Travaux du Tram 13 à Saint-Germain-en-Laye, des perspectives peu rassurantes

Le 26 septembre 2016, les habitants sont venus très nombreux à la mairie de Germain-en-Laye pour assister à la présentation du projet de la tangentielle ouest, désormais appelé ligne « Tram 13 express », entrant dans le cadre de la phase 1 de son déploiement (trajet : Saint Cyr/Saint Germain), en présence du chef de projet du STIF ainsi que des ingénieurs SNCF et RATP en charge de superviser les travaux.

Pour plus de commodité, les Saint-Germanois appellent « la virgule » le segment gare Grande ceinture/RER A, qui fait l’objet de leur plus grande attention. On nous a donc présenté le dispositif le suivant :

plan-virgule- Début des travaux : automne 2016. Fin des travaux : 2019. Mise en service en 2020 après période de test du fonctionnement du tram-train.
– Le terminus côté RER A fera l’objet de travaux conséquents pour la construction d’un tunnel souterrain doté d’un trottoir roulant de 700m pour la correspondance avec la gare RATP, comprenant notamment la coupe d’arbres sur une partie d’une allée du parc.
– Comme l’exige la loi, les arbres coupés seront replantés dans le périmètre de la forêt de St Germain.
La voie ferrée équipée de caténaires qui traversera la forêt sera entourée d’un grillage de sécurité
– L’avenue Kennedy (partie Camp des Loges) sera à sens unique
– Le matériel ferroviaire sera un tram-train de type Citadis Dualis (Alstom) identique à ceux qui sont déjà en service à Mulhouse et à Nantes

tgo-st-germain
Lors de cette réunion publique, les intervenants par leurs réponses souvent imprécises ont conforté les inquiétudes de nombreux habitants qui les ont interrogés, notamment sur les aspects suivants :

1) Le coût réel. On ne nous parle que d’un budget total de la phase 1 de 350 M€, basé sur une estimation datant de 2011, ce que le maire de Saint-Germain a acté sur un ton navré en parlant d’un « budget d’objectif » avant appel d’offres et finalisation des diverses études d’ingénierie. Cet aveu de défaut de maîtrise budgétaire à la veille du démarrage des travaux est un signe inquiétant qui montre que nous devons nous attendre à d’inévitables surcoûts
2) La sécurité routière. L’ingénieur de la SNCF indique que sur le segment « virgule », les conducteurs du Tram-Train changent de procédure pour passer en « conduite à vue » à faible vitesse, et que les feux à l’intersection de la N184 et de l’avenue des Loges seront paramétrés pour garantir toute la sécurité voulue. Nous précisons qu’il s’agit de routes notoirement accidentogènes. Vos élus PS seront donc particulièrement vigilants sur ce point
3) La description des protections grillagées sur le parcours forestier de la voie ferrée a suscité un tollé de la part de ceux qui ont compris que cela créait une barrière certes infranchissable pour les animaux, mais aussi pour les promeneurs. Malheureusement, sur cette question que visiblement les responsables n’avaient pas anticipée, les réponses évasives se voulant rassurantes n’ont convaincu personne.
S’agissant de l’impact pour notre ville, pour rappel, nous avons exprimé à de nombreuses reprises notre scepticisme sur la raison d’être de la création du segment de ligne ferroviaire traversant la forêt pour relier la gare SNCF de la grande ceinture à la gare RATP du RER A. Sans revenir sur les alternatives que nous avons proposées et sur une décision qui est désormais entérinée, nous constatons malgré tout que l’énorme surcoût et l’altération définitive de l’environnement forestier que cela entraîne ne sont pas en rapport avec les hypothèses de fréquentations et avec la demande des habitants de notre ville.

Cette polémique sur la virgule contraste avec le soutien unanime exprimé pour le reste du prolongement de la ligne TGO, de Saint-Cyr à Achères.

A lire également :

Le compte-rendu de la réunion par le Courrier des Yvelines

Tous nos articles sur la Tangentielle Ouest

Partager : facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Publié par

PS Saint-Germain-en-Laye

Section du Parti socialiste de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly

Une réflexion au sujet de « Travaux du Tram 13 à Saint-Germain-en-Laye, des perspectives peu rassurantes »

  1. C’est désespérant de voir comment sont menés les grands projets.
    Si on rappelle que l’objectif est de relier deux pôles importants Cergy-Pontoise et St Quentin en Yvelines en utilisant une emprise ferrée existante. On constate qu’un premier tronçon a été ouvert en 2004 entre Noisy le Roi et St Germain en Laye et que le prochain tronçon St Cyr St Germain RER A est prévu pour 2020.
    Le bouclage final demandera encore 15 ans de plus. Il n’y a donc aucune volonté politique.
    Autre aspect la virgule assurant la liaison avec le RER A Il faudrait engager une action de groupe pour stopper cette réalisation ayant pour défauts: son coût 150MF, l’insécurité sur la N184, 2,5 hectares de forêt atteintes, inadaptation à la féquentation 3500 voy/jour estimée, alors que l’étude récente montre qu’il faut 45000 voy/jour pour imposer le tram-train face au bus en site propre. Réagissons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>