés avant le 31 décembre 2015 pour le Sidru, elles ne sauraient être supportées par l’ensemble des communes membres de la CASGBS. Il est donc prévu que ces conséquences financières soient cantonnées aux communes membres de ce syndicat ».

Gardons notre décodeur, le syndicat ne dispose en caisse que de 8 millions, il doit donc trouver 12 millions en emprunts pour payer. Il faudra bien rembourser ce prêt et ses intérêts, le résultat c’est une perte de compétitivité et à terme une augmentation de notre taxe !

Autre exemple suite à notre interpellation concernant le Pass Local, la possibilité pour nos seniors de plus de 67 ans de prendre gratuitement le bus : le journal écrit Le Pass local est sauvé ! Décodeur svp ! Le dernier conseil municipal décrète le maintien du Pass Local grâce à notre combat mais uniquement pour les plus de 67 ans sous condition de ressources pour les moins de 2.000 € de revenus brut mensuel.

En tout cas pas besoin de décodeur, pour vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Retrouvez nos articles sur le blog http://pssaintgermain.fr.

Sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/PsSaintGermain ou https://www.facebook.com/pssaintgermain

Les élus de gauche : Pascal Lévêque, Angéline Silly, Pierre Camasses

Le coup de gueule de Pascal Lévêque sur la partialité du Journal de Saint-Germain

JSGLes Saint-Germanois connaissent la partialité du Journal de Saint-Germain, le journal du maire de Saint-Germain présenté comme le journal de tous les Saint-Germanois. Sous des aspects très professionnels est asséné tous les 15 jours la bonne parole de la majorité municipale : tout va toujours très bien dans notre ville et la revue de presse ne relaie que les articles positifs.

Les Saint-Germanois ne sont pas dupes mais l’efficacité de la pravda locale fait quand même des dégâts. Alors, quand l’information se transforme en propagande, en piétinant le minimum d’honnêteté intellectuelle que l’on est en droit d’attendre d’un journal financé avec nos impôts, nous réagissons.

C’est le sens du courriel adressé le 2 décembre dernier par Pascal Lévêque, conseiller municipal PS, au maire de Saint-Germain Emmanuel Lamy que nous reproduisons ci-dessous.

Monsieur le Maire,
Je suis assez irrité par le journal de la ville de Saint-Germain n° 698 (pdf, 15Mo). Je me permets de vous signaler à la lumière de ce numéro trois points.
sidrucmjsg2122106- page 10, l’article synthèse du conseil municipal du 15 Novembre. Il est écrit:… » Contrairement aux allégations de l’opposition, cette gestion (celle du Sidru) a toujours été présentée aux quinze conseils municipaux qui n’ont jamais remis en cause les rapports fournis, pas plus que les autorités compétentes ». Je m’insurge contre cette formulation. La question écrite que nous avons posée lors du conseil municipal concernait votre responsabilité personnelle dans la décision finale d’acter des emprunts de type Swap. Votre formulation lapidaire lasse croire aux lecteurs que nous vous aurions fait le reproche à tort de n’avoir pas porté à la connaissance des autres villes la gestion des emprunts du syndicat! Fait totalement imaginaire et qui détourne ainsi le regard sur l’analyse du jugement et votre propre responsabilité.
sidrujsg2122106- page 2, la revue de presse. Toujours sur le Sidru, le Courrier des Yvelines a consacré dans deux numéros des pleines pages sur la gestion de la dette du Sidru, avec des écrits durs pour votre gestion. Bien sûr on ne  retrouvera rien, comme d’habitude, dans les courts extraits de presse retenus. Non on préférera citer le président actuel du Sidru: « …le Sidru est capable de faire face et de payer. Le coût ne sera pas répercuté sur nous adhérents…. nous resterons à 114 € la tonne jusqu’en 2018 et la cotisation restera à 12 € par habitant ». Fermons le ban, bon peuple, circulez il n’y a rien à voir, dormez tranquille nous gérons. Va t-on encore longtemps prendre les Saint-Germanois et les habitants des communes de ce syndicat pour des andouilles? Voici donc un syndicat condamné à payer 20 millions (même si Cassation cela ne stoppe pas le paiement) qui n’a que 8 millions dans ses caisses et va devoir emprunter à priori 12 millions € pour payer. Sauf s’il s’agit d’un don, fort peu probable d’une banque, ces 12 millions il faudra les rembourser et payer des intérêts. Si les recettes restent inchangées jusqu’en 2018, c’est bien une baisse des résultats du Sidru qui sera attendu. Mettre en avant le maintien de la cotisation est un leurre pour masquer encore une fois la réalité. Et encore nous ne parlons pas du 2ème procès en instance sur le 2ème swap de Natixis!
jsgplu2122016- page 18, rubrique Agenda, il est indiqué: « Mardi 13 décembre réunion du Conseil de quartier « Hôpital ». Présentation des orientations d’aménagement pour ce quartier, rencontres et dialogues avec vos élus et référents.
Rien à priori à redire à cette information, sauf que nous avons reçu en date du 2 décembre de votre cabinet, le mail suivant: « l’ordre du jour de la réunion de lundi prochain (5 décembre) devait aborder la révision générale du PLU et évoquer les perspectives d’aménagement du secteur Hôpital. Il apparaît plus cohérent de ne retenir , à ce stade , que la présentation de la démarche PLU, les approches sectorielles devant être abordées dans le cadre de la concertation à venir… » Je constate à nouveau que le conseil de quartier passera avant le conseil municipal… même si cela ne sera déclaré comme réunion seulement de concertation.
Tout ceci, à la lumière de ce numéro, mais je pourrais prendre d’autres exemples dans d’autres numéros, fait que j’ai beaucoup de mal , Monsieur Le Maire, à dire notre journal de la ville, mais plutôt votre journal.
 PL
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire l’expression des sentiments républicains.
Pascal Lévêque
Groupe Saint-Germain- Autrement