Economie circulaire et gestion durable des déchets à Saint-Germain-en-Laye : il est temps d’agir !

recyclageA la faveur de la présentation du rapport annuel consacré à la gestion des déchets lors du conseil municipal du 9 juillet dernier, le groupe socialiste s’est penché sur la question de l’économie circulaire à Saint-Germain-en-Laye.

A quelques mois de la COP 21 qui se tiendra en décembre 2015 à Paris, un nombre croissant de collectivités, soucieuses de préservation environnementale (le traitement des déchets est un des principaux postes d’émission de gaz à effet de serre), s’emparent en effet du modèle. Paris a même lancé ses propres états généraux consacrés à la question au printemps dernier.

L’économie circulaire (par opposition à l’économie linéaire qui referme le cycle de vie des produits), illustrée par la maxime : «rien ne se perd, tout se transforme», propose de réemployer les déchets ou de les transformer en matière première industrielle, afin de limiter la consommation de ressources non renouvelables (eau et matières premières fossiles).

A l’échelon local, cela suppose un modèle «de prévention des déchets » privilégiant le réemploi, la réparation et la réutilisation des produits usagers, de façon à réduire très fortement la quantité de déchets collectés.

Un modèle adopté par la ville de Trévise (Italie), championne européenne de l’économie circulaire, où la prévention (réemploi, consigne, vente en vrac) et une politique du tri très performante ont permis une réduction des déchets résiduels de 80 % en 10 ans (53 kilos de déchets par an et par habitant).

Un modèle, en revanche, qui ne fait pas recette à Saint-Germain-en-Laye.

En 2014, le volume total de déchets produit par habitant plafonne à 352 kilos (357 kilos en 2013), bien supérieur au volume départemental (327 kilos / habitant) ou même à celui de la grande couronne francilienne (340 kilos par habitant). La baisse des volumes de déchets collectés connaît même un ralentissement par rapport à 2013 (-1,5 % contre 2,8 % entre 2012 et 2013).

De l’aveu même de la majorité municipale, l’objectif d’une diminution de 7% des déchets produits par habitant à l’horizon 2016, inscrit au Programme de prévention local des déchets (PPLD) signé avec l’ADEME, ne pourra pas être atteint.

Dans ce contexte et compte-tenu des conséquences environnementales et sanitaires, il est urgent de mettre en œuvre une politique réellement volontariste et d’actionner les leviers suivants :

- Informer / sensibiliser : travailler en partenariat et co-piloter des campagnes de sensibilisation avec les acteurs locaux (associations, conseils de quartier, centres socio-culturels) et les établissements scolaires dans le cadre du PEDT ou des projets d’école.
Développer le compostage collectif ou partagé : alors que Saint-Germain est constitué de 86 % d’habitat collectif dense, seules 10 résidences sont équipées en composteurs partagés, limitant de facto la part de déchets organiques pouvant être valorisés en compost.
Favoriser le réemploi : une ressourcerie/recyclerie permettrait de détourner une partie des déchets vers le réemploi et de proposer des biens de consommation à moindre coût tout en garantissant la création d’emplois non délocalisables. La part du réemployable en déchetterie peut atteindre jusqu’à 40 % des déchets collectés. La réutilisation et le réemploi ont permis ainsi d’éviter 825 000 tonnes de déchets en 2011 en France.
Réfléchir aux solutions de consignation des bouteilles en verre. La consigne permet d’économiser 75% d’énergie primaire par rapport au recyclage.
S’il est évident que les marges de manœuvre des collectivités demeurent étroites, à la fois dépendantes des logiques industrielles et des habitudes des usagers (ménages et entreprises) encore insuffisamment sensibilisés à ces questions, elles ont l’obligation d’agir.

D’autant plus que l’économie circulaire, si elle est vertueuse écologiquement, comporte aussi des avantages économiques. Elle est facteur d’attractivité du territoire et pourvoyeuse d’emplois, en particulier dans le secteur de l’écoconception.

L’écologie urbaine n’est plus une mode ou une option, elle est devenue une nécessité et l’affaire de tous. A Saint-Germain-en-Laye, comme ailleurs.

Aller + loin :

Quelques acteurs du Zéro déchet et de la filière réemploi :

Zéro Waste : https://www.zerowastefrance.org/

Phénix : http://www.wearephenix.com/ : organisation spécialisée dans la mise en relation d’entreprises donneuses et d’associations receveuses.

Rejoué : http://rejoue.asso.fr/ : collecte et remise en état de jouets. Association loi 1901 portant un chantier d’insertion (14 salariés en insertion).

L’initiative Give box lyonnaise : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Economie/La-Givebox-tente-de-revolutionner-le-troc-entre-voisins-a-Lyon

Partager : facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Publié par

PS Saint-Germain-en-Laye

Section du Parti socialiste de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>