Restructuration des armées : des bouleversements dans les Yvelines et à Saint-Germain aussi

La restructuration des armées, annoncée hier par le Premier Ministre, va profondément bouleverser la carte militaire nationale. De nombreuses communes vont perdre des régiments entiers, mettant en péril l’économie locale, comme l’illustre cette carte parue dans Libération. Pour la voir en grand, cliquez sur l’image.

Des changements importants vont aussi intervenir dans les Yvelines, avec des gagnants et des perdants, et la perte de 1.800 des 8.850 militaires du département dans les cinq ans à venir.

Côté perdants, on trouve les villes de Maisons-Laffite, Toussus le Noble et tout particulièrement Rambouillet et Versailles qui sont très touchées.

- Versailles :
Plusieurs fermetures ou transferts importants sont à noter, entrainant le départ de plus d’un tiers des effectifs.
Le 5e régiment du Génie (Armée de Terre) va disparaître en 2010, soit un effectif de 516 hommes.
La section technique de l’armée de Terre sera transférée après 2011 à Bourges, soit un départ de 433 personnes.
Le détachement d’appui à la numérisation de l’espace de bataille (Armée de Terre) disparaîtra après 2011, soit un effectif de 57 militaires.

- Maisons-Laffitte :
Le Service des moyens généraux / centre automobile de la défense sera fermé en 2010, ce qui entrainera la disparition de 239 personnes.

- Rambouillet :
La Direction centrale du commissariat de l’armée de terre et organismes rattachés sera transférée après 2011 à Cambrai (Nord), soit le départ de 791 personnes, un chiffre très important pour cette ville.

Toussus-le-Noble :

L’Etablissement de l’aéronautique navale (Marine) disparaîtra après 2011, entrainant la suppression de 83 personnes.

Du côté des gagnants, on retrouve 2 villes : Vélizy-Villacoublay et Saint-Germain-en-Laye.

- Vélizy-Villacoublay :
La Base aérienne 107 sera renforcée à l’échéance de 2014 par l’arrivée de 310 militaires.

Saint-Germain-en-Laye :
Dès 2009, le Commissariat de l’Armée de Terre à Paris sera transféré à Saint-Germain, avec un effectif de 89 militaires.
D’ici 2014, dans le cadre des renforcements opérationnels, 80 hommes de la Direction régionale du service d’infrastructure de défense d’Ile de France (SGA) rejoindront Saint-Germain.

Rappelons que le Camp des Loges à Saint-Germain, créé en 1856, accueille actuellement la Direction régionale du Génie en Ile de France et l’état-major de la Région Terre Ile-de-France, la DIRISI Ile-de-France, le 526e Bataillon du Train et la 3e compagnie du 8e Régiment de Transmission (source wikipédia) soit un effectif d’environ 1500 militaires.

L’ensemble des changements en France est à consulter en cliquant sur ce lien.

Partager : facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Publié par

PS Saint-Germain-en-Laye

Section du Parti socialiste de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly

Une réflexion au sujet de « Restructuration des armées : des bouleversements dans les Yvelines et à Saint-Germain aussi »

  1. Il y a trop souvent confusion entre DIRSID-IDF pour le service D’INFRASTRUCTURE (antérieurement le Génie) et DIRISI-IDF pour Réseaux d’infrastructure et systèmes d’informations (antérieurement Transmissins, électronique et informatique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>