TASER : l’arme scandaleuse

L’Etat va très prochainement équiper les forces de l’ordre d’une nouvelle arme : le TASER dont l’Etat compte acheter 3000 exemplaires pour un budget de 7,5 millions d’euros. Il s’agit d’un pistolet électrique produisant une puissante décharge dans le corps de la personne visée : une décharge de 50000 volts pendant plusieurs secondes, bloquant le système nerveux et immobilisant la personne touchée. Elle occasionne de très fortes douleurs.
Cette arme, présentée comme "non léthale" par son concepteur américain, a pourtant déjà provoqué la mort de 168 personnes aux USA et au Canada, où elle est utilisée depuis plusieurs années (ci-contre le nombre de morts aux USA de 2000 à 2004) . Elle a pour cette raison été interdite dans de nombreux pays (Belgique, Pays-Bas, Japon, Italie, Danemark, etc…). Le TASER vient d’ailleurs d’être classé en France en arme de 4e catégorie, comme le pistolet 357 Magnum ou le fusil à pompe, preuve qu’il peut tuer. Sa vente libre est interdite.
Sur demande du ministère de l’Intérieur, les armes destinées aux forces de l’ordre ont été équipées d’une caméra et d’une puce électronique enregistrant le tir et l’intensité de la décharge électrique. Tout utilisateur devra, lors de sa formation, subir un tir de TASER sur lui-même.

Les forces de l’ordre françaises sont déjà bien équipées et n’ont pas besoin de cette sorte de "gégène portative" qui ne peut être source que de bavures et de grande tension dans les interpellations.
Après le flash-ball, le TASER, quelle sera la nouvelle arme de l’année 2007 ?
Partager : facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Publié par

PS Saint-Germain-en-Laye

Section du Parti socialiste de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly

Une réflexion au sujet de « TASER : l’arme scandaleuse »

  1. Drôle de cadeau de Noël pour la police. Quel beau pays que celui dans le quel nous vivons ! Il faut vraiment battre la droite en 2007 !!! C’est vital !

  2. quel horreur c’est sur.. à quand le retrait des flash balls, puis des tonfas ou matraque téléscopiques et puis des bombes lacry (ça fait pleurer les pauvres délinquants..) et puis retirons aussi les armes à feu..
    mais quelle police voulez vous donc tous???  force doit rester à la loi!

  3. Et vous, Bosco, quelle police voulez-vous? Armée d’un bazooka, puisque le TASER et le flash-ball ne semble pas vous suffire?
    Vous êtes sûr d’être policier municipal, comme vous le disiez dans un autre commentaire ? Pourriez-vous nous dire dans quelle ville? Car celle-ci a l’air d’être drôlement dangereuse… (assurément ce n’est pas Saint-Germain).
    Nous respectons fondamentalement la police et les forces de maintien de la paix. Mais le surarmement de celles-ci avec des armes dangereuses, y compris pour les fonctionnaires si ceux-ci venaient à se faire prendre leur arme, ne peut fait que créer plus de tension. Or la police (nationale ou municipale) n’a vraiment rien à gagner à ce que la population n’ait plus confiance en ceux qui doivent les protéger.
     

  4. Non je suis pas pour un sur-armement de la police mais juste une adéquation des moyens mis à sa disposition pour faire face à l’évolution de la société et de la délinquance. En revanche vous, vous semblez être pour la réduction de ces moyens.. une matraque et un 38 spécial suffisent pour vous?..il n’y a donc rien entre les deux? c’est une vision assez simpliste et réductrice des missions de police et des dangers qui vont avec. Chaque « arme » a une fonction et un cadre légal strict d’utilisation..et même bien utilisée une arme peut causer des blessures..mais de qui parle-t-on? du père de famille qui rentre chez lui après 8 heures de boulot ou du délinquant parfois ultra violent que l’on tente d’interpeller..et évitons l’éternel « mais il y a des bavures ».. certes il faut les éviter mais n’en faites pas l’excuse (tout comme celle qu’un policier armé est une provocation et peut créer des tensions..sans rire!!) d’un non armement pour toutes les polices (et notamment des polices municipales).
    St Germain n’est pas une ville dangereuse…j’en conviens mais les GPX y sont armés comme partout en france, non? ça doit sans doute être plus dangereux pour eux que pour les policiers municipaux, à fortiori la nuit? quid des pouvoirs de police route, quid de l’obligation d’intervenir sur du flagrant délit…ils ont pourtant des gilets pare-balles..j’aimerais qu’on m’explique..
    Qu’a fait la police municiaple pour mériter autant de mépris…Quel sort lui est réservé en cas de victoire de la gauche aux futures échéances électorales? un désarmement général, une réduction des pouvoirs judiciaires..la fin de l’appellation police…il ne faudra pas faire les choses à moitié pour ne pas continuer à exposer leurs vies..
    Pour en finir, on peut et on doit avoir confiance en une police même « correctement » armée. Il ne faut pas uniquement se focaliser sur cela ni en avoir peur..les seuls à en avoir peur doivent être les délinquants. La première des libertés fondamentales n’est elle pas de vivre en sécurité…alors si les policiers ne peuvent assurer la leurs comment pourraient assurer la nôtre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>